Déculpabiliser Archive

Deux jours pour moi sans culpabiliser

Depuis le retour des vacances de décembre où nous avions bien rechargé les batteries, nous avons enchaîné les semaines sur un rythme infernal : boulot – transport en commun – activités sportives – activités associatives – déplacements professionnels – formation – compétition de judo ou tournoi/match les weekend… On a beau partager la gestion des

La femme avant la mère ?

Il y a les mères parfaites (ou qui se revendiquent comme telles) d’un côté et les mères imparfaites (ou qui se revendiquent comme telles de l’autre). Au centre de leurs préoccupations, leurs enfants. Elles sont “mères” et quelque soit le clan choisi, elles se définissent comme telles (cela doit fonctionner de la même manière avec

Prendre la parole en public

Je suis timide et cela ne date pas d’hier. Depuis mes années de collèges et lycées, prendre la parole en public releve d’un exploit. Je me souviens de cette envie de disparaître au fond d’un trou lorsque l’enseignant laissait courir son doigt sur la liste des élèves avant d’annoncer le nom de celui ou celle

Simplement Femme, le projet libérateur

Certains projets que je découvre font écho en moi et me donnent envie de les mettre en avant. Aujourd’hui, je vais donc vous parler de Simplement Femme et vous laisser ensuite découvrir Margaux Clément qui en est à l’origine.  L’image de la femme dans les magazines évolue peu et renforce la culpabilité auprès de certaines

Le syndrome de la princesse…

Je suis une princesse, tu es une princesse, vous êtes des princesses, toutes les filles sont des princesses (bouhhhh, stéréotypes et compagnie…). Et nous sommes certainement nombreuses à souffrir du syndrome de la princesse. Eh oui, c’est bien connu, les princesses ne font pas caca ! Pourquoi je vous parle de ça ? Je vous

Prématurité : le saut dans l’inconnu et la peur

La prématurité de mon fils est un sujet qui est encore très sensible dès que je l’aborde. Il y a quelques temps, j’avais rédigé un article pour “Avis de Mamans” dans lequel je parlais de la culpabilité qui m’a envahie à sa naissance et qui reste encore bien présente. Il m’a longtemps été difficile d’expliquer