Une semaine sans enfant, on en profite !

Une semaine sans enfant : impossible pour certain·e·s, le rêve pour d’autres ! Je vous avoue que, les premières fois où les enfants sont partis en vacances, j’ai eu du mal. Du mal à me faire à leur absence, du mal à occuper mon temps. Tout d’un coup, je me retrouvais seule. Pas d’enfant à occuper avec des jeux, pas de bain à donner, pas d’affaire à préparer. J’ai redécouvert l’ennui ! Et, aussi incroyable que ça puisse paraître, je crois que c’est moi qui comptait les dodos avant leur retour…  Mais ça, c’était avant !

Une semaine sans enfant, on en profite !

Parce que maintenant, je ne suis plus inquiète pour eux. Dès qu’ils sont montés dans le car pour la colonie ou en voiture avec Papy, ils m’oublient ! Ils vont passer des bonnes vacances, s’amuser, se créer des souvenirs.

Alors pourquoi rester à la maison sans rien faire en attendant leur retour ? Justement, ils ne sont pas là alors profitons-en !!!

Pour nous, les parents childfree pendant une semaine, le rythme est différent. Il n’y a plus toute cette organisation familiale : les lever, préparer les petits déjeuners, les amener au centre de loisirs, les récupérer, etc. La fameuse charge mentale s’allège d’un coup !

Autre point : quand les enfants sont là, nous sommes dans nos rôles de parents. Alors, pendant leur absence, n’est-ce pas l’occasion rêvée de nous recentrer sur nous-même et sur notre vie de couple ?

Quand, le soir venu, ne se pose plus la question de l’heure du repas, celle du bain, celle du coucher, c’est un peu un sentiment de liberté qui nous gagne. Non, je ne chanterai pas “Libéréééée, délivrééée !” même si j’en aurai parfois très envie.

On peut donc se laisser porter par nos envies du moment. Traîner dans les rues en rentrant du boulot, s’attarder devant les vitrines des boutiques, prendre le temps, tout simplement.

Prendre ce temps qui nous manque dans l’année quand on court toute la journée, du matin au soir. Profiter de l’absence d’horaires d’ouverture et fermeture du centre de loisirs pour diminuer la pression quotidienne. Ne plus avoir à surveiller l’heure en fin de journée, ne plus stresser en entrant dans la station de RER, ne plus courir parce qu’il ne reste que 5 minutes avant la fermeture.

Illustration Les Créas de Nono

Et cette semaine, on a bien pris du temps pour nous

Nous n’avons rien fait d’extraordinaire, pas de sortie en boîte de nuit jusqu’à 6 h du matin, pas de nuit blanche avec les potes. Non, nous avons juste pris du temps pour chacun de nous et puis pour nous retrouver. Parce que nous ne sommes pas que des parents mais bel et bien 2 êtres qui se sont rencontrés et ont fondé quelque chose. En profiter pour échanger sans être dérangés toutes les 2 ou 3 minutes par une question. Et puis, se sentir sereins pour aborder toutes ces questions existentielles : le boulot, la famille, les projets de vie…

Allez, je vous raconte cette semaine en images.

Dimanche :

Après la grasse matinée (oui, 8 heures, pour moi, c’est une grasse matinée), j’ai traîné un peu sur les réseaux sociaux.

Puis, comme deux adolescents, nous sommes allés déjeuner dans un fast-food à Paris. Nous avons poursuivi la journée par la visite d’une ville qui nous fait de l’œil et dans laquelle on se verrait bien s’installer.

Au retour, j’ai transformé ma salle de bains en institut de beauté et là, j’ai pris du temps pour moi. Plein de temps pour moi : gommage, masque, soins du corps, vernis…

Nous avons terminé notre weekend par un petit repas en tête à tête. Et là, quel plaisir de redécouvrir les joies des conversations sans être coupés toutes les 2 minutes par un enfant.

Dimanche

Lundi :

Réveillée aux aurores, j’en ai profité pour chausser mes Ironégalimèreshoes (il faut me suivre sur Instagram pour comprendre !). Voilà maintenant 2 ans que je me suis mise au running et cela me fait toujours un bien fou !

Avant d’enchaîner sur ma journée de travail, arrêt par le laboratoire pour une prise de sang (ouille !). Mes collègues commencent à être en vacances alors l’ambiance est plus détendue au travail. Cela n’empêche pas les questionnements sur mon avenir professionnel et cette pause estivale va me permettre de faire le point.

En sortant, j’ai pris le temps de flâner dans les rues de Paris. Et le soir venu, nous avons retrouvé le plaisir d’un repas au calme.

Lundi

Mardi :

J’avais un rendez-vous professionnel à 10 heures près du parc Monceau à Paris. Pas d’enfant à amener au centre de loisirs alors j’ai pu me lever comme si j’avais fait une grasse mat. Et punaise, que ça fait du bien !

Après le rendez-vous, ben, retour au boulot mais le soir : resto !

Pour la petite histoire et parce que ça me fait rire maintenant, j’avais choisi un restaurant japonais. Ce que nous n’avions pas prévu, c’est que le repas serait aussi expéditif. Nous nous sommes installés, nous avons commandé un peu de vin pour l’apéro puis les plats. Le vin est arrivé en même temps que les entrées. A peine terminées, voilà que le plat était sur nos tables. Bref, 30 minutes plus tard, notre resto en amoureux était terminé !

Mardi

Mercredi :

Jour non travaillé pour moi = une nouvelle grasse matinée ! Mais après, j’ai bien enchaînée avec ma séance de coaching sportif à domicile, la rédaction d’un billet pour le blog. J’ai profité d’être au calme pour appeler mes sœurs, prendre le temps de discuter avec elles. Et le soir, Game of Thrones !

Mercredi

Jeudi :

Métro (enfin RER) boulot dodo… A part quelques consultations d’annonces pour les vacances et dans l’immobilier, rien de bien passionnant. Ah si, la lecture du roman de Coco Camel “Je reste zen, retour de Moscou” qui m’a réservé une belle surprise (à voir ICI)

Jeudi

Vendredi :

Un running le matin qui fait du bien, une journée de boulot mais une fois le soir venu : on a pris notre temps !

Nous étions un peu frustrés par le restaurant du mardi alors nous sommes allés rendre visite au restaurant Thaïlandais du coin. Et là, on a pu se poser, discuter, rigoler.

Pour finir la soirée, nous sommes allés voir Dunkerque, le film. Un grand spectacle à voir sur grand écran.

Semaine sans enfant - vendredi

Vendredi

Et voilà, une semaine sans enfant déjà finie !

Comme vous le voyez, rien de bien extraordinaire mais juste prendre du temps pour soi, pour nous. De temps en temps, ça nous fait un bien fou.

Quand les enfants sont revenus, nous étions tous ravis de nous retrouver. Nous avons passé un weekend à nous raconter toutes ces choses faites pendant la semaine.

Hier matin, ils sont repartis, en colonie cette fois. Leur retour est prévu vendredi alors cette semaine, on en profite encore un peu, en amoureux. Parce qu’à leur retour, nous allons passer 4 semaines tous ensemble, 24 heures sur 24, pendant des vacances en famille !

Silent Sunday 47 - Arromanches

Commentaires

  1. Par La Carne

    Répondre

    • Répondre

  2. Répondre

    • Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :