Une histoire de fil #10dumois

En choisissant ce thème pour le #10dumois d’avril, une histoire de fil, je pensais aux différentes expressions comportant le mot “fil”. Je me disais qu’avec toutes celles-ci, mon imaginaire allait encore partir dans des contrées inconnues. Il m’aurait simplement fallu me laisser glisser au fil de mes pensées, tisser une histoire de fil en aiguille. Je me doutais bien que mon récit ne tiendrait qu’à un fil et qu’il me donnerait du fil à retordre. Mais tel le fil d’Ariane, mon imaginaire aurait retrouvé son chemin et, sans se découvrir d’un fil, aurait proposé un texte cousu du fil d’or.

Mais voilà, dans mes esprits, c’est une autre histoire de fil qui est apparue et j’ai eu envie de partager cette expérience avec vous.

Une histoire de fil - Dream catcher - Egalimère

Crédit Nana Cam Photos

Mon histoire de fil

Je ne vais pas revenir encore une fois sur mon parcours, ma vie d’avant. Juste rappeler que j’ai vécu une situation dans laquelle je suis restée enfermée sans m’en rendre compte pendant de longues années. Ce n’est qu’en partant que j’ai pu mettre des mots sur ce qui c’était passé. Mais le mal était ancré en moi et même des années plus tard, je continuais à souffrir de cette histoire.

Pour m’en sortir, j’ai essayé de nombreuses choses : psychologue, sophrologue, chaman, pilules pas magiques, etc… C’est au cours d’une consultation avec un Conseiller en Image que j’ai entendu parler de thérapie quantique pour la première fois. Au temps vous dire que j’étais trèèèès septique sur ce genre de pratique et un peu pleine d’à priori. Mais bon, j’étais prête à tout pour en finir alors allons-y, après tout, je ne risque rien à essayer.

Première séance de thérapie quantique 

Je suis entrée dans un cabinet très cosy aux couleurs très chaudes. Du rouge, du orange, du jaune ornaient les murs pendant que de l’encens parfumait la pièce. La thérapeute m’a accueillie avec un large sourire, sa voix était douce et bienveillante.

Elle m’a proposé de m’installer dans un confortable fauteuil et nous avons entamé la discussion. Pourquoi est-ce que je venais la voir, qu’est-ce que j’attendais de la séance, est-ce que je savais comment cela allait se dérouler…

Puis elle m’a indiqué de m’allonger, de fermer les yeux et de me laisser porter par sa voix. Ses mots guidaient mes pensées vers l’infiniment grand pour me faire prendre conscience de ma place dans cet univers. Une place qui avait autant son importance que celle des autres. Je suis une entité dans ce monde qui permet le lien entre d’autres entités, des interactions, des échanges, du mouvement.

Je me suis laissée porter par ses mots en ayant l’impression de voir l’infiniment grand et l’infiniment petit. Mais j’étais surtout envahi de sérénité et de bien-être.

C’était assez étrange mais je suis sortie de là avec cette sensation d’être “vidée”. Je me sentais extrêmement fatiguée mais bien. Aussi, quand elle a proposé de me revoir, j’ai rapidement accepté.

Dreamcatcher - Nana Cam Photos pour Egalimère

Crédit Nana Cam Photos

Deuxième séance et adieu fil à la patte

Pour cette deuxième séance, les choses ont été différentes. Cette fois, j’étais debout, appuyée contre une table de massage. Elle m’a demandé de me mettre pieds nus pour bien sentir comme j’étais ancrée dans le sol. J’ai senti comme des racines pousser sous mes pieds. Cela me procurait une impression de stabilité étrange. Puis elle m’a fait visualiser les différentes parties de mon corps en remontant des pieds jusqu’à la tête. Et là, elle a senti quelque chose :

  • “Il y a un fil qui vous relie à une personne qui vous a fait beaucoup de mal et qui continue à vous en faire – m’a-t-elle dit. Vous voyez de quelle personne il peut s’agir ?
  • Oui, je vois très bien…
  • Ce lien est encore très fort. Il vous retient, il vous tire vers lui, il vous empêche d’avancer.
  • … – je n’arrivais pas à répondre parce que ma gorge était nouée mais ses mots étaient justes.
  • Est-ce que vous voulez que je coupe ce fil qui vous relie à cette personne ?
  • Oh putain ouai !!!”

Un cri du cœur !

Alors que j’avais toujours les yeux fermés, j’ai senti mes épaules se redresser et ma cage thoracique s’élargir. Un poids venait de s’envoler. Un fil venait de se rompre.

Je suis sortie encore plus vidée de cette séance. Elle ne m’a pas proposé de nouveau rendez-vous préférant me laisser ressentir les effets de nos séances. Je suis partie avec son numéro en promettant de l’appeler pour lui donner des nouvelles.

Nana Cam Photos via Egalimère

Crédit Nana Cam Photos

Ma nouvelle vie ne tenait donc qu’à un fil ?

Je ne saurai réussir vraiment à vous expliquer ce qui s’est passé durant ces séances. Un mélange d’hypnose, de relaxation, de travail sur moi, sur le lâcher-prise. Sur le coup, elles m’ont fait beaucoup de bien. J’ai réalisé qu’en effet, tant que je ne couperai pas les liens avec celui qui m’a bousillée de l’intérieur, je n’arriverai pas à avancer. Même si je n’avais plus de contact avec lui, je ressentais encore les effets de son emprise. Visualiser ce fil qui nous reliait, la manière dont elle l’avait coupé m’a suffi pendant quelques temps pour aller de l’avant.

Mais tout ne reposait pas sur ce fil coupé. Il y avait encore bien des choses à réparer à l’intérieur de moi. Alors j’ai continué à chercher des solutions. J’ai tissé la toile qui me permettrait d’aller vers le mieux-être. A chaque expérience, j’ajoutais un nouveau fil à cette dernière. Certains fils se sont brisés et il a fallu en créer de nouveaux mais aujourd’hui, j’ai l’impression que cette toile est assez solide.

Fragile, certes, comme toutes les constructions qui ne tiennent qu’à un fil mais je suis fière du résultat. Parce que je sais que si le gros bourdon noir vient roder à nouveau dans les parages, il n’ira pas bien loin. Il se prendra les ailes dans ces fils gluants et ne pourra plus m’atteindre, il ne pourra plus me faire de mal…

Si ma vie ne tient qu’à un fil, c’est celui du chemin qui, pas après pas, étape après étape, m’amène vers le bien-être et la paix intérieure.

Une histoire de fil #10dumois Egalimère

Crédit @Nana Cam Photos

Alors, est-ce que cette histoire de fil aura inspiré les participant·e·s au rendez-vous #10dumois ? 

Pour le savoir, cliquez sur les liens ci-dessous

Et rendez-vous le 10 mai pour notre nouveau rendez-vous sur le thème “Joli mois de mai”

Thèmes 10dumois 2018 - Egalimère - Silent sunday 88

Comments

  1. Répondre

    • Répondre

  2. By Kiara Papillon

    Répondre

  3. Répondre

    • Répondre

  4. Répondre

    • Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :