Tâches domestiques, ces phrases qui nous énervent

Depuis quelques mois, grâce notamment à la bande dessinée d’Emma, nous n’avons jamais autant entendu parler de la charge mentale, des tâches domestiques et celles liées à la parentalité.

Le compte @taspenséà explose et ce sont de nombreux témoignages de femmes qui viennent l’alimenter quotidiennement.

De la gestion des courses aux activités des enfants, des repas aux vacances d’été, des rendez-vous médicaux aux déclarations de revenus, la liste des tâches domestiques non partagées au sein des couples est impressionnante.

On commence aussi à voir de nombreux articles sur “Comment alléger votre charge mentale ?”, plein de “bons conseils” à destination des femmes. Des femmes oui. Parce que ce sont elles qui sont principalement concernées par la charge mentale et les tâches domestiques/familiales.

Alors oui, j’en vois déjà arriver avec leurs commentaires “Mais tous les hommes ne sont pas comme ça”, “Moi, mon mari…”, “Je connais un homme qui…”, “et dans les foyers homosexuels, ce sont bien les hommes qui…”, etc, etc… Et vous aurez raison de le dire parce que oui, tout le monde connaît “UN HOMME qui”. Mais…

Mais combien de femmes pour un homme qui s’implique dans les tâches domestiques et parentales ?

Source : Secrétariat d’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations

J’ai repris cette infographie, même si elle date un peu, car elle reprend certaines excuses que les femmes entendent.

Même au sein des foyers qui prônent le partage des tâches, certaines “corvées” restent l’apanage des femmes. Pourquoi ? Parce que nous sommes encore sous l’influence des stéréotypes, du patriarcat, du sexisme…

Mais, si j’en crois les lectrices de ma page Facebook, celles de @taspenséà, et d’autres encore, un vent de révolution gronde dans nos foyers. Ces petites phrases, ces excuses, ces commentaires, on n’en peut plus ! On ne veut plus les entendre.

Le TOP 20 (et un peu plus) des phrases qu’on ne veut plus entendre !

Ces phrases et commentaires sont extraites des réponses faites par les lectrices, notamment sur Facebook. Je remercie donc chaleureusement Alice, Emmanuelle, Estelle, Eve, Lucile, Magali, Mary, Tatiana.

Ton mari/ta femme/tes enfants t’aident

Est-ce bien la peine de rappeler que non, je n’ai pas besoin d’aide à la maison. J’ai juste besoin que chaque personne habitant dans cette maison fasse sa part du boulot pour ne pas que JE croule sous les tâches domestiques.

A relire à ce propos : https://egalimere.fr/2017/02/je-n-aide-pas-mon-mari-partage-taches.html

Tu as de la chance [que ton mari t’aide]

C’est si rare que ça ? J’ai tiré le gros lot alors ? Je vais peut-être aller jouer au loto si j’ai autant de chance que ça…

C’est culturel / c’est dans la nature des femmes / ça c’est un truc de nanas

Non c’est pas dans mes gênes de ranger, ni de faire la popotte, ni les papiers… tout s’apprend !

Tu sais faire… t’es bonne à marier

Parce que forcément si on m’épouse, c’est pour mes talents de ménagère !

Osez le féminisme

Ah mais tu sais cuisiner ?

Oui mais primo ça me saoule de tout nettoyer après. Deuzio je ne veux pas me retrouver de corvée cuisine de façon systématique donc je garde certains de mes talents cachés.

Je t’ai étendu TA lessive

Certes c’est MA corvée. Mais je m’occupe du linge de toute la famille. Quand je fais la vaisselle, je ne lui dis pas “je T’ai fait TA vaisselle …”

T’as fait une lessive… Enfin c’est la machine qui l’a faite pas toi. Tu dois pas être fatiguée !

Oui mais j’ai trié le linge et vérifié que rien ne traînait dans les poches, l’ai mis dans la machine, cherché la lessive et mis la dose nécessaire, choisi le programme, puis sorti, plié et repassé… On parle de tout ce que j’ai fait pendant que le cycle de la lessive tournait ? Non hein.

Il me faudrait ma tenue de tennis pour demain

Ha ha ha ! Tu t’es cru dans une publicité pour une marque de lessive ???

Et la parodie de “Les Nuls”

Pourquoi y’a une corbeille de linge propre dans l’escalier ?

Un indice prés de chez vous : les chambres sont en haut, les armoires aussi. Et la machine est en bas. Bibi a plié le linge mais la corbeille ne va pas monter toute seule (et spoiler alert, elle ne va pas non plus se vider dans les armoires).

Il parait que c’est le comble de l’optimisme de mettre un truc dans les escaliers en espérant que le prochain qui passe le monte !

Mais je ne sais pas faire la lessive/changer les gosses

Forcement, moi, je savais dès la naissance j’ai pas eu besoin d’apprendre…

Si je n’étends pas le linge, c’est de ta faute parce que tu dis dis que c’est mal fait

Oui, quand il étend le linge en boule alors que je lui ai déjà répété plusieurs fois que ça va avoir du mal à sécher, ça me met en rogne. Mais aussi parce que je pense au temps que ça va ME prendre derrière pour repasser les plis laissés.

Ah le repassage, ça aussi c’est une corvée dont les hommes se passent facilement ! Peut-être que s’ils étaient plus nombreux à s’y mettre, ils porteraient davantage attention à la manière d’étendre le linge non ?

Mais tu le fais mieux que moi

Quand il trouve que c’est un peu sale par terre et que je lui dis qu’il peut passer l’aspirateur…. Non, je ne fais pas mieux, je fais tout simplement. Alors peu importe la manière dont l’aspirateur est passé pourvu que ça soit fait non ?

Tu leur as donné de mauvaises habitudes, tu fais tout pour eux

Avant d’avoir des enfants, mon mari et moi partagions les tâches. Et puis je me suis retrouvée en congé maternité. J’étais à la maison, il travaillait alors j’ai commencé à en faire plus. Je trouvais ça “normal” puisque j’avais le temps de le faire.

Puis nous avons eu notre premier enfant et je n’ai pas réalisé que je continuais à tout faire à la maison. Mais lui non plus à priori et nous n’avons jamais reparlé du partage des tâches jusqu’à ce que me sente complètement débordée et que j’ose mettre le sujet sur la table.

Ce qui a pu sembler normal à un moment ne doit pas devenir une habitude. Mais je ne suis pas la seule responsable, notre foyer n’est pas seulement composé de celle qui porte toute la charge sur ses épaules.

Qu’est ce qu’on mange ?

Parce que forcément, tout le monde attend que ce soit prêt et personne ne prend la peine d’ouvrir le frigo pour voir ce qui est faisable…

T’as pas vidé le lave vaisselle ?

Et non ! Ah bah toi non plus dis donc ! Allez, on tire à la courte paille ??

Je vais le faire…

Parfois le soir je lui demande “Tu peux mettre en route le lave vaisselle pendant que je m’occupe de nourrir les 3 chats, le chien et le lapin ?”. Il répond qu’il va le faire… Le lendemain matin, au réveil, le lave vaisselle est toujours plein, donc la vaisselle toujours sale. Qui lave la vaisselle à la main pour le petit déjeuner ???

Donc, il faudrait presque que je lui demande en plus “quand est-ce que tu vas le faire ?” ou que je sois plus directive. De quoi alourdir ma charge mentale non ?

Chérie y’a plus rien à manger dans le frigo et plus de goûters dans le placard pour les enfants, faudrait que tu fasses un drive là ça urge

Ma réponse “Tu as des mains, tu as des doigts, tu sais utiliser internet et un clavier ? Bravo je te déclare apte à faire toi même le drive comme un grand”

Fais moi penser de penser à….

A quel moment je suis devenue la mémoire vive de la famille ? Tu n’as qu’à acheter une enceinte à commande vocale pour la gestion de tes tâches quotidiennes !

T’as la belle vie, tu as droit à un congé de présence parentale toi !

Oui, j’ai un congé de présence parentale qui me permet d’avoir des jours pour me rendre aux rendez-vous médicaux de mon fils. C’est vrai que ça m’éclate totalement que mon fils ait des médecins dans 4 hôpitaux parisiens, parce que selon les spécialités c’est pas le même endroit. Qu’il ait en plus des suivis avec l’orthophoniste et CMPP. Et encore je m’estime chanceuse il va bien et ce qu’il a n’est pas grave (sa vie n’est pas en danger directement).

Faudrait que tu te reposes

Mais oui mon chéri, tu as entièrement raison. Mais qui va prendre le relais puisque tu ne t’investis ni dans le partage des tâches, ni dans la parentalité…

T’as qu’à faire la grève ménagère !

Mouah ah ah. Tu as lu l’article de La fille Kamoulox ? Bah voilà pourquoi cela ne servirait pas à grand chose de faire grève à part nous énerver encore plus.

L’importance de la lutte contre les stéréotypes

L’objectif de cet article est double :

  • faire prendre conscience de ces petites phrases qui peuvent paraître anodines mais qui sont révélatrices de ce qui se passe dans de nombreux foyers au niveau du non-partage des tâches domestiques.
  • informer une nouvelle fois sur les conséquences de cette inégale répartition des tâches domestiques

De nombreux articles ont déjà été publiés sur le sujet mais juste quelques notions pour rappel : comme les femmes ont moins de temps à consacrer à leur emploi, ce sont elles qui travaillent majoritairement à temps partiel. Ce sont également elles qui s’éloignent du marché de l’emploi quand arrivent les enfants, au contraire des pères.

Tout ceci a un impact sur l’évolution professionnelle, le niveau de rémunération et, à terme, le montant de la retraite.

Infographie Egalimère égalité 8 mars

Cet article, s’il vous fait réagir, devrait également vous amener à réfléchir à la manière dont ça se passe au sein de votre foyer.

Qui fait quoi ? A quelle fréquence ? Est-ce que les tâches sont réparties ou est-ce la même personne qui s’occupe de tout ? Les enfants sont-ils impliqués ?

Vous pourrez alors commencer à discuter en famille de cette répartition. Voir comment, en effet, vous pouvez alléger la charge de l’un.e sans trop en ajouter à l’autre. Comment impliquer les enfants, déléguer, sous-traiter, reporter…

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :