Roule galette, représentations et stéréotypes

Je ne savais pas trop où me mènerait ce thème “Roule Galette” pour le premier rendez-vous #10dumois de 2018. Au départ, cela m’a fait penser à notre incident sur la route l’an dernier et cette galette qui a sauvé nos vacances. De quoi je parle ? C’est à lire ou relire ICI. Mais bon, je n’allais pas revenir sur cette incroyable aventure. Et puis je me suis souvenue d’une comptine que Ti’Loulou avait apprise au CP “Roule Galette” justement. J’avais un vague souvenir de l’histoire de cette galette qui roule, qui roule (et qui n’amasse pas mousse ). Alors j’ai fait appel à mon ami le moteur de recherche et j’ai pu relire le texte. Et découvrir les illustrations… Voilà donc où m’a menée ce thème !

Roule galette

Un regard nouveau sur Roule Galette

Je sais que cette comptine est beaucoup utilisée dans les écoles. Je n’avais pas souvenir des rôles attribués au vieux et à la vielle dans cette histoire. Mais quand j’ai lu le texte et vu les illustrations, ça m’a sauté aux yeux : en avant les stéréotypes !!!

Alors, plutôt que de faire un simple “GRRRRR”, je vais vous inviter à jouer avec moi. Pour ce faire, je vous propose de reprendre ce qui est proposé sur le site Genrimages pour analyser les représentations sexuées et stéréotypées dans les images. Pour chaque illustration, posez-vous les questions : quelles valeurs, caractéristiques, rôles, sont mis en avant pour l’un et l’autre sexe ?

Sans même vous faire part de mes observations, vous pourrez vous rendre compte qu’il y a un traitement différent entre les rôles attribués au vieux et à la vieille.

Allez, j’ai envie de me faire plaisir pour ce premier rendez-vous de l’année. Alors je vais grossir les traits et vous livrer une interprétation bien personnelle de Roule Galette !

Roule Galette par Egalimère

C’est l’histoire d’un vieux, bien installé dans son fauteuil moelleux avec son journal et ses chaussons. Il fume la pipe et se détend, la tête appuyée sur un coussin.

A ses côtés, une vieille, assise sur une chaise en bois. Dans sa main, elle tient ce qui semble être un chiffon.

Roule Galette

D’un coup, le vieux a un petit creux.

Ben oui, lire dans son fauteuil en fumant la pipe, ça donne faim. Alors il dit à la vieille “Et dis donc, la vieille, j’ai faim et je mangerai bien une galette là, maintenant…“. La vieille est bien embêtée parce qu’elle n’a pas de farine sous la main. Bah oui, entre le ménage, le linge à laver, à étendre, à repasser, elle n’a pas pensé à aller chercher de la farine.

Mais le vieux lui dit “Non mais j’ai faim moi ! Je veux de la galette. Alors tu vas monter au grenier, balayer le plancher et tu trouveras sûrement des grains de blé“.

Roule galette

Balayer, astiquer, casa toujours pimpante…

La vieille monte au grenier, balaie, trouve des grains de blés et les ramasse (mais que fait Gordon Ramsey ???).

Roule galette

Avec les grains de blé, elle fait de la farine. Avec la farine, elle fait une galette et la met à cuire dans le four. L’histoire ne dit pas qui est allé cherché le bois pour alimenter le four. Mais vu le dos courbé de la vieille, on peut penser qu’elle se tape toutes les corvées de la maison. Je dis ça, je dis rien…

Elle a bien bossé la vieille et comme elle est bien contente du résultat, elle va montrer la galette à son affamé de mari. Mari qui n’a pas bougé de son fauteuil pendant qu’elle allait balayer le grenier, ramasser les grains, les moudre, préparer la galette…

Roule galette

Et là, qu’est-ce qu’il dit le vieux ?

Tu crois qu’il dirait “Merci ma chérie, elle a l’air délicieuse ta galette…”. Non ! Le vieux qui n’a rien foutu trouve juste le moyen de faire chier la pauvre vieille parce que sa putain de galette, elle est trop chaude ! Il a de la chance qu’elle soit gentille la vieille parce que la galette aurait pu lui servir de couvre chef avec d’autres personnes…

La vieille va donc poser la galette sur le rebord de la fenêtre pour la faire refroidir. C’est à ce moment là que la galette décide de se faire la malle et d’aller rouler sa bosse sur les chemins.

Bon, la galette après avoir roulé, chanté, roulé, chanté… fini par se faire bouffer. Non pas par le vieux qui doit mourir de faim à ce moment de l’histoire mais par un renard. Sont toujours futés les renards dans les histoires vous avez remarqué ?

Donc en gros, voilà l’histoire de roule galette qu’on continue à apprendre aux enfants ?

Comme vous l’avez compris, j’ai grossi volontairement les traits. Mon objectif est de vous montrer comment des images et des textes comme ceux de cette comptine pour enfant peuvent véhiculer des représentations sexuées et des stéréotypes.

Vous pouvez vous-même réaliser vos propres analyses de ces images. C’est un exercice que vous pouvez faire en famille. Vous verrez que les visons des un·e·s et des autres ne sont pas toujours identiques. Et c’est ce qui est intéressant avec ce genre de questionnement. Cela interroge nos propres représentations et permet de bousculer les stéréotypes.

D’ailleurs, je suis curieuse de lire vos réponses alors n’hésites pas à laisser un commentaire 🙂

Et maintenant, qu’est ce que ce thème Roule Galette a inspiré aux participant·e·s de ce rendez-vous ?

Pour le savoir, cliquez sur les liens ci-dessous

Et rendez-vous tous les 10 du mois sur les thèmes suivants :

Thèmes 10dumois 2018 - Egalimère

Comments

  1. Répondre

  2. Répondre

    • Répondre

  3. Répondre

    • Répondre

  4. By Mag

    Répondre

    • Répondre

    • Répondre

  5. Répondre

    • Répondre

  6. By Kiara Papillon

    Répondre

    • Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :