Dans 6 ans, où seras-tu Loulou ?

C’est l’un de ces soirs où nous sommes tous les 4 à tables en train de nous raconter nos journées. Egalipère avait préparé sa spécialité culinaire, les “pâtes à la papa” ainsi nommées par les enfants et racontait d’où venait la recette. Il évoquait sa vie d’étudiant, son mini-budget pour se nourrir-sortir-acheter ses livres. Et ses plats de pâtes, l’aliment de base de tout·e étudiant·e qui ne vit plus chez ses parents.

Et puis là, sans qu’on s’y attende, Loulou nous a sorti :

“Dans 6 ans, quand j’aurai eu mon bac et que j’irai faire mes études, moi aussi je me ferai des pâtes à la papa…”.

J’ai failli m’étrangler avec lesdites pâtes à la papa.

Comment ça dans 6 ans tu vas quitter la maison et aller vivre ta vie d’étudiant ?

Nanmého, je te rappelle que tu es encore MON bébé alors non, dans 6 ans, tu ne pourras pas partir parce que tu n’auras que…

C’est à ce moment là que j’ai fait le calcul dans ma tête : 11,5 + 6 = 17,5. Lutain (oui, depuis que mes enfants comprennent les gros mots, je ne dis plus putain… enfin, presque plus), mais c’est qu’il a raison !

Dans 6 ans, si tout va bien, il aura son bac et il va partir !

 

6 ans, c’est dans longtemps

Pas tant que ça quand je vois la vitesse avec laquelle les années passent vite. J’ai l’impression que c’était hier que je me retrouvais à la maternité avec un si petit bébé dans les bras. Qu’il faisait ses premiers “Aheuuuu”, ses premiers pas, son entrée à l’école…

Alors oui, 6 ans, c’est loin mais ça va passer très vite, trop vite. Dans 6 ans, j’aurai un jeune homme en face de moi. Il me dépassera d’une tête, il aura une grosse voix, des poils sur le menton et peut-être même un·e chéri·e…

Dans 6 ans, il aura des envies d’ailleurs.

Il voudra partir de la maison pour aller faire ses études, apprendre, expérimenter, vivre sa vie, devenir autonome. Oui, enfin, presque puisqu’il sera étudiant et qu’il ne pourra pas encore s’assumer financièrement. Mais il apprendra à gérer son budget, choisir entre une bière avec les potes ou un repas chaud, économiser pour partir en voyage…

Même si j’étais déjà consciente que l’échéance approchait avec l’entrée en sixième, ça m’a fichu un coup ce “dans 6 ans”. Pour la première fois, me voilà devant le fait accompli : mes enfants vont bientôt quitter le doux nid familial pour voler de leurs propres ailes. Et punaise, je crois que je ne suis pas encore prête à vivre cette étape.

Oui, d’accord, j’ai le temps. J’ai 6 ans devant moi pour bien profiter de leur enfance et de leur adolescence. Quelques belles années à les avoir à côté de moi, à fourrer mon nez dans leurs cheveux pour respirer leur odeur, à les sentir se blottir contre moi devant Koh Lanta.

Silent Sunday 5 - Précieux moment

Mais je dois me rendre à l’évidence, nous nous dirigeons vers la fin de leur enfance.

D’ailleurs, Loulou a déjà un pied dans la préadolescence. Tout ne se fait pas en douceur puisqu’il connait des zones de turbulences. Son attitude est en train de changer, je le sens, je le vois. Il s’affirme, s’oppose, exprime ses envies d’aller passer du temps avec les copains et copines.

Son avenir professionnel le questionne aussi. Il se voit ingénieur, ou architecte, ou pilote de chasse… Son goût pour les nouvelles technologies et la programmation devient aussi plus important.

Petit à petit les livres pour enfants laissent place à des romans de fiction. Le fidèle compagnon de toutes ses nuits et son hospitalisation est caché sous la couette quand viennent dormir les copains à la maison. Il choisit lui même ses vêtements et m’accompagne lors des soldes pour trouver ses tenues.

Loulou - Transport en commun - Préadolescence

Mon ptit préma devient grand et se voit déjà quitter la maison

Mais avant de pouvoir le laisser partir, nous avons encore bien des choses à lui transmettre. Même s’il est déjà très mature pour son âge, il garde le côté naïf de l’enfance. Alors, bien sûr, nous aimerions bien le protéger de ce monde qui ne lui fera pas de cadeau. Nous aimerions lui promettre un bel avenir fait de réussites et de bonheur. Mais ce n’est pas en le berçant d’illusions que nous l’aideront à devenir grand.

Nous n’avons pas fini d’avoir peur pour lui mais nous ne pourrons pas le protéger du reste du monde indéfiniment.

Il fera des erreurs, se trompera de chemin, mais il apprendra et avancera dans la vie malgré tout. L’important est qu’il trouve sa voie, ce qui le fera vibrer en se levant le matin. Qu’il soit fier de lui et du chemin qu’il aura parcouru.

Alors oui, dans 6 ans, il va sans doute quitter la maison et je serai triste de le voir partir.

Mais dans mon cœur de Maman, il restera toujours mon petit enfant, mon Loulou.

Je le verrai toujours rire aux éclats avec son frère, regarder son père avec ce mélange d’admiration et de complicité, prendre ma main pour la mettre sur sa joue et partager des mots doux.

Et puis, j’espère un peu secrètement qu’un soir, alors qu’il sera à table avec ses enfants, il leur raconte l’histoire des “pâtes à la papa” en se souvenant de tous ces bons moments qu’on aura vécu ensemble…

Egalifamily

Comments

  1. Répondre

    • Répondre

  2. By Mag

    Répondre

  3. Répondre

  4. Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :