La vie en LU et en stéréotypes

Lorsque j’ai reçu une alerte Facebook m’indiquant que j’avais reçu un nouveau message sur ma page, je ne m’attendais pas à faire GRRRR une nouvelle fois. Une gentille lectrice m’alertait sur cette publicité La vie en Lu et me demandait ce que j’en pensais.

Je vous laisse visionner et puis je vous dis ce que j’en pense…

La vie en Lu et ses stéréotypes

Remarquez, on pourrait presque en faire un jeu histoire de voir si vous avez bien suivi ce que je publie sur ce blog.

En 5 minutes, listez quels sont les stéréotypes véhiculés par cette publicité.

Allez, pour vous aider, je vous propose de lire ou relire ces articles :

La réponse en images

Dans cette publicité La vie en Lu, 2 univers se juxtaposent : celui d’un petit garçon et celui d’une petite fille.

Pour analyser ces images, je me suis servie d’un outil trouvé sur le site Genrimages conçu par le centre audiovisuel Simone de Beauvoir

Cet outil propose de décrire la publicité en :

  • décrivant la scène
  • notant le texte principal
  • indiquant les couleurs
  • donnant notre impression sur cette publicité
  • réfléchissant à ce que cette publicité nous donne comme impression sur les filles et les garçons

L’univers du petit garçon

La vie en Lu - stéréotypes - pirate

Si je devais décrire cette photo, je dirais que j’y vois un petit garçon dans un jardin. Il est déguisé et arbore un grand chapeau de pirate. Sans doute s’imagine-t-il partir à l’aventure sur les mers à la recherche de trésors.

Il explore le monde à bord de son bateau, se nourrit de sa pèche et brandit fièrement son sabre prêt à en découdre avec toutes personnes s’opposant à lui. Les tons de son bateau sont bleus et rouge.

Quand je vois cette image, je pense à l’évasion, à la découverte du monde, l’exploration. Cela me fait penser que les petits garçons sont des aventuriers courageux.

L’univers de la petite fille

La vie en Lu - Princesse et stéréotypes

La petite fille est déguisée en princesse et porte une robe rose et un diadème représentant une couronne dorée. Elle est dans une chambre où les tons dominants sont roses (oui, il y a un rocking chair bleu et une table assortie, youhouuu !!!).

Autour d’elle sont disposés des ours en peluche. Devant eux, une dînette et la petite fille donne à boire à l’un des ours. Elle semble s’occuper de ses invités.

Cette image me fait donc penser que les petites filles sont faites pour s’occuper de leur maison et recevoir des convives. Qu’elles sont douces et attentionnées.

Pourquoi est-ce que ces images sont des stéréotypes ?

Les deux mondes s’opposent alors qu’il aurait été facile de représenter les enfants ensemble, soit jouant à la poupée, soit parcourant le monde sur un bateau. Peu importe que les enfants soient à l’intérieur ou à l’extérieur, mais pourquoi différencier leurs activités ?

Encore une fois, le petit garçon est présenté à l’extérieur dans un rôle d’aventurier. La petite fille est à l’intérieur, dans un rôle de “maîtresse de maison”.

Les couleurs renforcent également cet aspect. La douceur chez la petite fille, la force chez le petit garçon.

Les postures sont différentes. Le garçon est debout, actif. La petite fille est assise, presque passive.

Quelle image cela renvoie à nos enfant ? Cela laisse sous-entendre que la petite fille ne peut pas être pirate et le petit garçon recevoir ses convives ou jouer à la poupée ?

Cette publicité donne une vision encore bien stéréotypée des rôles attribués aux femmes et aux hommes.

Mais qu’est-ce qui s’est passé chez Lu ???

Pourquoi un tel retour en arrière alors qu’en 2016, la marque avait lancé cette publicité ?


En 2016, Lu casse les clichés en montrant une petite fille lasse de se laisser défendre par un chevalier.

En 2017, Lu enferme les petites filles dans leur chambre et laisse les garçons partir à l’aventure.

Il est temps de faire bouger les choses !

Oui, je sais, ce n’est pas moi, petite blogueuse presqu’inconnue qui vais faire avancer les choses. Mais en parlant de ce genre de publicité, j’ose croire que cela vous amène à voir les choses de manière différente.

Si vous me suivez sur ce blog, vous savez que les stéréotypes influencent les petites filles et les petits garçons. Que ce soit dans leur manière d’être, le choix de leurs jouets, leur orientation scolaire… ils seront impactés par ces imagés véhiculées dans les médias.

Alors c’est à nous toutes et tous d’être vigilent·e·s et de veiller à ce que nos enfants ne subissent plus cette influence.

Et continuons à dénoncer les stéréotypes dans la publicité et les médias pour arriver à une communication sans clichés, à l’instar de ce qui se fait chez No More Clichés !!!

Alors, aviez-vous vu tous ces clichés ? En voyez-vous d’autres ?

Comments

  1. Répondre

  2. Répondre

  3. Répondre

    • Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :