La face cachée des articles sponsorisés et tests produits

Depuis quelques semaines, je vois fleurir sur certains blogs des billets dénonçant les pratiques peu scrupuleuses de marques qui leur proposent de rédiger articles sponsorisés. Au début, je ne lisais pas trop ces articles. Ça me faisait doucement sourire ces blogueurs et blogueuses qui reçoivent des produits de la part des marques et se plaignent par la suite de leurs partenaires. Je pensais que c’était le but de ces relations non ? Recevoir un produit, le tester, en parler sur le blog. Alors, pourquoi se plaindre après coup, hein, nanmého ?

Mais ça, c’était avant de me plonger sérieusement dans la lecture de ces articles. A force de lire des billets dénonçant les pratiques de certaines marques, de lire des critiques sur les blogs qui rédigent des billets sponsorisés, j’ai voulu en savoir plus. Comment ça fonctionne tout ça ? Pourquoi certain-e-s ne sont pas contents ? Pourquoi d’autres sont satisfait-e-s ?

Egalimère fait GRR

Les articles sponsorisés, qu’est-ce que c’est ? 

Lorsque j’ai commencé à bloguer voilà près de 3 ans maintenant (et oui, déjà !), je n’avais aucune idée de la manière dont fonctionnait ce monde virtuel qu’on appelle la blogosphère.

Très vite, j’ai compris qu’il y existait différents profils de blogueurs et blogueuses. Les discrèt-e-s, les pro de selfies, celles et ceux qui s’affichent sur YouTube, snapchat, Instagram, les engagées, les politiquement incorrect-e-s, les mères parfaites, les mères imparfaites, celles qui parlent de beauté… Enfin, bref, c’est un peu comme le slogan publicitaire d’une chaîne de magasin “On trouve de tout dans la blogosphère“.

Et parmi tous ces blogs, il y a celles et ceux qui nouent des partenariats avec des marques, qui rédigent des billets sur des produits reçus. C’est ce qu’on appelle les “articles sponsorisés“. En règle générale, cela consiste pour la marque à envoyer un produit à une personne qui va le tester, donner son avis dans un article et le relayer sur les réseaux sociaux. Les produits peuvent être des produits de beauté, des objets, des voyages, des applications…

Mais cela peut se faire également en contrepartie d’un paiement, sous différentes formes et conditions. Ce qu’on appelle “article sponsorisé” est donc un article rédigé à la demande d’une marque en échange d’une rémunération. Les tests produits sont des articles rédigés après réception d’un produit envoyé par la marque. Pour mieux comprendre, je vous invite à lire, l’article de No Tudexo qui explique bien les choses.

Pour simplifier la lecture, je vais parler d'”articles sponsorisés”, sans différencier ceux rédigés avec une contrepartie financière de ceux rédigés en échange d’un produit.

Comment reconnaître les articles sponsorisés ?

Comme vous sans doute, je suis souvent “tombée dans le panneau” des articles sponsorisés ou tests produits.

Quand je suis une blogueuse (ou un blogueur) parce que j’aime bien ce qu’elle publie, son style, son humour, ses engagements… j’ai tendance à lui faire confiance. Aussi, quand je lisais “J’ai essayé le nouveau trucmachinchose” ou “notre séjour à telendroitoujaimeraiaussialler“, j’étais loin de me douter que cela pouvait être un produit envoyé par une marque pour en faire la publicité sur un blog. Du coup, je ne cherchais pas à savoir si l’avis en question était rédigé de manière sincère ou si les défauts des produits étaient cachés, minimisés.

Attention !

Tous les blogs qui parlent de produits testés ne rédigent pas forcément des articles sponsorisés. Je connais de nombreuses blogueuses qui achètent leur produit, paient leur voyage, leurs livres… et en parlent sur leur blog pour donner leur avis sans contrepartie.

Les avis donnés sur les blogs qui rédigent des articles sponsorisés ne sont pas tous biaisés. Certaines personnes n’hésitent pas à dire sincèrement ce qu’elles pensent du produit en question.

D’autres en revanche, par peur de se faire griller par la marque ou l’agence de communication qui les a mises en relation, ne vont parler que des bons aspects du produit.

Difficile dans ces conditions de savoir à quoi s’en tenir. Normalement, lorsqu’un billet est sponsorisé en échange d’une rémunération (et seulement dans ce cas), le code de la consommation oblige qu’une mention apparaisse dans l’article en question. Ainsi, lorsque vous lisez “Article sponsorisé” (là, c’est clair) ou “produit offert par la marque” (clair aussi), vous savez à quoi vous attendre. Bon après, cela peut-être plus discret comme “j’ai reçu le produitdontilfautparler“, “lagentillemarque nous a invités” par exemple, c’est légal du moment qu’il en est fait mention.

articles sponsorisés

L’intérêt des articles sponsorisés pour les marques

Arrivé-e-s à ce stade de présentation, vous allez sans doute vous demander : mais quel est l’intérêt pour une marque de faire appel à des blogueurs et des blogueuses pour parler de leur produit ?

Je n’ai pas LA réponse à cette question alors je vais me contenter de vous livrer ici mon ressenti.

Les blogs sont devenus des outils de communication au même titre que la publicité dans les journaux, les magazines, les affiches sur les abribus.

Mon premier emploi était dans une agence publicitaire. Une de mes missions consistait à tenir un tableau des tarifs d’achats d’espaces publicitaire. En fonction du média, du nombre de lecteurs, de la durée de publication, les tarifs pouvaient atteindre des sommes faramineuses ! Cela pouvait varier de 30 € l’encart à des sommes qui dépassent le salaire mensuel d’une personne payée au SMIC pour une seule journée de publication.

Quand je compare le coût des espaces publicitaires à celui d’un article rédigé en échange d’un produit, je suis presque certaine que l’article sponsorisé revient moins cher. Enfin, ça dépend du produit bien sûr…

Autre aspect : l’audience. Si le blogueur ou la blogueuse est bien suivi-e sur les réseaux sociaux, imaginez l’impact que peut avoir un article sponsorisé. Cet impact est d’autant plus important lorsqu’un concours est organisé pour faire gagner le même produit. Généralement, il est demandé aux participant-e-s d’aller aimer la page du blog, celle de la marque, de partager le concours en mode public sur les réseaux, voire même de taguer des ami-e-s…

Pour autant, rédiger un article sponsorisé, ça ne se fait pas en 5 minutes.

Ordinateur - écriture - réseaux sociaux

Le travail des blogueurs et blogueuses derrière les articles sponsorisés et les tests produits

Dès la réception du produit, le blogueur ou la blogueuse va le prendre en photo. La photo va être retouchée via différents filtres et publiée sur les réseaux sociaux. Bien entendu, le hashtag mentionnant la marque du produit ne doit pas être oubliée.

Ensuite, c’est la phase test produit. Parfois, c’est rapide (une brioche par exemple), parfois plus long (une diète minceur par exemple). Notre blogueur ou blogueuse note donc jour après jour ses impressions sur le produit et fait des photos avant/pendant/après. Puis, vient la phase de rédaction de l’article, l’intégration des photos qui ont été retouchées, les liens à ajouter vers la marque. Vient enfin le moment de la publication et la diffusion sur les réseaux sociaux avec parfois des relances.

Quand un concours est organisé, cela ne s’arrête pas à la diffusion de l’article. Le blogueur ou la blogueuse doit s’assurer que toutes les conditions de participation sont réunies, procéder au tirage au sort, avertir le ou la gagnante… Il ou elle doit s’assurer ensuite que le lot a été envoyé, bien réceptionné et publier la photo envoyant par le ou la gagnante. Tout cela en restant en relation avec la marque et en lui rendant des comptes.

Quelle est la contre partie pour le blogueur ou la blogueuse ? L’envoi d’un produit ou une rémunération.

Avouez, quand on y regarde de plus près, c’est du boulot, ça prend du temps. Et pourtant, ce sujet est encore tabou dans la blogosphère. On ne parle pas trop de ses articles quand ils sont sponsorisés. Cela peut être mal vu par certain-e-s. D’où certaines dérives…

réseaux sociaux - vacances loin des réseaux sociaux- articles sponsorisés

Crédit Photo Nana Cam Photo

La dérive des articles sponsorisés ou tests produits

Le manque de confiance des lecteurs et lectrices 

Je ne sais pas vous mais pour moi, un blog qui regorge d’articles parlants de tests produits, d’essais de matériel… me fait plus penser à une vitrine publicitaire qu’à un site pouvant m’apporter du contenu. J’ai souris en lisant le terme de “blog sandwich” dans l’article de Running et Talons Hauts. Je trouve que cela illustre très bien mon impression.

Tout le travail que ça représente, j’en ai parlé ci-dessus. Je ne critique donc pas les blogs qui font des tests produits puisque je vous ai parlé de tout l’investissement nécessaire pour bien faire les choses. Non, je souhaite parler ici de mon ressenti en tant que lectrice.

Après avoir échangé avec mes copines, non blogueuses, je constate que je ne suis pas la seule à avoir ce ressenti. Quand tous les articles font l’apologie des produits, que tout est beau, merveilleux, wonderfull et que c’est LE produit qu’il nous faudrait, au bout d’un moment, le lecteur ou la lectrice devient sceptique… Ce scepticisme s’accentue pour moi quand les marques lancent une campagne et sollicitent plusieurs blogueurs et blogueuses pour parler d’un même produit. Quand ladite marque a préparé l’argumentaire presse et que tout le monde dit la même chose dans son article, là, franchement, je n’adhère plus. OK, cela s’appelle une campagne de communication et, comme toutes les campagnes, la stratégie est la répétition. Je ne suis pas obligée de suivre ces blogs, de liker toutes les publications alors quand ça me dérange, je préfère passer mon chemin plutôt que de lire un énième article racontant la même chose…

Donc voilà, mon ressenti c’est qu’à force de rédiger trop d’articles sponsorisés, certains blogs perdent en crédibilité. En effet, quelle valeur accorder à un avis quand on sait que la marque a payé le blogueur ou la blogueuse pour rédiger son article ? Ou lui a envoyé gratuitement le produit ? Encore une fois, je ne mets pas tout le monde dans un même panier !!!  Je connais certaines personnes qui n’hésitent pas à donner leur avis sincère (je reprends volontairement “avis sincère” parce que cela m’avait fait sourire quand je l’ai lu sur la page Facebook d’E-Zabel, journal de bord d’une maman parisienne).

La guerre des blogs

Je ne dirais que quelques mots là dessus, pas la peine de venir alimenter les réseaux sociaux d’une guéguerre en plus. Mais force est de constater que, lorsqu’une campagne se met en place ou a été lancée, certaines personnes regrettent amèrement de ne pas avoir été retenues. Peu importe la valeur du produit. Il peut s’agir de yaourts comme d’un aspirateur sans fil. Sans connaître les conditions d’attribution des produits à tester, leurs relations avec les marques, j’ai été à plusieurs reprise choquée de la violence de certains propos. De la diffamation envers tel ou tel blog qui aurait obtenu ledit produit sous des conditions douteuses…

Je voudrais juste rappeler que la violence sur les réseaux sociaux est une réalité et que les mots peuvent faire bien mal. N’oubliez jamais leur pouvoir de nuisance avant de vous en prendre à une personne sur son blog, sa page Facebook ou autre réseau social.

Stop violences

Quand les marques abusent !

Jusque là, j’avais donc l’impression que les marques et les blogs étaient dans un échange de bon procédé. J’avais surtout l’impression que certains blogueurs et certaines blogueuses en profitaient bien et que c’était tant mieux pour eux. Et puis, les articles alertant l’opinion publique sur les pratiques des marques ont commencé à fleurir sur la toile. Pourquoi ? Qu’est-ce qui pouvait bien se passer pour que des blogueuses dénoncent ces faits alors que tout semblait bien fonctionner ?

En essayant d’analyser les choses, je me suis aperçue d’une chose. Depuis quelques années, le nombre de nouveaux blogs a considérablement augmenté. Les anciennes blogueuses (et blogueurs) avaient bien balisé le terrain avec les marques. Les conditions étaient bien cadrées sur les modalités du partenariat, le tarif, la diffusion… Et voilà qu’arrivent de nouvelles personnes sur ce “marché”, prêtes à casser les prix ou les conditions établies pour bénéficier de ces partenariats. Pourquoi ? Pour apporter de la visibilité à leur blog, se faire connaître, développer leur audience… Ces personnes sont moins regardantes sur les conditions, sur les tarifs, sur les produits envoyés et cela intéresse donc certaines marques. Les anciennes blogueuses paraissent alors trop exigeantes, leurs tarifs trop élevés alors vive la nouveauté !

Et c’est là qu’on arrive à l’abus de la part de certaines marques qui n’hésitent pas à proposer des partenariats ahurissants. Pour exemple, je citerai cet article de Janis en Sucre. Elle a été contactée par une marque qui lui demande de liker et partager ses publications sur différents réseaux sociaux, envoyer un mail et des sms personnalisé à ses contacts, organiser des shootings photo avec le produit, imaginer une action de promotion… Tout cela en échange de quoi ? De deux bons d’achat d’une valeur de 100 € chacun !!! Lorsqu’elle établit le budget réel d’une telle opération de promotion, elle en arrive au tarif de 4240 € !!! Près de 4000 € qu’elle ne toucherait jamais si elle acceptait une telle proposition. Mais pour une blogueuse qui aura refusé, combien auront accepté de travailler dans ces conditions ????

Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres que je vois circuler en ce moment.

L’avenir des articles sponsorisés

Malgré tout, je pense que ce genre de pratique va perdurer encore de longues années. Certains blogueurs et certaines blogueuses y trouvent leur compte et les marques aussi. Alors, pourquoi s’en priver ?

Il existe toutefois certaines agences de communication qui se soucient des relations avec les blogueurs et les blogueuses. Tout est alors bien encadré, les conditions définies au préalable, les contrats en bonne et due forme signés. Mais cela ne semble hélas pas être suffisamment appliqué.

Les blogueurs et blogueuses commencent également à être attentif aux différentes propositions. Des groupes d’échanges se créent et, dès qu’une marque propose un partenariat dans des conditions inadmissibles, cela est vite relayé. La marque est alors blacklistée.

J’ai déjà lu ici et là des demandes de la part des blogs d’un encadrement plus strict des partenariats avec les marques. Il me semble en effet nécessaire d’engager des études sur ce thème. A la lecture des différents articles, il semblerait que trop de blogs se font encore flouer par les marques et travaillent bien au delà du tarif qu’ils pourraient être en mesure de demander.

Une chose est sûre, tant que le tabou demeurera entre les blogueurs et les blogueuses sur les articles sponsorisés, il sera difficile de déterminer des critères de ce qui est acceptable et de ce qui ne l’est pas.

Et pour finir

Une note d’humour mais de vérité, cette vidéo de La Botch Life que vous pouvez suivre sur les réseaux sociaux

Tags:

Commentaires

  1. Répondre

    • Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :