Je reste Zen ! – Rencontre avec Coco Camel

En participant à un concours sur le blog de Maman Prout, j’ai pu gagner le livre de Coco Camel que je convoitais depuis un moment déjà…

Lorsque j’avais lu le titre de ce livre « Je Reste Zen ! Avec mon mari, mes enfants, mon patron…« , je m’attendais à une espèce de guide de survie en milieu hostile avec des conseils, des exercices de relaxation, des exemples de bonnes pratiques…

A la lecture, il en est tout autre… Il parle de vie de couple, des enfants, de la conciliation vie pro – vie perso, des amitiés… Un roman dans lequel chaque femme peut s’identifier au personnage principal.

J’ai eu la chance de rencontrer Coco Camel lors de la soirée de remise de prix de l’opération We Love Préma.

Coco, c’est la bonne copine, c’est celle qui vous prend dans les bras et vous embrasse comme si vous aviez fréquenté la même bande de potes des années durant. Elle vous met du soleil dans le cœur avec son accent du sud et vous laisse repartir avec cette impression de la connaître depuis toujours.

Rencontre avec Coco Camel, auteure bienveillante et chaleureuse. 

Bonjour Coco,

En quelques mots, pouvez-vous nous parler de vous, de votre parcours ?

Je vis à Toulouse. J’ai travaillé dans une multinationale avec les contraintes que
cela implique. Aujourd’hui, je suis professeur de marketing à temps partiel, mère de famille à temps complet et mariée depuis longtemps.

Je reste Zen avec Coco Camel

Crédit photo @Egalimère

D’où vous est venue l’envie d’écrire « Je reste Zen ! » ?

Suite à un licenciement, dans le cadre d’un plan social, je fais un bilan de compétences. Je découvre alors que je suis créative. Dans le même temps, une amie me lance un défi : « tout ce que tu me racontes de drôle au téléphone, écris-le ». C’est le déclic. Avec mari, enfants, travail, chien et poisson rouge… le projet durera 12 ans. Alors, je décide de réaliser mon rêve et j’autoédite le roman Je reste Zen !

Pouvez-vous nous le présenter en quelques mots ?

Je suis pour la journée de 30 heures où il me resterait 6 heures pour me faire du bien.

Est-ce que vous avez vous-même rencontré des difficultés pour gérer votre vie personnelle et votre vie professionnelle ? 

Oui, comme tout le monde. L’avatar d’Egalimère le représente bien. La femme est rentrée dans le monde du travail et aujourd’hui Wonder Woman doit réussir partout. Or, c’est impossible.

Comment faites-vous pour tout concilier ?

Il faut faire des choix. Et des fois ça ne suffit pas donc il faut remettre en question l’organisation familiale ou du travail.

Quelles sont les mesures mises en place pour faciliter votre quotidien ?

Savoir dire non… il faut d’abord se respecter soi-même pour pouvoir donner aux autres.

L’autonomie des enfants. Ça leur servira toute leur vie.
Gérer les tâches par séquence. Ainsi, on se consacre à ce qui est vraiment important.
Je fais des listes (pas encore des listes de liste mais pas loin !). j’ai une collection de post-it qui ferait envie à tout fétichiste du jaune.
Internet : comme par magie un extrait du supermarché arrive chez vous. Toute la famille peut choisir ce qu’elle veut et je valide. Mais nous apprécions de nous rendre dans les magasins de proximité pour les courses « plaisirs » parce que nous sommes sensibles à l’accueil et au sens du service des commerçants.
Essayer de rire de tout. L’humour permet de prendre de la distance par rapport à ce qui peut vous arriver.

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées pour le lancement de ce livre ? La difficulté était plutôt dans le temps – denrée si rare et périssable – qu’il faut se dégager pour écrire. Pour arriver à finir Je reste Zen !, j’ai quitté mari, enfants et cochon d’inde plusieurs fois quelques jours.
Et maintenant, où en êtes-vous ?J’ai eu la chance d’être repérée par « J’ai Lu » !

Jusque là, comme j’étais en autoédition, le roman n’était distribué que sur Toulouse, car c’est bibi qui livre : deux tonnes de « Je reste Zen ! » transportées. J’ai résilié mon abonnement à la salle de sport.

Le 6 mai, c’est le lancement national mais il est déjà disponible en précommande.

Quels sont vos projets – si on peut en parler – pour la fin de l’année ?

Faire des dédicaces en France pour le plaisir de discuter avec les lectrices et… les lecteurs.

Je ne m’y attendais pas du tout mais les hommes le lisent pour essayer de comprendre le mode de fonctionnement de la femme. Souvent, ils me disent qu’il leur faudrait plusieurs tomes…

 Leur rôle aussi a été chamboulé par l’arrivée de la femme dans le monde du travail.

Rester Zen, enfin essayer 😉


Avez-vous quelques choses à ajouter ?

Réalisez vos rêves !

Et merci à Egalimère, engagée, impliquée et à l’écoute de m’avoir donné la parole.


Merci Coco pour votre disponibilité et votre gentillesse et votre accent qui met du soleil dans nos journées et promis, à partir de maintenant, « Je reste Zen ! »  🙂


Pour suivre Coco, rendez-vous sur sa page Facebook.

 

Commentaires

  1. Répondre

  2. Par La carne

    Répondre

  3. Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :