Athènes, notre séjour en famille

Fin avril, nous étions invités à célébrer un baptême en Grèce et nous nous sommes interrogés sur la pertinence de partir avec deux enfants de 7 ans 1/2 (Loulou)  et 4 ans 1/2 (Ti’Loulou). Après avoir fait des recherches sur Internet, nous avons décidé d’aller visiter Athènes en famille.

Nous en avons parlé aux enfants assez longtemps à l’avance pour faire monter en eux l’envie et les impliquer dans cette aventure.

Pour cela, nous avons acheté un guide d’Athènes (Athènes en quelques jours – Lonely Planet, disponible également sur Internet en cliquant ICI) que nous avons remis à Loulou en lui demandant de le lire et de nous indiquer quels seraient les endroits qu’il aimerait visiter. Bien sûr, Ti’Loulou a voulu lui aussi prendre le guide en main (stratégie payante 😉 ) et nous dire ce qu’il aimerait visiter.

Pour essayer de rendre ce voyage à la fois éducatif et ludique, nous nous sommes amusés un peu tous les soirs à apprendre quelques mots en grec et à les répéter : les basiques formules de politesse, je m’appelle, parlez-vous français, je suis français-e, où sont les toilettes…

Nous avons également mis les enfants à contribution pour la préparation des valises en leur demandant de choisir ce qu’ils voudraient mettre s’il fait beau, s’il fait un peu frais et à quoi il fallait penser d’important genre les doudous, la crème solaire…

Nous avons organisé notre voyage en réservant directement les billets d’avion en ligne et avons constaté qu’en partant du mercredi au mardi, nous économisions environ 250 euros par personne. Tant pis, les enfants manqueraient 2 jours de classe…
Nos amis nous avaient conseillé de passer par Airbnb pour louer un appartement, ce que nous avons fait. Pour information, ce billet n’est pas sponsorisé (je n’en suis pas encore à ce stade où un partenaire va ma proposer de tester un séjour en famille 😉 ).

J’ai effectué quelques recherches sur le net pour savoir ce qu’il conviendrait de visiter à Athènes avec les enfants et, dans l’ensemble, se sont les mêmes choses qui reviennent. Mais j’ai pu glaner ici et là quelques bons conseils, notamment pour la visite des musées (voir plus bas).

Enfin, est venu le jour du départ.

Comme nous habitons en région parisienne, nous avons pris le RER pour nous rendre à l’aéroport. A 7 h 50, il n’y avait pas encore grand monde et tant mieux parce qu’on encombrait quand même bien le passage avec nos valises.

Valises pour notre voyage à Athènes

Crédit Photo @Egalimère

Comme nous avions réservé les billets en ligne, nous étions déjà enregistrés sur le vol, il nous a donc fallu peu de temps pour enregistrer les bagages.

En salle d’embarquement, nous avons passé un bon moment à regarder les avions et tous les engins qui venaient les ravitailler, vérifier les moteurs, apporter les repas et les bagages.

Salle d'embarquement pour Athènes

Crédit Photo @Egalimère

Enfin, nous sommes montés dans l’avion avec un petit coucou au pilote au passage.

Cokpit de l'avion pour Athènes

Crédit Photo @Egalimère

Le vol dure 3 h 20, prévoir des livres ou activités pour les enfants parce qu’ils s’ennuient rapidement et que ça peut tourner à la catastrophe très vite.

Nous avons eu la chance de pouvoir visiter la cabine de pilotage avec Loulou. Impressionné par tous ces boutons, le commandant de bord lui a expliqué à quoi cela servait et a répondu à ses questions. Le top !

Arrivés à l’aéroport, nous avions demandé à la personne qui nous louait l’appartement de venir nous chercher (service payant) car il est éloigné d’Athènes d’environ 40 minutes de route.

Nous avons pris possession des lieux et hop, petit tour pour visiter le quartier, juste au bord de la plage. Les enfants ont voulu se baigner mais nous n’avions rien prévu alors tant pis, en boxer et pieds dans l’eau – enfin, pieds, vous connaissez les enfants…

Plage d'Athènes

Crédit Photo @Egalimère

 Comme il se faisait déjà tard, nous avons mangé dans un restaurant à côté. Première expérience valorisante pour Loulou : il craignait qu’on se moque de lui parce qu’il ne parlait pas grec mais il a pris sur lui et, à l’aide du guide, est allé demandé au serveur s’il parlait français. Le serveur a fait preuve d’attention, et ohhhh, chance, il parlait quelques mots de français ! Il a gentiment répondu par “Un tout petit peu, bonjour, comment allez-vous ?” qui a ravi notre fiston.

Loulou n’a plus quitté le guide qui lui servait à communiquer avec les autres (communiquer est un bien grand mot !)

Bon, je vous passe les rendez-vous au resto avec nos amis pour en venir au principal.

Visite d’Athènes avec les enfants

Notre séjour étant court (6 jours), nous avons concentré les visites les plus importantes sur la première journée.

Vendredi 

L’appartement que nous avons loué est très proche de la ligne de tramway qui mène à l’Acropole. Nous sommes partis tôt pour éviter le monde et la chaleur et à 8 h, le tramway, ça donne ça (le rêve pour moi qui emprunte le RER B aux heures de pointe !)

Athènes tramway

Crédit Photo @Egalimère

Nous avons bien fait d’arriver tôt car nous avons ainsi évité la chaleur et le monde. A 10 h 30, lorsque nous partions, il commençait à y avoir beaucoup de monde. Loulou était attentif aux explications mais Ti’Loulou s’amusait plus à prendre des cailloux au sol, à monter sur les rochers dans les endroits autorisés d’où notre conclusion que c’était un peu tôt pour lui.

Athènes l'Acropole

Crédit Photo @Egalimère

Athènes l'Acropole

Crédit Photo @Egalimère

 Nous avons ensuite visité le Musée de l’Acropole. Un peu au pas de course parce qu’avec deux enfants, il est difficile de s’attarder devant les différentes vitrines et statues. Ce qui leur a plu : les pièces en or qui ressemblent au trésor des pirates, la projection d’un film sur écran géant expliquant l’histoire de l’Acropole même s’il était en anglais… Pour le reste, bof, pas trop d’intérêt.
Athènes Musée de l'Acropole

Crédit Photo @Egalimère

Athènes Musée de l'Acropole

Crédit Photo @Egalimère

Athènes Musée de l'Acropole

Crédit Photo @Egalimère

Ensuite, direction le stade des Panathénées. Nous ne l’avons pas visité, juste vu de l’extérieur car cela n’intéressait pas plus que ça les enfants.

Athènes stade des Panathénées

Crédit Photo @Egalimère

Enfin, voici venu le moment attendu : la relève de la garde ! Nous ne l’avons pas vue devant le Parlement mais devant la Résidence Présidentielle.

Athènes relève de la garde

Crédit Photo @Egalimère

Pour rentrer, nous sommes passés par le Jardin National où les enfants ont pu gambader. Il y a une grande aire de jeu dans ce parc mais nous n’avons pas pu nous y arrêter car nous avions encore des visites au programme.

Athènes Jardin national

Crédit Photo @Egalimère

Nous sommes passés par le marché aux puces de Monastiraki pour rejoindre l’Agora antique.
A savoir : lorsque vous achetez un billet pour visiter l’Acropole, il inclut la visite d’autres sites comme celui de l’Agora par exemple. Il faut donc conserver les billets et penser à les présenter pour ne pas avoir à payer une entrée supplémentaire. Valable 4 jours.

Athènes marché aux puces de Monastiraki

Crédit Photo @Egalimère

Athènes Agora antique

Crédit Photo @Egalimère

Athènes Agora antique

Crédit Photo @Egalimère

Athènes Agora antique

Crédit Photo @Egalimère

Athènes Agora antique

Crédit Photo @Egalimère

Samedi

La journée fût consacrée au baptême. Une cérémonie riche en émotion car, pour les orthodoxes, les parrains et marraines deviennent les parents spirituels et, à ce titre, deviennent plus important que les parents biologiques car ils doivent contribuer à l’éducation religieuse des enfants et être présents à tous les moments importants de la vie de ces derniers.

Athènes - Eglise orthodoxe - Baptême

Crédit Photo @Egalimère

Dimanche : Musée National d’Archéologie.

L’astuce pour intéresser les enfants (lue sur un forum) : récupérer le prospectus du musée à l’entrée et proposer aux enfants de retrouver dans chaque salle visitée l’objet pris en photo. Un peu comme un jeu de piste ou une chasse au trésor. Cela a super bien fonctionné pendant toute la visite avec Loulou, moins bien avec Ti’Loulou qui s’est rapidement lassé.

Athènes Musée National d'Archéologie

Crédit Photo @Egalimère

Athènes Musée National d'Archéologie

Crédit Photo @Egalimère

Athènes Musée National d'Archéologie

Crédit Photo @Egalimère

Lundi

Nous avons voulu visiter le Navire de Guerre Averof (marina Floisvo) mais les visites ne reprenaient que le lendemain.

Athènes Navire de Guerre Averof

Crédit Photo @Egalimère

Athènes Navire de Guerre Averof

Crédit Photo @Egalimère

Nous nous sommes alors dirigés vers le parc Flisvos :le bonheur pour les enfants !
Nous avons mangé dans le restaurant du parc qui possède une terrasse avec une aire de jeux pour les enfants.
Nous avons ensuite loué une rosalie familiale (même si les enfants auraient préféré louer les petites voitures électriques…) et pour finir, ils ont bien profité de l’aire de jeux.

Athènes parc FlivosAthènes parc Flivos
Athènes parc FlivosAthènes parc Flivos

Mardi 

Journée consacrée au retour avec préparation des valises, état des lieux et transfert aéroport, avion et RER pour arriver jusqu’à la maison.

Bilan de ce voyage : 

Malgré nos appréhensions, les enfants se sont bien amusés pendant ce séjour. Il a même permis à Loulou de prendre confiance en lui et d’oser aller vers les autres même avec la barrière de la langue.

Les visites enchaînées ne sont pas ce que je conseillerais parce qu’ils arrivent assez vite à saturation. Nous aurions dû prévoir une matinée visites et une après-midi ludique pour les enfants (musée hellénique des enfants, planétarium, navire de guerre ou parc Flisvos). Le seul bémol de cette solution : le temps passé dans les transport qui risque de fatiguer tout le monde.

Une belle et riche expérience que nous avons vécue en famille et qui nous encourage à entreprendre un prochain voyage en famille dont nous n’avons pas encore déterminé la destination.

Comments

  1. Répondre

    • Répondre

  2. Répondre

    • Répondre

  3. By Lorette 972

    Répondre

    • Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :