Se séparer pour mieux se retrouver

Ces derniers temps, les relations deviennent difficiles entre nous. Je m’en sens en grande partie responsable. J’ai du mal à accepter son envie d’indépendance, son besoin d’autonomie. Alors souvent, je dois faire face à ses réflexions qui me font mal… C’est difficile pour lui comme pour moi. Cette situation me pèse à tel point que je me demande si se séparer, s’éloigner l’un de l’autre ne serait pas la meilleure solution. Celle qui nous permettrait de mieux nous retrouver ensuite ?

La peur de se séparer ?

J’ai déjà connu l’angoisse de notre première séparation. Tout est allé très vite, avant même que je me rende compte de ce qui se passait, il n’était plus là. J’ai passé de longues minutes à l’attendre, la gorge nouée et la peur au ventre… Quand il est revenu et que j’ai pu le serrer dans mes bras, je me suis dit que plus rien ne pourrait nous séparer. Non, rien !

A partir de cet instant, mon amour pour lui n’a cessé de grandir, un peu plus chaque jour. Je ne savais pas que mon cœur avait cette possibilité d’extension pour accueillir autant d’amour. Un amour plus grand que l’infini et au delà comme il se plaisait à me dire.

Mais tout cet amour a un revers. Je m’inquiète quand il ne rentre pas à l’heure. Je me demande ce qu’il fait quand il passe la nuit chez des amis. J’attends son appel lorsqu’il part quelques jours…

Et pourtant, je sais bien qu’un jour, il me quittera définitivement. Je me prépare à cette séparation. Même si je ne serais pas seule, je sais qu’il laissera un grand vide dans mon quotidien.

Alors oui, la séparation me fait peur. J’espère qu’elle sera bénéfique mais si elle ne l’était pas ?

Se séparer pour retrouver notre complicité 

J’ai du mal à savoir exactement à quel moment ça a commencé. Les réflexions, le ton qui monte, la porte qui claque.

Je nous croyais si proches. J’avais l’impression qu’on pouvait tout se dire et qu’on continuerait comme ça encore longtemps. Il a ses secrets et même si j’aimerais les percer, je respecte ses silences. Parfois, il a la tête ailleurs, le regard dans le vide. Il se passe quelque chose mais il ne me dit rien. J’attends qu’il m’en parle mais je ne suis plus sa confidente.

Sa sensibilité est à fleur de peau et parfois, il a du mal à gérer ses émotions. Il les contient et puis soudain, elles explosent, comme ça, sans prévenir. C’est dans ces moments là qu’il réussit à dire ce qui ne va pas. A clamer son ras-le-bol de m’avoir sur son dos, que j’attends trop de lui et que ça lui met une énorme pression.

Il m’échappe, je le vois, je le sens…

Illustration Mademoiselle Maman

Illustration Mademoiselle Maman

Le laisser partir…

La veille de son départ, il a pris son sac. Il a sorti ses affaires de l’armoire pour faire un tri puis rangé ses vêtements préférés au fond de son sac. Il était prêt à partir.

Alors qu’il était sur le point d’aller se coucher, j’ai dû l’interrompre dans sa course pour qu’il m’embrasse. J’ai bien vu dans son regard qu’il n’avait pas compris pourquoi cela avait de l’importance pour moi. Cela ne représentait rien pour lui, il m’aurait vue avant de partir de toutes manières. Alors m’embrasser maintenant ou le lendemain, qu’est-ce que ça pouvait changer au fond ? Il a haussé les épaules et d’un air détaché, il m’a prise dans ses bras. Après avoir déposé un baiser sur mes joues et il est monté se coucher. J’avais le cœur lourd et des larmes plein les yeux. Je n’ai quasiment pas dormi cette nuit-là.

Je ne peux rien faire contre le temps qui passe, ni contre ses envies d’ailleurs…

Illustration Korrig'anne

Illustration Korrig’anne

Prendre de nouvelles habitudes

J’ai passé la semaine à me demander quelle devait être mon attitude à présent. Comment agir avec lui maintenant ? Non, vraiment, ce n’est pas facile de réaliser que les choses ont changé si vite. Je ne suis pas encore prête à passer à autre chose. J’avais envie que ces moments durent encore. Qu’il me prévienne et me dise « dans un an, c’est fini, on arrête tout ça ». J’aurais pu me préparer, anticiper le deuil de toutes ces années passées et celles à venir qui ne seront jamais plus comme avant…

En furetant sur le net, j’ai lu le billet de La Carne et je me suis retrouvée dans ses écrits. Je ne suis donc pas la seule à vivre cette situation et à en avoir le cœur qui se serre. Voilà, c’est la vie, le temps qui passe et qui fait son oeuvre…

Je n’ai donc pas d’autres choix, il faut que je me fasse à cette idée. Les choses ne seront jamais plus comme avant. Je vais tirer un trait sur toutes ces nuits passées à le regarder et le trouver si beau. Dire adieu à ces soirées enlacés sur le canapé, dans notre bulle bien au chaud sous le plaid. Finies ces parties de rigolades quand mes mains parcouraient son dos et lui déclenchaient des frissons incontrôlables. Nous ne nous promènerons plus main dans la main pour aller au cinéma. Il ne me sautera plus au cou comme lorsque je lui faisais la surprise de venir l’attendre. Il ne viendra plus se blottir contre moi, juste comme ça, parce qu’il en avait envie…

Donc voilà, il est arrivé ce moment de dire au-revoir au passé et bâtir un avenir sur de nouvelles habitudes, de nouvelles manières de faire.

Est-ce qu’on va se retrouver ?

Se séparer nous aura-t-il fait du bien ? Comment vont se passer les retrouvailles ? Sur quelles bases allons-nous construire notre relation maintenant ?

Son retour est prévu dimanche soir. Je suis impatiente de le revoir parce que son sourire me manque. Son odeur aussi. Sa voix, ses gestes, tout de lui me manque. Je sais qu’il s’est passé plein de choses pour lui pendant cette période. J’espère qu’il voudra bien me les raconter mais je dois aussi apprendre à respecter son intimité. Ne pas poser de question pour ne pas risquer de le mettre mal à l’aise. Ne pas chercher à savoir à tout prix au risque de le voir se renfermer dans sa bulle, dans son jardin secret. Attendre qu’il vienne à moi…

J’aurais envie de le serrer fort dans mes bras, de l’embrasser et de lui dire que je l’aime mais je me retiendrais. Je ne veux pas le brusquer, je ne veux pas risquer de le mettre mal à l’aise. Ça fait partie des choses que j’ai comprises, il faudra que ces gestes, ces attitudes, ces mots viennent de lui.

Vers un nouveau départ… 

J’ai beaucoup réfléchi pendant son absence et j’ai compris beaucoup de choses. La première, c’est qu’en effet, plus rien ne sera jamais comme avant. La deuxième, c’est qu’il faut que je me mette des limites pour ne pas risquer de mettre les pieds dans son jardin secret. La troisième, c’est que même si je ne suis pas prête, il me faut accepter ces changements contre lesquels je ne pourrais rien.

Il rentre dimanche soir et je sais que je vais le trouver changer. Il aura mûri et aura pris confiance en lui. Je vais le retrouver mais je ne vais pas l’étouffer.

Mon grand garçon, toi qui était si petit, te voilà bien engagé vers ta quête d’autonomie. Déploies tes ailes mon grand pour apprendre à voler. Mais tu ne pourras quitter notre doux nid tout de suite, c’est à nous de continuer à te donner les armes pour affronter ta vie d’adulte. Apprends à voler, prends de l’assurance, aies confiance en toi. . Je serais toujours ta mère protectrice, prête à sortir les griffes si quelqu’un te fait du mal. Mais à partir de maintenant, je serais cette maman dans l’ombre. Cette maman qui saura se faire petite et discrète pour respecter tes envies.

Mais tu sais Loulou, même lorsque tu seras grand et fort, je continuerais à t’aimer plus loin que l’infini et au-delà…

IMG_20140329_220252

 

 

Commentaires

  1. Par La Carne

    Répondre

    • Répondre

  2. Répondre

    • Répondre

  3. Par Stéphanie

    Répondre

    • Répondre

  4. Par Nana Photo

    Répondre

    • Répondre

  5. Par Rachel

    Répondre

    • Répondre

  6. Par Celine bouvier

    Répondre

    • Répondre

      • Par celine

        Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :