Des envies d’ailleurs #10dumois

Ces derniers temps, j’ai des envies d’ailleurs. Que ce soit au niveau professionnel ou au niveau personnel, je ressens le besoin de bouger, de changer. Alors ce thème du rendez-vous #10dumois tombe une nouvelle fois à point.

Silent Sunday 42 - Love is in the air - des envies d'ailleurs

Des envies d’ailleurs professionnel

La pause estivale va me permettre de mettre à plat toutes les questions que je me pose, d’y voir plus clair. Il y a tant de choses qui me passent par la tête que je ne sais pas par quel bout les prendre. Une chose est sûre, j’ai de plus en plus envie de changement professionnel. Je ne sais pas quelle forme cela va prendre. Vers quelle activité me tourner ? Rester dans mon domaine ou en changer ? Me mettre à mon compte ou rester salariée ? Changer de boîte ou négocier des aménagements dans mes attributions ?

Je suis tiraillée avec mes envies d’ailleurs. Heureusement, je dispose déjà de quelques outils pour m’aider à mettre tout ça au clair.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Des envies d’ailleurs personnel

Rassurez-vous, je n’ai pas envie de quitter mari et enfant pour m’enfuir au bout du monde ! Non, ces envies d’ailleurs sont davantage liés à une espèce d’aventure intérieure, d’un chemin qu’il me reste à parcourir pour aller vers le mieux-être.

J’ai envie de me sentir (ENFIN !!) bien dans mon corps et donc bien dans ma tête puisque les deux sont liés. Après mes différents rendez-vous avec la coache sportive, j’ai envie de me lancer dans une nouvelle activité à la rentrée. J’hésite encore entre le Taekwondo et la boxe. Début septembre, je pourrai essayer les différents cours et voir ce qui me convient le mieux.

Avec l’entrée de Loulou au collège, différentes choses vont changer au niveau de notre organisation. Cela aura sans doute un impact l’articulation vie professionnelle – vie personnelle. Loulou nous réclame davantage d’autonomie, de liberté, de temps pour lui. Nous avons déjà commencé cette année à lui confier quelques responsabilités dont il s’est montré à la hauteur. A partir du mois de septembre, il aura donc sa clé de la maison. Il va gérer son temps, ses devoirs, son organisation pour se rendre à ses différentes activités. Voilà, c’est parti, en route vers l’autonomie…

Les trolls - en route pour l'avant première - Egalimère

Des envies d’ailleurs immobilier

Les enfants partagent leur chambre depuis toujours. Mais nous sentons bien qu’il est temps que chacun ait son endroit à lui. Notre maison actuelle ne nous permet pas de leur offrir cet espace à chacun. Là encore, je commence à avoir des envies d’ailleurs. J’aime ma ville, je m’y sens bien. Mais qu’est-ce qui me retient de vivre ici ? Alors nous allons chercher une maison qui corresponde aux besoins de chacun, quitte à aller voir ailleurs.

Maison de Zandvoort - Egalimère

Des envies d’ailleurs avec le blog

A l’heure où j’écris ces lignes, je me sens épuisée… Épuisée de devoir expliquer en quoi le rose et le bleu sont porteurs de stéréotypes. Usée de devoir expliquer en quoi une vidéo montrant Loana est sexiste et grossophobe là où d’autres n’y voient que de l’humour et de l’autodérision. Lasse d’entendre que tout ce que je fais ne sert à rien et que moi, petite blogueuse, je ne ferais pas changer les choses en “pleurant” sur les réseaux sociaux.

Je ne me plains pas, je dis juste que parfois, c’est difficile de ne pas baisser les bras.

Ces “combats” pour l’égalité femmes-hommes sont difficiles à mener et pourtant, tellement nécessaire. En France, on se croit à l’abri parce que les lois nous protègent. Mais qui nous dit qu’un jour, le droit à l’avortement ne sera pas remis en cause . Qui peut nous assurer que les gouvernements à venir auront à cœur de parvenir à une égalité réelle entre les femmes et les hommes ? Quelle personne pourra m’assurer qu’une petite fille aura les mêmes choix d’orientation scolaire et universitaire qu’un garçon sans subir l’influence des stéréotypes ? Qui peut me promettre que les petits garçons n’auront plus à se cacher pour jouer à la poupée et porter du rose ?

Alors oui, je suis lasse, épuisée. Parfois je me dis que cela serait plus confortable pour moi de ne parler que de mes enfants, de nos sorties. Mais dans ces moments là, allez savoir comment, allez savoir pourquoi, je reçois un message. Ce genre de message qui met du baume au cœur et donne envie de se relever, de continuer. Parce que vous êtes là et que vous portez vous aussi ces combats, ces valeurs, ces engagements. Je ne vous le dis peut-être pas assez alors : MERCI ! Merci de me donner ces coups de pied au cul et de me soutenir.

Des envies d’ailleurs avec les différentes participations 

Et maintenant, rendez-vous sur les blogs suivant pour savoir quelles sont leurs envies d’ailleurs. 

 

Comments

  1. Répondre

  2. Répondre

    • Répondre

  3. Répondre

  4. By Olivia

    Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :