Saveurs malice et gourmandises, le parcours de Marjolaine

Je vous préviens tout de suite, après ce témoignage, vous risquez d’avoir une envie de gâteaux 😉 C’est sur les conseils de Allo Maman Dodo que Marjolaine a pris contact avec moi. Cette jeune créatrice d’entreprise de Saveurs Malice et Gourmandises avait envie de partager son expérience. Elle témoigne donc sur son expérience de créatrice et la manière dont elle articule vie pro et vie perso.

Saveurs malice et gourmandises

Bonjour,

En quelques mots, que pouvez-vous nous dire de vous et de votre parcours ? 

Je m’appelle Marjolaine et j’ai 29 ans. Je suis maman d’un petit garçons de 3 ans et demi actuellement en jardin d’enfants Montessori.

J’ai suivi des études et obtenu un diplôme d’ingénieure en chimie. A la suite de ces études, j’ai obtenu un diplôme de conseils et information en phytothérapie et aromathérapie. Je travaillais en parallèle comme assistante d’éducation et en laboratoire (ce que je voulais vraiment faire).

Je m’épanouis vraiment dans la recherche. C’est un métier qui me plait vraiment. Néanmoins je me suis rapidement rendue compte que ce n’était pas quelque chose de stable et qu’on allait de CDD en CDD. C’est à ce moment là que j’ai eu envie de créer mon entreprise. J’ai donc décidé de me tourner vers une autre de mes passions : la pâtisserie.

Saveurs malice et gourmandises

Comment avez vous fait pour passer de l’envie à la création de Saveurs Malice et Gourmandises ? 

J’ai d’abord envisagé d’ouvrir un salon de thé mais les contraintes financières étaient trop grandes.

Je me suis donc mise à chercher comment pouvoir m’épanouir dans ma passion, sans pour autant avoir besoin d’un apport trop important. Après une longue étude de marché et des heures de tests, je me suis lancée dans les préparations culinaires sèches. Ce sont des sachets de préparations qui permettent à chacun de faire de bons gâteaux facilement, rapidement. Comme ce ne sont que des ingrédients que l’on peut trouver dans son placard on obtient vraiment le goût du “fait-maison”.

Saveurs malice et gourmandises

 

Pour pouvoir avancer plus sereinement, j’ai fait une campagne de financement participatif en septembre 2015. Et j’ai lancé le site internet en décembre de la même année.

Pour être sure d’avoir toutes les bases nécessaires à mon activité, j’ai passé mon CAP pâtisserie en candidat libre. J’ai également suivi une formation sur l’hygiène en restauration .

Pour développer l’entreprise et la faire connaitre je participe à des marchés de créateurs et des marchés de noël.

Depuis septembre 2016 j’ai repris un travail de salarié à mi-temps pour pouvoir assurer une stabilité financière le temps que l’entreprise se développe.

Est-ce que vous avez pu bénéficier d’un accompagnement par une structure pour vous aider dans l’élaboration de votre projet de création d’entreprise ? Si oui, lequel ?

J’ai participé à la formation 5 jours pour entreprendre de la CCI de Paris qui m’a apporté les bases et surtout permis de faire de belles rencontre et de rentrer dans un groupes d’entrepreneures.
J’ai aussi bénéficié d’une formation pôle emploi qui elle était malheureusement très peu constructive.

Saveurs malice et gourmandises

Connaissez-vous le FGIF (le fond de garantie à l’initiative des femmes) ? Est-ce que vous avez pu en bénéficier ?

J’en ai entendu parler oui mais je n’ai fait aucune demande d’aide. En fait comme je débutais et j’avais très très peur de m’endetter je ne voulais pas faire de crédit.

Au final le financement participatif m’a aidée à compléter mon capital de départ.

Comment arrivez-vous à concilier maintenant votre a vie de famille, le développement de votre entreprise et votre emploi à mi-temps ?

Je suis wonderwoman 🙂 Non je rigole, en vrai j’avoue qu’il y a des périodes plus difficiles que d’autres. Par exemple la période avant Noël avec les marchés a été vraiment éprouvante.
Mais du coup j’ai appris à planifier et surtout à prioriser.

Mon travail de salariée me permet d’aller chercher mon fils 4 jours par semaine à l’école. A partir de ce moment le temps est pour lui et pour l’entretien de la maison/la préparation du repas etc. J’ai tendance à rester au parc avec lui pour vraiment passer du temps avec lui et ne pas être tentée par tout ce qu’il y a a faire.
Je me remets à travailler le soir pour Saveurs Malice et Gourmandises lorsqu’il est couché si il le faut.
Le week-end j’essaye de garder une journée sur les 2 pour mes hommes.

Saveurs malice et gourmandises

Quelles sont les solutions que vous avez pu mettre en place pour faciliter votre quotidien ?

J’ai un super chéri qui s’occupe du bonhomme le week-end lorsque j’ai plus de travail que prévu. Il va chercher les courses au drive, il sert de cobaye pour tous mes tests culinaires, et il ne râle pas (trop) quand je bosse pendant les vacances.

J’ai mis en place une to do list avec priorités et j’essaye de faire une estimation de la durée de mes tâches pour ne pas me laisser déborder.

Merci Marjolaine pour ce partage d’expérience. 

 

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :