Charlotte LAZIMI, Vénus, les Martiennes, les femmes !

Un jour, je reçois un message privé de la Reine Mère, Six in the City, qui m’indique que je devrais faire la connaissance de Charlotte LAZIMI parce que nous avons sans doute beaucoup de choses à nous dire, en me précisant que cette dernière avait écrit un livre sur l’égalité.

Le nom me dit quelque chose alors je consulte le profil de Charlotte et je souris quand je découvre le titre de son ouvrage « Toutes les femmes ne viennent pas de Vénus ! L’égalité aujourd’hui« … Et oui, ce livre, je le connais, il trône tel un trophée sur mon bureau et attend sagement que le je termine.

De quoi parle ce livre ? Du féminisme aujourd’hui, des inégalités entre les femmes et les hommes qui persistent, du plafond de verre, des stéréotypes, des modes de garde des enfants, de la représentation des femmes dans les médias…Un livre d’actualité tant la route est encore longue pour parvenir à une égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Rencontre donc avec son auteure, journaliste et co-fondatrice du blog Les Martiennes.

Charlotte LAZIMI

Crédit Photo @Charlotte LAZIMI

Bonjour Charlotte Lazimi,

En quelques mots, pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ? 

Je suis journaliste. Je travaille principalement pour la presse féminine et économique. (ELLE, BIBA, l’Expansion, Cheek magazine). J’ai toujours su que ce serait ma profession. Pour y arriver, j’ai donc décidé de passer les concours des IEP, les Instituts d’Etudes Politiques.  Car je recherchais une formation généraliste pour me construire une bonne
culture générale. J’ai été acceptée à Sciences Po Bordeaux. J’ai ensuite été reçue à l’école de journalisme de Sciences Po Paris. 

Vous êtes cofondatrice du blog « Les Martiennes« . Depuis quand ce blog est-il créé et d’où vous est venue l’idée ?

Nous avons eu l’idée de créer le blog en avril 2011, avec Myriam Levain.
Nous étions toutes les deux journalistes en presse féminine. Nous nous sentions parfois un peu à l’étroit pour traiter certains sujets. Nous avions envie d’être plus engagées, avec un ton incisif et éditorial pour parler d’égalité entre femmes et hommes. Car beaucoup restent à faire.
C’est pour cette raison que nous avons créé notre blog Les Martiennes.

Est-ce que l’envie de rédiger un livre sur le sujet était dans la continuité du blog ?

Oui totalement. Notre blog pose un regard féministe sur l’actualité. Nous décryptons des décisions politiques ou nous dénonçons parfois le sexisme. Le blog peut parler aussi bien de  Top Chef, d’IVG, de François Hollande ou de congé maternité. Le livre porte lui un regard féministe sur la société. Il s’agit d’un grand état des lieux sur l’égalité en France aujourd’hui entre femmes et hommes. Le livre permet ainsi de
prolonger le travail du blog sous une autre forme. On sort de l’instantané pour analyser. Mais l’un est dans le prolongement de l’autre.

Charlotte LAZIMI "Toutes les femmes ne viennent pas de Vénus"

Vous venez de publier « Toutes les femmes ne viennent pas de Vénus, L’égalité aujourd’hui », vous en assurez la promotion, vous rédigez pour le blog et dans le cadre de vos activités professionnelles… comment faites-vous pour tout concilier ?

C’est un jonglage permanent. Mes activités professionnelles passent évidemment en premier.

Comme je suis journaliste freelance, j’ai aussi la chance d’avoir un emploi du temps flexible et de pouvoir m’organiser comme je l’entends.

Lorsque je rédigeais le livre, j’y consacrais mes week ends et deux jours dans la semaine. Aujourd’hui, la promotion est aussi chronophage.
Je m’accorde quelques matinées par semaine pour préparer les dédicaces ou solliciter la presse. Je m’occupe aussi des réseaux sociaux pour Les Martiennes et aussi désormais pour la page facebook et le compte Twitter du livre. Difficile de comptabiliser le temps que ça prend. Disons que je suis très connectée et ce tout le temps. 

Quelles sont les mesures mises en place pour faciliter votre quotidien ?

Il faut de l’organisation pour ne pas se laisser submerger. Je règle d’abord les priorités. Pour le livre, cela demande surtout de se rendre disponible le soir ou le week end. J’ai aussi demandé des conseils autour de moi pour assurer la promotion.

Au travers de vos différentes expériences, pourriez-vous nous donner quelques exemples de bonnes pratiques en matière d’articulation des temps ?

J’ai deux emplois du temps.
Un emploi du temps sur mon téléphone portable avec alarme pour chacun de mes rendez-vous, notamment téléphoniques. Mais j’ai aussi un emploi du temps papier classique. Je l’utilise, car il m’aide à avoir une vision à plus long terme. Chaque début de semaine et chaque matin, je le remplis et le consulte. Cela me permet d’éviter les oublis et de structurer ma journée. Comme je travaille pas dans une entreprise, j’essaie de travailler dès que je peux à l’extérieur. Je m’impose aussi des horaires de bureaux pour être efficace. Parfois, je prends mon après-midi. Mais c’est aussi au détriment du week end. Donc j’évite. 

Votre livre se commande sur les différents sites en ligne mais avez-vous d’autres séances de dédicaces prévues ?

Pour l’instant, je n’ai pas d’autres séances de dédicaces prévues. Avec la journée des droits des femmes, le 8 mars dernier mon emploi du temps a été chargé. Mais je compte reprendre dès le mois d’avril. 

D’autres projets en cours ?

J’aimerais reprendre plus intensément le blog. Ce projet est indissociable du livre. Je travaille aussi sur des conférences pour parler égalité et notamment féminisme. Ce mot est souvent galvaudé et mal compris. Mon ambition est de mieux l’expliquer, car il souffre encore d’une terrible réputation. 

Si vous souhaitez ajouter quelque chose, c’est à vous :

J’espère que ma génération et les suivantes seront celles qui apporteront plus d’égalité dans la société ( égalité salariale, plus de discrimination, fin du plafond de verre). Elles portent de l’espoir car hommes et femmes aujourd’hui ont à cœur de concilier leur vie professionnelle et personnelle. Avec de l’engagement et de la vigilance, tout est possible! 

Merci Charlotte Lazimi pour cette interview.

Pour suivre l’actualité de « Toutes les femmes ne viennent pas de Vénus ! », rendez-vous sur la page Facebook

 

 

Commentaires

  1. Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :