Crevette d’O Douce, amour et humour

Faire un tour sur le blog de Crevette d’O Douce, c’est découvrir des bouts de sa vie de famille, des moments de bonheur comme d’autres moins drôle qui font dire que la vie est loin d’être un long fleuve tranquille…

Crevette d'O Douce

Bonjour,

En quelques mots, que pouvez-vous nous dire de vous, de votre parcours, de votre activité ?

Bonjour, la Crevette que je suis est maman de Grande Crevette (5 ans) et Petite Crevette (2 ans). Mon parcours est plutôt atypique pour une Crevette mais banal pour le commun des mortels. J’ai étudié l’informatique et commencé à travailler à 20 ans en apprentissage. Je suis actuellement toujours dans la même entreprise qu’à mes débuts. Il y aussi à la maison un Papa Crevette qui ne bulle pas du tout et contribue au bon fonctionnement de la maisonnée.  Et quelques poissons nous tiennent compagnie.

Depuis quand tenez-vous le blog Crevette d’O Douce et d’où vous en est venue l’idée, l’envie ? Pouvez-vous nous le décrire ?

Le blog a vu le jour exactement le 15 juillet 2013. L’idée (heu non c’est plutôt l’envie qui m’est venue en premier), je l’ai eu après m’être baladée sur d’autres blogs dont je ne me souviens même plus comment j’ai atterri chez eux. Pour ne pas les nommer, il y a eu celui de Marie, des mamans testent et puis Till the Cat, j’ai passé des heures à lire entièrement celui de Juliette Merris « je veux un bébé » et tant d’autres que j’ai découvert au fur et à mesure.

Au départ, je l’ai voulu orienté blog parental, un blog de maman de plus sur cette blogosphère déjà surpeuplée 😉 mais au fil du temps il devient un recueil de « bouts de nous », d’instants de vie, d’anecdotes… J’y dépose mes mots, ceux de mes Crevettes et pas mal de photos. Je me rends compte qu’il n’y a pas de fil conducteur mais un joyeux bazar de Crevettes et c’est comme ça qu’il me convient. J’espère que ceux qui le lisent y trouvent leur compte.

Devenir Maman, qu’est-ce que ça a changé pour vous ?

Rien ! Mouhahaha la bonne blague ! Tout bien sûr ! Ma désorganisation surtout. La vie quotidienne est à repenser, il faut prévoir, ne plus compter sur les dix heures de sommeil quotidiennes dont j’avais besoin. Tout se met en place petit à petit, mais même 5 ans après, il y a encore besoin de fignolage. Rien n’est acquis, chaque jour apporte son lot de surprises (bonnes ou mauvaises) et d’imprévus. D’un autre point de vue, ça m’a permis de passer une étape. Il arrive un moment où l’on se dit, maintenant, il me manque quelque chose dans ma vie, je veux des enfants. Depuis toujours j’ai eu ce besoin d’avancer (dans ma vie personnelle surtout), avoir de nouveaux projets… Je m’écoute un peu moins aussi, me fais du soucis pour tout et rien, m’énerve un peu trop souvent face à des caractères bien trempés…
Bon, mon corps aussi en a pris pour son grade, j’essaie aujourd’hui de prendre soin de lui.
En contrepartie, je vois grandir ces petits bouts de nous au jour le jour, et ça, c’est magique. S’émerveiller d’une clownerie, les entendre rire aux éclats… dans ce moments là, je souris et oublie le reste.

Vous êtes Maman, vous travaillez, comment se passe une journée type pour vous ?

La journée type, c’est à dire en semaine, quand il y a école et que Papa Crevette et moi même travaillons. Le lever c’est entre 6 h 30 et 7 h (après il y a toujours les impondérables de la nuit et ça et bien… on fait avec). C’est Papa Crevette qui gère le déjeuner des filles. De mon côté je prépare les sacs de crèche et école et les vêtements. Il pourrait en être
autrement, mais cela fonctionne plutôt bien alors pourquoi changer ? Je pars au travaille et c’est Papa Crevette qui fait le taxi crèche/école. En revanche, comme je termine assez tôt ma journée (16 h 30, Ô bonheur), c’est moi qui récupère les Crevettes avant de rentrer à la maison. Et là en général une deuxième journée commence, n’est ce pas ? Suivant les jours de la semaine, nous jonglons entre les activités parentales (nous avons chacun plusieurs activités, culturelles, sportives ou associatives), celles de Grande Crevette et l’intendance (repas, bain, temps calme… ou pas). Nous essayons de caler le coucher des filles entre 20 h et 20 h 30 (quand nous y arrivons).

Comment faîtes-vous pour articuler vos différents temps de vie ? Quelles sont les solutions mises en place pour faciliter votre quotidien ?

Chacun son job :-). Au fil du temps nous nous sommes attribués des tâches d’office. Par exemple, Papa Crevette fait souvent les repas, je préfère faire les sols. Il cuisine, je baigne les filles. Il sort les poubelles, je fais les lessives. Il couche Grande Crevette, je couche la Petite (enfin ça c’est variable suivant qui est présent le soir). Si je suis seule, tout est fait, mais souvent dans un joyeux bazar. THE solution : c’est l’organisation et comme je ne l’étais absolument pas, il a fallu apprendre. Il y a encore des moments de flottement, comme ces soirs (ou nuits) où, tard, Petite Crevette hurle et ne veut pas dormir… et bien là par exemple, nous n’avons pas la solution.
Pour faciliter le quotidien, un vieil adage fonctionnerait à merveille… parait-il : « ne remets pas au lendemain ce que tu peux faire le jour même… » mais voilà, la procrastination et moi, c’est une histoire d’amitié d’amour qui dure depuis de longues années.

Votre employeur a-t-il mis en place des mesures pour favoriser l’articulation des temps de ses salarié-e-s ? Si non, quelles pourraient être ces mesures ?

Non pas spécialement… en fait si un peu. Il a accepté les horaires que je lui ai proposé dans le cadre de mon temps partiel (80%). Je travaille en journée de 8h à 16h30 sauf le mercredi, il m’est donc assez facile d’articuler ma vie personnelle autour. Sinon, je suis plutôt du genre à m’adapter.

Avez-vous bénéficié du congé parental ? Comment avez-vous vécu cette période et le retour au travail ?

Je n’ai pas souhaité bénéficier d’un congé parental « à 100% » je suis retournée au travail à la fin de mes congés maternités. Cependant après la naissance de Petite Crevette, j’ai préféré reprendre à 80%. Le retour s’est plutôt bien passé. Au départ il y a cette contradiction entre la peur et le soulagement de laisser ses enfants pour la journée et puis ça passe avec la joie de les retrouver le soir après le travail. Nous avons trouvé un équilibre qui convient, il me semble, à toute la famille.

Si vous aviez des conseils à partager avec les autres parents, quels seraient-ils ?

Faites ce que je dis mais pas ce que je fais 😉

Quelque chose à ajouter, c’est à vous :

Merci à toi de nous donner la parole afin de partager nos astuces, craintes, peur… On apprend toujours des autres.
Et surtout, faites vous confiance !
Crevette d'O Douce
Illustration Papa Cube pour le blog Crevette d’O Douce

Et pour suivre Crevette d’O Douce, rendez-vous sur son blog et sa page Facebook.

*  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *
Si vous aussi vous aussi vous êtes blogueuse ou blogueur et que vous souhaitez partager votre expérience d’Articulation des Temps, vous pouvez m’envoyer vos coordonnées par mail egalimere@gmail.com ainsi qu’un lien vers votre site ou votre page FB.

Commentaires

  1. Répondre

    • Répondre

  2. Répondre

  3. Par Nicool

    Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :