Télétravail, organisation personnelle et professionnelle

C’est lors de sa participation au rendez-vous #en5mots sur ma page Facebook que j’ai commencé à échangé avec Laurence. Son commentaire parlait de mise en place du télétravail alors j’ai voulu en savoir plus. En effet, le télétravail semble prendre un bel essor et permet aux salarié·e·s de concilier vie pro-vie perso plus facilement. Mais comment cela se met en place ? Quels sont les avantages ? Laurence nous en dit un peu plus.

Ordinateur - écriture - réseaux sociaux- télétravail

Bonjour Laurence,

En quelques mots, pour tu nous parler de ton parcours ?

Laurence, 37 ans et presque toutes mes dents !

J’ai une Maîtrise de Psychologie clinique et Patho. Après 5-6 ans d’études, j’ai souhaité rentrer sur le marché du travail, tout en restant dans ce qui me plaisait : la relation aux autres et me sentir utile ! Mais la Maîtrise de Psycho sur le marché du travail, ça ne vaut rien, il faut être lucide ! Toutefois, de fil en aiguille, un peu de persévérance et de culot, j’ai réussi à travailler dans l’insertion pour un établissement connu de tous et toutes !

Cela fait 11 ans que j’y suis, il y a eu des hauts, des bas… Je me dis que je ne vais pas y rester ad vitam eternam. J’ai un projet à terme pour évoluer au sein de l’établissement mais qui, en cas de déroute, pourra aussi me servir en dehors !

Combien as-tu d’enfants et quels âges ont-ils ?

J’ai 2 garçons de 7 ans 1/2 et 4 ans 1/2.

Avez-vous pris un congé parental à la naissance des enfants (toi ou ton compagnon) ? Pourquoi ?

Nous n’avons pas pris de congé parental. Financièrement, ça ne rentrait pas dans le budget… Et je ne me sentais pas de rester à la maison.

Suite au congé maternité, avec le jeu des congés payés, j’ai repris le boulot. Mes enfants avaient à chaque fois 4 mois-4 mois 1/2, et je sentais que tant pour moi, que pour eux, c’était le bon moment. Nous avions à l’époque une assistante maternelle en or !

Il y en aurait tant à dire sur ce congé parental mal rémunéré, à mon sens.

Quels sont les modes de garde pour les enfants ?

Ils sont scolarisés. Ils ont la garderie le matin 1 à 2 j/semaine, la garderie du soir tous les soirs, un mercredi sur 2, centre de loisirs.

Durant les vacances scolaires, c’est toute une organisation : un jour chez chacun de mes beaux-parents, 2 jours avec mon conjoint qui est en télétravail, et le mercredi avec moi.

Et on arrive à prendre une semaine de congé sur les petites vacances, et 3 à 4 semaines l’été (oui, côté congé, on est privilégié).

Le centre de loisirs de notre secteur est à mon avis hors de prix ! Tant que mes beaux-parents peuvent nous les garder, on en profite et ça leur crée des souvenirs !

Comment fais-tu pour concilier vie pro et vie perso ?

A l’heure actuelle, je suis à 90%. Je travaille un mercredi sur 2.

Ma vie perso ? Tout dépend ce qu’on y met  Si on veut parler de loisirs à moi, de temps pour moi et uniquement pour moi, de shopping ou autre, de sorties avec mon homme, ce n’est pas Byzance.

Je pourrais dire que ma vie perso se résume à être disponible pour mes enfants et leur éviter d’avoir toujours des semaines à 5 jours sans nous.

Ti'Loulou heureux

A propos du travail à temps partiel

Mon employeur facilite la prise de temps partiel pour les salarié·e·s avec enfants de moins de 8 ans (public prioritaire en quelque sorte). Jusqu’à maintenant, je n’ai eu aucun souci pour obtenir mon temps partiel. Depuis la naissance de mon aîné, j’ai toujours été à temps partiel, soit à 80%, soit à 90%.

Par contre, ils peuvent m’imposer le jour. Tant que l’enfant n’est pas scolarisé, ils orientent vers un autre jour que le mercredi. Mais c’est très lié aussi aux directions de CHAQUE agence… Le traitement des demandes n’est pas géré en région ou au national. Je sais qu’il existe des situations où des salarié·e·s n’ont pu obtenir le mercredi alors que des collègues n’ayant plus d’enfant à charge l’ont. Ce qui n’est pas très juste, j’ose dire.

Décennie - temps qui passe - horloge

Crédit photo wjgomes

L’organisation familiale

Je travaille à 1 h de chez moi mais je précise que c’est un choix de vie. Et je fais les trajets en train, qui sont assez simples !

Niveau organisation, pour faire simple, le matin, c’est mon conjoint qui s’occupe des enfants. Il les emmene soit à l’école, soit à la garderie. Le soir, c’est ma mission ! Mais ces trajets ont un impact sur l’organisation globale. Par exemple pour prendre un rdv chez le médecin, pour être disponible rapidement pour l’école en cas d’urgence.

Mon conjoint travaille 2 jours par semaine à la maison. Il s’occupe donc des enfants matin et soir ces jours-là.

Ce qui n’empêche pas que la charge mentale liée aux enfants m’incombe : rdv chez le médecin, l’orthophoniste, les amener aux activités, rdv avec l’école. Je ne dis pas qu’il ne fait rien parce qu’il s’occupe plus globalement de la maison et sait être disponible pour les enfants quand il est là. Il fera volontiers les devoirs, les douches. Il s’implique réellement.

Je n’ai pas à proprement dit d’activité à moi mais j’ai comme ambition cette année de m’investir dans le Sou des écoles de l’école de mes enfants. Je vais participer à des ateliers autour de la parentalité une semaine sur 2 à compter d’octobre !

Les journées sont quand même bien denses.

Mais cette année, j’ai réussi à inscrire mon aîné à une activité extra-scolaire. Il fallait combiner horaire de travail et horaire de train (mais avec le télétravail, ce sera moins stressant), et disponibilité du parent !

Mon mercredi matin sans les enfants, une semaine sur 2 est souvent bien chargé. Cette journée OFF est une journée qui compte double ! Je cale tous les rdv et autres choses dessus !

A propos du télétravail, peux-tu nous expliquer comment ça se passe ?

Est-ce qu’il est prévu dans un accord d’entreprise ?

Dans le cadre l’accord Qualité de vie au travail, après une expérimentation sur certaines agences.

Est-ce que cela nécessite des aménagements chez toi ?

Pour ma part, non. Nous avons un espace dédié (pièce servant de bureau), mon conjoint travaillant déjà à la maison 2j/semaine. Mais il a fallu transmettre des éléments concernant la conformité électrique (sic !), le débit internet, et attestation d’assurance.

Est-ce qu’il y a eu de la résistance de la part de ton employeur pour sa mise en place ou au contraire était-il facilitant dans cette démarche ?

Durant l’écriture de ce mail, je discutais avec ma N+1, et elle me dit que le télétravail pour notre établissement est une aberration… Dans le sens où nous recevons du public, ce n’est pas vraiment compatible… Il faut savoir qu’il nous est martelé tous les jours de message nous incitant à ne pas recevoir en agence les publics, à utiliser d’autres moyens de communications (visio/teléphone/mail…). Cela est tout à fait faisable de chez soi avec les outils nécessaires (fourniture d’affiches à fond neutre, et j’en passe.).

Pour la mise en place du télétravail en soi, non… C’est plus tout le côté technique qui est particulièrement difficile. J’ai pu comparer avec mon conjoint qui télétravaille aussi pour une grande boite, et il hallucine sur tout ce qui m’a été demandé.

L’organisation avec mon établissement est loin d’être facilitatrice, mais c’est lié à notre organisation propre. Sans entrer dans les détails, mon bureau en agence est inutilisable en mon absence, ce qui pose problème à ma direction, dans la gestion des bureaux, plus globalement la gestion RH (congés, maladie du salarié en télétravail). Mais j’ose dire , que ce n’est pas de ma responsabilité.

Qu’est-ce que le télétravail va changer pour toi ? 

Une journée au calme à la maison pour de la gestion administrative qui demande pas mal de concentration et de temps. C’est aussi une journée à ne pas courir pour le train MATIN et SOIR. Et puis, cela permet une disponibilité plus facile pour ma famille.

Même si j’adore mes collègues, on est particulièrement sollicité tout au long de la journée.

Et j’ai pu faire ma 1ère journée hier, et comment dire ? C’est vraiment une bonne journée de travail sans coupure (même si je reste en lien avec mes collègues en agence ou hors agence).

Pour information, notre établissement a aussi mis en place en parallèle du télétravail, la possibilité de travailler dans une agence plus proche de son domicile. Mais c’est soit l’un, soit l’autre.

Merci Laurence pour ce témoignage sur le télétravail et ton organisation professionnelle et familiale.

Comments

  1. Répondre

  2. Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :