Dessine moi une carrière de Marjorie Llombart

Celles qui ont participé aux ateliers « Devenir Home-organiser » de Zen et Organisée ont pu bénéficier des conseils en live de Marjorie Llombart, Consultante en Bilan de Compétences et reconversion, créatrice de Dessine moi une carrière. Pour les autres, venez découvrir son parcours dans l’interview du jour.

Ancienne agent de photographe, comment en est-elle venue à monter son cabinet de conseil ? Voilà un nouveau parcours de créatrice.

dessine moi une carrière

Bonjour Marjorie,

En quelques mots, pouvez-vous nous dire qui vous êtes et quel est votre parcours ?

Je suis Marjorie Llombart, j’ai 35 ans et je suis experte en reconversion professionnelle et solo-entreprenariat des femmes.
J’ai eu un parcours scolaire classique et brillant, tout en me demandant comment on faisait pour trouver sa voie et ce qu’on voulait faire « plus tard ». Personne n’arrivait à me donner de réponse. Aussi, après quelques changements de cap, j’en suis venue à étudier l’histoire de l’art et la communication puis j’ai débuté ma carrière comme agent de photographes et productrice photo.

A quel moment avez-vous décidé de vous lancer dans la création de Dessine moi une carrière et pourquoi avoir fait ce choix ?

Peu avant mes 30 ans, j’ai commencé à m’ennuyer au travail, à aller au bureau à reculons, à ne plus trouver de sens à ce que je faisais. En plus, les relations avec ma boss devenaient compliquées… J’ai décidé de prendre les choses en mains et me suis faite accompagner pour trouver ce que j’avais envie de faire.
Et un vieux rêve jamais exploré a émergé : travailler dans l’accompagnement à la personne. Me concernant, ça prendrait le filtre de la vocation et de la carrière, moi qui avait eu du mal à trouver ma voie !
Après m’être formée à ce nouveau métier, j’ai naturellement voulu exercer en free-lance. D’abord car les postes salariés sont très peu nombreux dans mon domaine, et puis car cela correspondait bien à mes besoins d’autonomie et d’indépendance et à mon côté audacieux et créatif !

Comment avez-vous fait pour passer de l’idée de création au projet ?

Dans mon cas cela s’est fait très facilement. Mon activité n’a pas de grands besoins en terme d’investissement, de local, de stock ou de frais. Un ordinateur, une connexion internet et hop, je peux travailler de partout !
En revanche, j’ai beaucoup réfléchi à mon offre et à mon positionnement et je consacre du temps régulièrement à mon marketing et ma prospection.

Avez-vous pu bénéficier d’un accompagnement par une structure pour vous aider dans vos démarches, pour choisir le statut juridique le mieux adapté en fonction de votre activité, vous informer sur les aides à la création d’entreprise pour les femmes ?

Je n’ai bénéficié d’aucun accompagnement institutionnel. Ça doit être mon côté atypique ! J’en ris aujourd’hui mais à l’époque j’ai eu l’impression de jouer de malchance. Ma demande de CIF (congé individuel de formation) a été refusée. J’ai donc du financer ma formation et la période de non-travail moi-même.
Ensuite, lorsque j’ai quitté ma société et que j’étais demandeur d’emploi, il n’y avait plus aucune place au Pôle Emploi pour me faire intégrer un parcours créateur d’entreprise.
Cela me prenant beaucoup de temps et d’énergie pour rien, j’ai décidé de faire les choses toute seule. J’ai beaucoup lu de livres sur le sujet, consulté des sites internet, participé à des conférences sur le business plan par exemple etc.
Le meilleur choix que j’ai fait, c’est d’investir en moi-même et de me faire accompagner par une coach basée en Amérique du Nord pour développer ma posture et mon business de solo-entrepreneuse. C’est grâce à elle que mon activité a pu décoller que j’ai trouvé des clientes.

Lors de vos démarches, avez-vous senti qu’être une femme pouvait être un frein à la création d’entreprise ou au contraire un avantage ? Comment cela s’est-il manifesté ?

Pas dans mon cas.

Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontré lors de la création de votre entreprise ?

Les difficultés administratives, la lourdeur et l’inertie des institutions.

De quoi aviez-vous besoin pour vous lancer dans votre nouvelle activité ?

D’être accompagnée pour savoir comment trouver mes premiers clients et d’en avoir en continu, de structurer mon offre et de développer une stratégie marketing adaptée à mon activité, donc de manière authentique.

Pouvez-vous nous dire en quoi consiste Dessine moi une carrière ? 

J’accompagne les femmes qui veulent se reconvertir à trouver le job qui les fait vraiment vibrer, leur vocation, ce qui fait sens pour elles. Ensuite, pour celles qui veulent créer leur business-passion en solo, je les accompagne à passer la transition et à mettre en place un système qui leur permette d’en vivre.

Dessine moi une carrière

Comment faites-vous pour concilier votre activité professionnelle et votre vie personnelle ? 

J’ai commis l’erreur de beaucoup de débutantes je pense, c’est-à-dire de trop travailler ! J’avais une telle envie et motivation que je travaillais tard le soir et les week-ends. Grâce à ma coach, j’ai appris à m’organiser efficacement et à ne plus travailler les week-ends.
Mon agenda hebdomadaire est hyper ficelé et je sais ce que j’ai à faire chaque demi-journée pour atteindre mes objectifs. J’y ai intégré tous mes temps : production, marketing, création de process, veille info, formation, amis, repos, sport etc.

Quelles sont les mesures mises en place pour faciliter votre quotidien ? 

Déléguer certaines tâches non productives et non-rémunératrices à d’autres personnes qui le font très bien !

Quels conseils pourriez vous donner aux femmes qui souhaitent se lancer dans la création de leur activité ?

1/ Etre totalement en phase avec les produits/services de votre entreprise
2/ Etre prête à cumuler les rôles d’experte dans son domaine / stratège qui donne une vision à l’entreprise / mega manager qui gère tout le côté opérationnel d’une entreprise
3/ Oser sans attendre que ce soit parfait

Si vous avez quelque chose à ajouter, c’est à vous !

Dans mon cas, ma reconversion et la création de mon activité ont été une formidable opportunité d’accomplir ma mission (aider d’autres femmes à s’accomplir via leur activité) et de liberté.
Ce chemin est fabuleux mais il est parfois semé d’embûches. Il faut être consciente qu’être chef d’entreprise ne consiste pas seulement à exercer son art. Il faut être prête à devenir visible, se faire connaître et surtout, se faire aider quand on ne dispose pas des compétences nécessaires.
J’observe beaucoup de femmes qui ont peur de se lancer, de ne pas y arriver ou qui manque de confiance en elles. Une des solutions est de se faire accompagner. Cela permet de gagner du temps et d’arriver plus vite à gagner sa vie avec son activité. Ne pas rester seule : rencontrer d’autres femmes dans la même situation, fréquenter des réseaux féminins ou de créateurs d’entre prise etc.
Je terminerai avec une citation de Zig Ziglar que j’adore : « Vous n’avez pas besoin d’être génial pour commencer, mais vous devez commencer pour être génial. »

Retrouvez Marjorie Llombart, Experte en reconversion professionnelle et solo-entreprenariat des femmes sur :


www.dessinemoiunecarriere.com
https://www.facebook.com/entrepreneusesheureuses



*  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *

Si vous aussi vous avez envie de partager votre parcours de créatrice d’entreprise, vous pouvez m’envoyer vos coordonnées par mail egalimere@gmail.com ainsi qu’un lien vers votre site ou votre page FB.

Pour rappel : ces interviews n’ont aucune visée promotionnelle de l’activité des personnes interrogées, l’objectif étant de communiquer sur le thème de la création d’entreprise par les femmes, d’apporter des informations et conseils.

Commentaires

  1. Répondre

    • Répondre

  2. Répondre

    • Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :