S’autoriser à prendre du temps pour soi

Une fois n’est pas coutume, je vais m’adresser aux femmes dans cet article et les encourager à prendre du temps pour soi !

Pourquoi ? Parce qu’elles sont encore nombreuses à souffrir du syndrome de la “Mère Parfaite” là où les hommes savent très bien lâcher prise de temps en temps.

La mère parfaite, c’est celle qui veut assurer sur tous les fronts : l’éducation des enfants, l’entretien de la maison, sa vie professionnelle, sa vie sociale, les parents d’élèves…. mais qui, à force de courir partout, risque de s’oublier.

Vous ne voyez pas de quoi je parle ? Mais si voyons, vous comprendrez mieux après quelques exemples (caricaturaux) :

  • Ce “tie and dye” que vous arborez sur 3 cm au haut du crâne, est-ce bien un effet de mode ?
temps pour soi

 

  • Quand vous faites les courses au supermarché (non, non, ce n’est pas du shopping), vous êtes au rayon produits corporels et là, question “mais depuis quand je n’ai pas pris le temps de me faire un gommage/un masque/un soin ???
  • Votre épilateur électrique/votre rasoir prend la poussière ou votre esthéticienne ne se souvient pas de vous…
  • Prendre le thé avec une amie ? Mais c’est juste dans Desesperate Housewife qu’on voit ça !
  • La dernière fois que vous avez dit “Chéri, ce soir je vais au cinéma/au resto/jouer au poker avec mes copines “, c’était dans une autre vie…
  • Il est 22 h 30 et vous venez seulement de vous poser…

Je m’arrête là mais la liste n’est pas exhaustive, vous en conviendrez, même si peut-être un peu exagérée…

Prendre du temps pour soi, même si cela demande encore une fois un peu d’organisation, est salutaire.

La course contre la montre en permanence engendre du stress, de la fatigue, de l’irritabilité et peut, à forte dose, provoquer un burn-out.

Souvent, la culpabilité et les craintes empêchent les femmes de prendre du temps pour elles.

Il n’est pas facile de confier ses enfants sans se demander s’ils auront assez mangé, si la couche sera changée à temps, s’ils seront assez couverts, s’ils feront leur sieste à l’heure, ne mangeront pas trop de sucreries…

Il n’est pas facile de s’autoriser à prendre du temps pour soi

Sans se dire qu’on passe pour une égoïste, une fainéante, une -attention je lâche le mot- “mère indigne” qui préfère penser à soi qu’à ses enfants…

 

Alors autant clarifier les choses tout de suite.

Ce n’est pas parce que vous prendrez du temps pour vous que vous aimerez moins vos enfants et qu’ils vous en voudront.

Au contraire, ils retrouveront une maman plus détendue et donc plus disponible. Ce n’est pas la quantité de temps passé avec eux qui en fait la qualité et je ne suis pas la première à le dire.

Vos enfants n’ont pas besoin de vous en permanence et ouiii, ils peuvent survivre en votre absence même si les choses ne sont pas faites à votre manière. Qu’est-ce que ça peut faire s’ils prennent le bain avant de manger alors que vous leur donnez après, s’ils remettent le même pyjama que la veille alors que vous aviez prévu de les changer, si le pull rouge qu’a mis votre conjoint à votre enfant n’est pas assorti à son pantalon vert du moment qu’il est habillé… Lâchez-prise, faites confiance...

Prendre du temps pour soi permet de relâcher la pression, de se retrouver, de se faire plaisir, d’être bien dans sa tête…

Il n’est pas nécessaire de prendre toute une journée pour soi mais de réussir à s’accorder du temps pour soi, du temps à soi. Pas un moment où on s’occupe en même temps des enfants, de la maison, du boulot… Un moment déconnecté de toutes ses obligations… Cela peut être le temps de se faire un soin du visage, un gommage, lire un livre, aller au cinéma, se faire une virée entre copines, un weekend en thalasso… A chacune sa notion de temps pour soi.

Comment faire alors pour prendre ce temps pour soi ? 

La première chose à faire mais la plus importante : s’autoriser à prendre du temps pour soi. Cela paraît simple mais que celle qui n’a jamais culpabilisé à l’idée de le faire me jette la première pierre !

Ensuite, un peu d’organisation pour prendre du temps pour soi :

– Réfléchissez à tout ce que vous faites dans la journée. Quelles sont les choses sur lesquelles vous pouvez gagner un peu de temps ? La pause déjeuner, le ménage, le repas ? Pas question de zapper ces activités mais de les alléger pour gagner du temps (on passera l’aspirateur demain, on déjeunera d’un sandwich en allant se balader, on réserve le bœuf bourguignon pour ce week end…),

– On délègue :  votre conjoint peut aller chercher les enfants à la sortie de l’école, faire les courses, se rendre à la réunion parent-prof, amener les enfants aux activités sportives, les garder un soir et encore bien d’autres choses encore…

– Pour certaines dont la famille est proche, ne pas hésiter à leur proposer de partager des activités avec vos enfants. C’est tout simple mais parfois, ils n’osent pas par peur de déranger ou de mal faire…

– Si on peut, utiliser les CESU pour employer quelqu’un qui fera quelques heures de ménage, gardera les enfants un soir, s’occupera du jardin, du bricolage…

– S’ils sont en âge de partir en colonie, pensez à tout ce temps qui s’offre à vous le soir pendant qu’ils feront plein d’activités avec leurs copains loin des parents…

Allez, je suis certaine que vous avez encore bien des idées pour vous octroyer ce temps pour vous. 

N’hésitez pas à les partager !!!! 

 

Quelques livres sur le sujet :

– Envie d’être zen et organisée de Diane Ballonad Rolland – Editions Tournez la page
– Du temps pour soi, du bonheur pour les autres de Pascale de Lomas – Editions Flammarion
– Du temps pour soi, conquérir son temps intime de Laurent Schmitt – Odile Jacob

Commentaires

  1. Répondre

    • Répondre

  2. Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :