J’arrête ! Parce que j’ai besoin de me préserver

Dans ma quête vers le bien-être, j’ai enfin réussi à mettre le doigt sur quelque chose qui me mine jour après jour. Cela fait donc un moment que je me torture l’esprit avec de trop nombreuses questions. Des questions du genre « à quoi ça sert ? », « qu’est-ce que ça m’apporte ? », « pourquoi continuer ? ». Mais

Il faut cultiver son jardin #10dumois

Alors pour ce thème du mois de mars « il faut cultiver son jardin« , je ne vais pas philosopher à la manière de Voltaire ni vous parler de jardin intérieur. Non, je vais être beaucoup plus terre à terre puisque je vais vous parler de mon jardin. Enfin, jardin, c’est un bien grand mot pour ce

Égalité femmes hommes : le point en 2018

A l’occasion du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, je vais vous parler d’égalité femmes hommes. Non, je ne vais pas pousser de hurlement à chaque promotion sur du parfum que je vais recevoir. Ni sur les -20% pour des fleurs ou des petites culottes… Et non, cette année, je ne vais pas

Témoignage de Nathalie, aidante familiale

Lorsque j’ai proposé à Nathalie, aidante familiale, de parler de sa situation, j’étais loin de me douter des difficultés qu’elle rencontrait. Ce témoignage m’a ouvert les yeux sur le manque de reconnaissance des personnes aidantes-familiales. Sur la précarité dans laquelle elles peuvent tomber. L’isolement, le manque de soutien, d’information, de structures d’accueil… En quelques mots,

On ira tous au Paradis

C’est un moment que j’aime bien, le matin, quand j’emmène Ti’Loulou à l’école. Sur le chemin, on discute, on rigole, parfois on court parce qu’on a trop pris notre temps à la maison. Mais le plus souvent, c’est un moment propice aux échanges et à la réflexion. On peut parler de la vie, de l’amour,

Audrey, ostéopathe et son organisation vie pro-vie perso

L’ostéopathe que je consulte m’avait confié que sa vie de famille pâtissait de son travail. Des journées à rallonge parce qu’il reçoit principalement ses patient·e·s en dehors de leurs heures de travail. Il n’est pas le seul dans ce cas en région parisienne ou ailleurs. Bon nombre de professionnel·le·s de santé sont confronté·e·s à cette