On ira tous au Paradis

C’est un moment que j’aime bien, le matin, quand j’emmène Ti’Loulou à l’école. Sur le chemin, on discute, on rigole, parfois on court parce qu’on a trop pris notre temps à la maison. Mais le plus souvent, c’est un moment propice aux échanges et à la réflexion. On peut parler de la vie, de l’amour, de sport, du paradis, de ses copains et copines, de l’égalité….

Et souvent, dans ces moments là, j’aimerai que le trajet soit plus long pour lui laisser le temps de poursuivre son cheminement intellectuel. Parce que c’est assez surprenant ces “portes qui s’ouvrent” dans sa tête comme il dit.

I have a dream !

Ce matin, il me parlait de son rêve :

  • “J’ai rêvé que je dormais et que je rêvais – me dit-il
  • Et alors, c’était étrange comme rêve ?
  • Oui, parce que je ne savais plus si je rêvais ou si j’étais déjà dans 82 ans.
  • Dans 82 ans ???
  • Oui, parce que dans 82 ans, bah, on sera en 2100 ! On sera le siècle prochain.
  • Ah oui, c’est vrai ! Ça sera le début de 22ième siècle !
  • Mais toi tu seras déjà morte ?
  • Dans 82 ans, certainement Ti’Loulou. Mais je serais toujours vivante quelque part dans ton cœur et dans tes souvenirs. C’est pour ça qu’on se crée des bons moments en famille, pour avoir des beaux souvenirs tous ensemble.”

Silent Sunday 47 - Arromanches

On ira tous au Paradis…

Il ne semble pas triste à cette idée mais plutôt interrogatif. Alors qu’on poursuit notre chemin, il reprend :

  • “Maman, quand tu seras morte et que tu iras au Paradis, tu pourras venir me dire si c’est vraiment dans le ciel ?
  • Oui Ti’Loulou, si c’est possible, je viendrai te le dire.
  • Mais dis Maman, si le Paradis c’est dans le ciel, les avions, ils vont foncer dans les gens qui sont morts !
  • Dans certaines croyances, ce ne sont pas les gens mais leur âme qui va au ciel Ti’Loulou. Mais on ne sait pas si le Paradis existe vraiment, si c’est dans le ciel ou ailleurs.”

J’attends la suite. Je sens que son cerveau mouline à toute vitesse.

  • “Alors, on verra quand on sera morts ! Et si tu peux, eh ben, tu viendras me dire où il est le Paradis !
  • C’est ça Ti’Loulou, si je peux, je viendrai te le dire…”Bonhomme coeur - TiLoulou - Paradis - Amour

Mon fils, ce philosophe de l’Amour

Je pensais que la discussion était close pour lui après ces échanges sur le Paradis, le ciel, etc… Nous n’étions plus très loin de l’école et il a repris :

  • “Mais Maman, tu sais ce qui est bien quand on est mort ?
  • Non mon cœur…
  • Et bien, c’est qu’on peut plus mourir après !
  • Ah ça, c’est bien vrai…
  • Alors c’est pour ça que c’est bien. Parce que ça veut dire que quand je serai mort, eh ben je serai avec toi, avec Papa, avec Loulou et on restera ensemble pour toujours !”

Comme j’aimerai qu’il ne grandisse jamais…

Silent Sunday 42 - Love is in the air - des envies d'ailleurs

Comments

  1. By Christine

    Répondre

    • Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :