Femmes je vous aime – #10dumois

Oui, je sais, quand vous lisez Femmes je vous aime, vous pensez toutes et tous à cette magnifique chanson de Julien Clerc et vous me détestez parce que vous aurez cet air en tête toute la journée… Mais comment ne pas parler des femmes alors que ce rendez-vous #10dumois tombe 2 jours après la journée internationale des droits des femmes ???

Je ne vais pas consacrer cet article à l’évolution des droits des femmes ni à ce qu’il reste à faire pour parvenir à davantage d’égalité (je n’attends pas le 8 mars pour ça, je le fais toute l’année), juste vous parler des femmes que j’aime parce que c’est le thème de ce nouveau rendez-vous.

10 du mois macaron participant-e-s

Femmes je vous aime ! 

Cette liste ne sera pas exhaustive parce que je vais en oublier des centaines tellement toutes ces femmes que j’ai croisées sur ma route m’ont apportée quelque chose.

La première femme de ma vie, c’est celle qui m’a portée dans son ventre pendant 9 mois, qui m’a mise au monde, m’a aimée, m’a poussée à faire des études, à être toujours indépendante… Celle qui m’a donné le meilleur conseil quant à mon tour je suis devenue mère “Fais-toi confiance !“. Celle qui ne dit pas “Je t’aime” avec des mots mais avec son cœur.

Il y a ces deux femmes avec lesquelles j’ai grandi. Tour à tour chipies, complices, amies, ennemies mais à tout jamais dans ma vie : mes sœurs et leurs combats qui me rendent si fières d’elles !!!

Mes amies d’enfance, celles avec qui j’ai joué tant de fois dans la rue, celles avec qui j’ai expérimenté tant de premières fois… Parmi elles, je citerai celle qui fait mon admiration. La vie n’a pas été tendre avec elle en lui enlevant un proche mais jamais elle n’a baissé les bras et s’est battue pour que cette famille recomposée ne manque de rien, et surtout pas d’Amour. Elle doit maintenant mener un autre combat, celui contre la maladie. Sa force, elle la puise dans l’amour des siens et j’espère qu’elle trouvera enfin le chemin de la sérénité.

anonymat - bulle - coucher de soleil

Crédit Photo : @Nana Cam Photo Non Pro

Celle qui fût ma meilleure amie, celle que j’ai suivie du collège à la fac. Nos routes se sont séparées lorsque j’ai pris un croisement qui allait me mener vers une voie sans issue… Des années après, je repense avec tendresse à ces heures passées à nous confier l’une à l’autre, à envisager nos vies d’adultes.

Mes amies pour la vie, celles qui malgré l’éloignement ne m’ont jamais tourné le dos, celles qui savent trouver les mots, celles qui n’ont qu’à crier “Ahhh la banana” pour me redonner le sourire 🙂

Ma sœur de cœur, rencontrée sur une de ces plage magique… Celle qui a su deviner que, derrière mes sourires, je cachais le pire. Elle a su rester dans l’ombre et garder ses distances mais m’a tendue la main dès que j’en ai eu besoin.

Normandie, arbre à coeurs

Ma mentor qui a su me faire confiance et m’embaucher pour ce poste qui m’a tant apporté. A ses côtés, je me suis formée, j’ai mûri professionnellement, j’ai pris confiance en moi et me suis lancé de nouveaux défis.

Toutes ces femmes que j’ai accompagnées dans leur reconversion professionnelle, dans leur recherche d’emploi… Vous pensez que je vous ai apporté la solution mais depuis le début, elle était en vous. Vous voir vous ouvrir et vous épanouir au fil de votre parcours fût un vrai bonheur et la meilleure de récompense professionnelle.

Illustration Lilly la Baleine Verte

Illustration Lilly la Baleine Verte

Ces femmes qui ont lutté, parfois en y laissant leur vie, pour faire avancer les droits des femmes : Olympe de Gouges, Hubertine Auclert, Marie Curie, Françoise Giroud, Simone Veil, Yvette Roudy… et tant d’autres encore !

Mes copinautes, mes tardillonnes, mes merveillonnes… Elles m’ont apportée tant de soutien et de réconfort dans un moment difficile. Des larmes de tristesse aux larmes de joie, nous avons vécu tant de choses ensemble qu’elles font entièrement partie de mon histoire (et de mon futur).

Mes presque-voisines avec qui nous partageons quelques soirées filles, des confidences, des rires et de beaux souvenirs comme lors de ce merveilleux weekend à la mer, cette parenthèse enchantée.

Les blogueuses et leur amitié qui peut passer du virtuel au réel. C’est un monde nouveau que j’ai découvert il y a deux ans 1/2 maintenant. De très belles rencontres qu’il ne tient qu’à nous d’entretenir.

Il y a vous, les lectrices du blog. Vous qui me suivez depuis le début ou qui venez de nous rejoindre. Vous qui me soutenez, m’encouragez dans ce projet un peu fou de parler d’égalité, de stéréotypes, de combinaison vie pro-vie perso, de culpabilité…

Et pour finir, il y a toutes ces femmes, connues ou anonymes, qui se battent au quotidien pour avancer, pour ne pas sombrer. Ces mamans solos, ces femmes victimes de violence, ces mères qui travaillent, ces mères au foyer, ces femmes qui ne peuvent pas être mères, ces mam’anges… Je sais que j’en oublie, difficile de toutes les citer parce que les femmes (et les hommes) ne devraient pas avoir à rentrer dans des catégories pour être définies.

Femmes je vous aime et je n’aurai jamais assez d’un billet pour vous rendre hommage. 

Et pour finir parce que oui, j’aime beaucoup cette chanson  😉

VOICI LES PARTICIPATIONS A CE RENDEZ-VOUS :

 

Commentaires

  1. Par martine

    Répondre

  2. Répondre

  3. Par ABRAHAM

    Répondre

  4. Répondre

  5. Répondre

    • Par egalimere

      Répondre

  6. Par NANA

    Répondre

  7. Par jacou33

    Répondre

  8. Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :