Maman Prout, parentalité et organisation

Maman Prout ! Qu’est-ce que ça m’a intriguée ce pseudo ! Je me suis demandée QUI se cachait derrière un nom pareil, pas facile à porter parce que tellement connoté ! Et puis, je l’ai découverte, elle, la femme, l’épouse, la mère, l’éducatrice…

Les jeux de mots seraient faciles alors je vais m’abstenir et plutôt vous laisser découvrir cette interview

Maman Prout

Bonjour « Maman Prout« ,

En quelques mots, que pouvez-vous nous dire de vous, de votre parcours, de votre activité ?

Dans la vie de tous les jours, je suis Marion, 27 bougies au compteur, maman d’une Zébulon de 3 ans et demi (très important le « et demi »), mariée à Papa Prout et aussi éducatrice de jeunes enfants en crèche et en relais d’assistantes maternelles. 

Depuis toute petite, je voulais travailler avec les enfants: tout d’abord Pédiatre, puis Sage-Femme et au final, Éducatrice. Cela fait maintenant un peu plus de 4 ans que j’ai fait de ma passion mon métier. Et c’est qu’je m’ennuie pas entre ma fille et mon travail!

Depuis quand tenez-vous ce blog et d’où vous en est venu l’idée, l’envie ? Pouvez-vous nous le décrire ?

Mon blog « Maman Prout » est tout jeune, je l’ai ouvert à la fin du mois d’octobre 2013, un peu sur un coup d’tête, une envie pressante de libérer ma tête et mes doigts des milliers d’idées qui fourmillent sur la maternité, l’éducation, les activités avec les enfants, mes coups d’coeur lecture, mes découvertes, mon quotidien aussi… bref, tout ce qui touche à la petite enfance! 

Mon tout premier article était un fourre-tout de tous les DIY à faire avec ou pour les enfants que j’avais dégoté sur le web, j’me disais: « Rhooo trop chouette, j’veux tester, çà, ooooh, ça a l’air super, il faut absolument que je fasse çà pour futurbébé! » 

Bref, j’y mêle ma vie de maman imparfaite, de femme impatiente, d’éducatrice qui se trompe aussi, la vie, la vraie!

Vous êtes Maman, vous travaillez, comment se passe une journée type pour vous ? 

Journée type, prenons un jeudi par exemple… Réveil à 7h15, habillage, petit déj’, internet, décrassage puis c’est à Zébulon vers 7h40, habillage, chocolat à la paille en mode câlin avant le départ pour l’école. 
Puis je cours au RAM installer la salle d’animation avant l’arrivée des assistantes maternelles et des enfants. Heureusement, mon planning d’activités est déjà bouclé pour le mois, j’ai pas trop à réfléchir, tiens aujourd’hui c’est peinture avec les petites voitures sur une grande fresque. Ensuite il faut tout nettoyer, ranger puis courir à la maison pour une pause déj’ bien méritée. Papa Prout arrive souvent là (vive les horaires décalés) et on peut souffler tous les deux. Mais l’heure tourne, je dois repartir pour la crèche (c’est Papa Prout qui récupèrera Zébulon à la sortie de l’école à 15h45): levers de sieste, changes, habillages, goûter, accueils des familles, jeux, histoires, chansons, le temps file à tout allure et je ferme la crèche à 18h30. Je rentre enfin à la maison retrouver ma petite famille, Zébulon a déjà pris le bain avec son papa, il n’y a plus qu’à réchauffer le repas. On ouvre le cahier de l’école pour lire les éventuels mots de la maîtresse, on raconte sa journée tous ensemble, c’est le moment du partage, de la bataille des guillis aussi… Et c’est vers 19h45 que je couche Zébulon après un gros bisou et l’histoire du soir (non sans négociation)… 

Comment faîtes-vous pour articuler vos différents temps de vie ? Quelles sont les solutions mises en place pour faciliter votre quotidien ?

Je dois dire que c’est grâce à Papa Prout qui bosse en horaires décalés et une répartition des tâches sans faille que notre vie semble rouler sur des roulettes: moi je gère le matin et le départ à l’école, le ménage, le bain de Zébulon (sauf le jeudi) et les repas, lui c’est la sortie de l’école, les poubelles, le linge. Un vrai travail d’équipe!! J’ai beaucoup de chance qu’il s’investisse autant, et ça me permet d’avoir aussi du temps pour moi: un bain, un séance chez le coiffeur… 

Ensuite, on n’a pas de famille dans la région donc, on fait appel à une baby-sitter pour pouvoir s’échapper à deux et se retrouver en tant que couple (depuis que Zébulon a 4 mois), elle a passé un vrai entretien d’embauche mais ça valait le coup, on part pour quelques heures de liberté l’esprit libre (petite astuce, on avait affiché une annonce de baby-sitting dans les écoles d’auxiliaires de puériculture, d’infirmières et d’éducateurs).

Vous travaillez dans une structure d’accueil de jeunes enfants. Vous devez être au contact de parents qui doivent également articuler leur vie professionnelle et leur vie personnelle. Ressentez-vous dans les relations avec les parents les difficultés qu’ils peuvent rencontrer dans ce domaine ? Quels conseils êtes-vous amenée à leur donner ?

Je rencontre de plus en plus de familles qui semblent avoir des difficultés à concilier vie pro et vie privée: certains sont toujours à la bourre lors de la fermeture (parce qu’impossible de quitter le travail plus tôt), d’autres ne peuvent jamais assister aux festivités de l’année (parce qu’impossible de négocier avec son supérieur), et puis quand je vois le défilé de grands-parents, tontons, marraines, et nounous, je comprend bien que la vie des tout-petits est de plus en plus morceler pour palier à ces difficultés. Très peu on pu prendre un congé parental (partiel ou total) à cause de la perte de salaire trop importante. Et j’entends de plus en plus de parents confrontés à l’inexistence de moyens pour pallier certaines exigences d’employeurs: déplacements professionnels, horaires décalés, réunions en urgence…quand les crèches ont des horaires souvent standardisés, les assistantes maternelles aussi et les gardes à domicile des prix trop élevés. 
Je n’ai pas vraiment de conseils à part faire au mieux, chaque situation est complexe et je conçois que parfois, le monde du travail et la maternité ne font pas bon ménage…

Et de votre côté, votre employeur a-t-il mis en place des mesures pour favoriser l’articulation des temps de ses salarié-e-s ? Si non, quelles pourraient être ces mesures ?

J’ai la chance de travailler 35 heures sur 4 jours et demi, ce qui me permet d’avoir une après-midi de libre pour mes rendez-vous, les courses et récupérer une fois par semaine ma fille à l’école (un vrai bonheur). Cela me permet aussi d’être plus disponible le week-end. Mais malheureusement dans mon travail, c’est une exception, j’ai des horaires variables, des changements de dernière minute et une grande amplitude (7h15-18h45), donc il faut parfois jongler…

Avez-vous bénéficié du congé parental ? Comment avez-vous vécu cette période et le retour au travail ? 

Je n’ai pas bénéficié d’un congé parental car je n’en avais pas le droit (je venais juste de démarrer) et j’ai vécu très difficilement le retour (sur une nouveau poste en plus) car je n’avais pas confiance en la personne à qui je confiais la garde de ma Zébulon. C’était une vraie torture: « Je suis payée pour élever les enfants des autres, mais je ne peux même pas élever ma propre enfant! » Heureusement qu’elle n’avait pas de trop longues journées: Papa Prout se débrouillait toujours pour la récupérer entre 13 et 14h. Mais je crois que ça m’a laissé une petite cicatrice sur mon cœur de maman, pour le deuxième, je ne ferai pas la même erreur…

Si vous aviez des conseils à partager avec les autres parents, quels seraient-ils ?

Le seul conseil à retenir, c’est de faire des choix avec son cœur… Sans être parasité par les échos de Pierre, Paul ou Jacques. Vous avez envie de prendre 6 mois de congé parental pour découvrir un peu plus votre bébé avant de repartir au travail malgré les remarques sarcastiques de certains: « Cool Raoûl, tu vas te la couler douce aux frais de la princesse! »? Faites-le! Vous avez visité la crèche mais au final, ça vous emballe pas du tout, trop grand, trop de monde? Prenez rendez-vous avec un pro de la petite enfance qui vous aiguillera vers d’autres solutions de garde! Bref, un cœur de maman, ça sait toujours mieux que n’importe qui ce qu’il faut pour son Zébulon…

Quels sont vos projets pour 2014 ?

J’espère agrandir la famille!!

Quelque chose à ajouter, c’est à vous :

Merci à Egalimère pour cet interview, j’espère que ça vous a autant plu qu’à moi ! 
N’hésitez pas à laisser un p’tit mot, ça fait toujours plaisir 🙂

Merci Marion et que 2014 vous apporte un beau bébé et de nombreux articles à partager.
Retrouvez Maman Prout sur son blog et sa page Facebook 

Commentaires

  1. Répondre

  2. Répondre

  3. Répondre

  4. Répondre

  5. Répondre

  6. Répondre

    • Répondre

  7. Répondre

    • Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :