Pourquoi je ne suis plus certains blogs parentaux

Avant de vous parler des raisons qui me font quitter certains blogs parentaux, petite précision sur ce que j’entends par là. Ce sont des blogs créés par des parents pour parler de leur quotidien, de leurs enfants, partager des conseils et astuces… La plupart des blogs parentaux sont donc très orientés vers l’univers de la petite enfance. Sans doute parce que c’est à ce moment là qu’on a le plus envie de partager nos expériences et que ça répond à une demande des autres parents tous neufs.

Il en existe une multitude dont certains se sont spécialisés : éducation bienveillante, écologie, portage, enseignement à la maison… Les blogs parentaux se sont beaucoup développés ces dernières années, majoritairement tenus par des mères.

Mais voilà, ce que je trouvais intéressant au début ne l’est plus forcément maintenant et je vous explique pourquoi.

Avatar Egalimère fait GRR

La découverte des blogs parentaux

J’ai découvert assez tardivement les blogs parentaux. Tardivement dans le sens où je découvre que certains ont déjà plus de 10 ans d’existence alors que je dois les connaître depuis moins de 5 ans. Et oui, il fut un temps où je passais beaucoup moins de temps sur réseaux sociaux 😉

Je ne sais plus vraiment à quel moment j’ai commencé à suivre les blogs parentaux. Ni comment je me suis mise à en suivre certains plus assidûment que d’autres. Je crois que le 1er que j’ai suivi a dû être “Maman Travaille“. Les sujets m’intéressaient car je me sentais vraiment concernée par les difficultés rencontrées par la plupart des mères qui bossent.

Lorsque les enfants ont commencé à grandir, je me suis retrouvée dépassée par le terrible two, les crises de “non”, l’opposition. Je suis devenue cette mère à bout qui crie sur ses enfants. Oui, je sais, à l’heure de l’éducation bienveillante et de la parentalité positive, c’est la honte intersidérale sur moi. C’est là que, sur les conseils d’une amie, j’ai découvert le blog de “La Maman du P’tit Pois“. J’aimais tellement ce que dégageais Noémie. Un mélange de douceur, d’empathie, de bienveillance. Et puis, elle a pris du recul et je l’ai perdue de vue.

Ce sont les deux blogs qui me viennent à l’esprit quand je pense à ceux que je suivais avant de me lancer avec Egalimère.

A propos d'Egalimère - Egalimère

Et puis j’ai ouvert mon blog

Je ne sais pas si Egalimère a fait partie un jour des “blogs parentaux” dans la mesure où je ne me sens pas suffisamment experte pour aborder des sujets liés à la parentalité. En fait, je me considère comme une mère “qui fait comme elle peut”. Il y a des jours avec et des jours sans. Des jours où les enfants sont de bonne composition et tout roule à la maison. Et puis il y a ces jours où j’ai envie de fuir loin de ces êtres étranges qui ont pris possession du corps de mes enfants. Oui, parce que mes enfants sont parfaits et quand ils ne le sont pas, c’est qu’ils sont possédés. Je suis sûre que c’est pareil pour les vôtres, avouez !

Enfin bref, tout ça pour dire que lorsque je me suis lancée avec ce blog, j’ai mis le doigt dans l’univers du “blogging”.

J’ai commencé à faire la connaissance de quelques blogueuses (La Mama Seule Two, Môman Imparfaite, Game of Mômes, La Mère Instit Imparfaite, La Mère Coupable, Maman Prout, Une Souris Bleue, Une femme à l’Ouest qui a depuis déserté les réseaux sociaux…) qui débutaient tout comme moi. Nous avons pataugé avec nos blogs, nous sommes posées plein de questions sur la manière de nous faire connaître, développer notre “audience”.

Parce que oui, bloguer pour partager, c’est bien. Mais si personne ne nous lit, à quoi ça sert ?

Nous étions donc un peu dans la course aux likes pour nos pages et certaines ont pris une bonne longueur d’avance. Si j’ai pu être jalouse à un moment, j’ai compris qu’avec mon blog, je touchais une cible bien particulière. Les sujets que j’abordent ne passionnent pas tout le monde, hélas 😉

Petit à petit, mon réseau de blogueurs et blogueuses s’est développé. Je me suis abonnée à de nombreuses pages et blogs parentaux. Mais aujourd’hui, je m’ouvre à de nouveaux horizons sur les blogs, de nouveaux sujets, de nouvelles envies. Et plus ça va, moins je me sens en phase certains blogs parentaux. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons.

Mes enfants grandissent

C’est LA principale raison. Voir des photos de bébés, c’est mignon, je trouve ça toujours aussi craquant. Mais je ne me sens plus concernée par cet univers de la puériculture. Je ne m’intéresse plus aux nouvelles poussettes, biberons, couches… Je ne suis plus en âge de devenir mère une nouvelle fois et pas encore sur le point de devenir grand-mère. Ou alors c’est que mon fils est très précoce et il falloir qu’on parle tous les deux de contraception.

Alors j’ai tendance à quitter les blogs qui parlent de puériculture à la faveur de ceux qui parlent davantage de la préadolescence. Dans ces blogs, je citerai E-Zabel, SysyInTheCity, Sabine et Associés, La Carne, En Aparté. Nos enfants ont presque les mêmes âges et je me retrouve davantage dans leurs publications.

Mes préoccupations changent en même temps que mes enfants grandissent. La petite enfance c’est du passé alors les blogs qui tournent autour de la puériculture aussi.

Ti'Loulou heureux

Parce que certains blogs parentaux sont culpabilisants

C’est difficile de devenir parent parce que les enfants ne sont ni livrés avec un mode d’emploi, ni tous les mêmes. Alors comme tous les parents, nous avons fait ce qui nous semblait être le mieux pour nos enfants.

Nous ne sommes pas spécialistes de l’éducation bienveillante ni de la parentalité positive. Montessori c’est bien joli mais on ne connaissait pas. On leur a mis des couches jetables. Ils ont mangé des petits pots et ont été lavés avec des produits d’hygiène qu’on achetait en supermarché. Nous avons très peu porté en écharpe parce qu’on a trouvé ça long et compliqué à mettre. Notre porte bébé n’était pas physiologique mais on l’a payé un bras quand même. Nous avons acheté du Nutella et il nous arrive de ne pas manger 5 fruits et légumes par jour.

Ah oui, je n’ai pas pu allaiter Loulou jusqu’à ses 3 mois. Je n’ai pas pris de congé parental pour m’occuper de mes enfants. Je ne bosse pas le mercredi et je ne le passe pas forcément avec mes enfants. Nous achetons des plats surgelés parce que c’est pratique les soirs quand on rentre tard. Mes enfants regardent la télé et jouent sur la tablette 2 heures par semaine, parfois plus.

Pourtant, j’ai bien essayé de rentrer dans le moule de ces “mères parfaites” telles que certaines apparaissent sur leurs blogs.

Mais je me suis rapidement demandé comment elles faisaient au quotidien pour réussir à :

  • cuisiner des produits frais achetés le matin même chez le primeur,
  • préparer des gâteaux maisons pour le goûter, du pain pour le déjeuner,
  • avoir un intérieur super bien entretenu et décoré comme sur les catalogues,
  • préparer leurs produits cosmétiques et ceux de leurs enfants,
  • amener les enfants à l’école à l’heure sans courir et sans crier “Dépêchez-vous !!!”
  • ne jamais crier tout court,
  • avoir planifié leurs menus pour les 30 jours à venir,
  • préparer des activités réalisées par leurs petites mains pour leurs enfants,
  • décorer les assiettes pour donner envie aux enfants de manger des légumes,
  • avoir une ligne de mannequin alors qu’elles ont accouché la semaine dernière,
  • coudre les vêtements, sacs, tricoter
  • réaliser leurs propres carrés démaquillants en cotons, leurs serviette hygiéniques et protèges slips lavables,
  • liste non exhaustive.

Parce que moi, sur une journée, une semaine, un mois, je n’y arrive pas ! Et pourtant, j’ai déjà l’impression d’être WonderWoman avec la vie que je mène 😉

Est-ce que pour autant mes enfants sont malheureux et en mauvaise santé ? Je ne le pense pas.

Et pourtant, ce que je lis sur certains blogs parentaux pourraient me faire croire le contraire. Nous pourrions très vite passer pour de mauvais parents parce que nous ne faisons pas ceci ou cela. Parce que notre mode de vie ceci. Et que notre éducation cela. Les injonctions sont aussi multiples que les thématiques abordées sur les blogs parentaux spécialisés.

Nous essayons au quotidien de faire toutes ces petites choses qui nous semblent le mieux pour nos enfants. Mais nous ne pouvons pas ressembler à tout ce que nous lisons sur ces blogs que je trouve parfois donneur de leçons. Pire encore lorsque certaines personnes lancent un “non mais ces mères de famille qui ne mettent pas de produits bios sur la peau de leurs enfants, elles sont débiles ou quoi ?“. J’ai pris l’exemple des produits bios mais bien des sujets donnent lieu à ce genre de jugement hâtif sur les mères. Encore les mères, toujours les mères… Comme si les pères étaient écartés de la parentalité ou irréprochables. Mais ça, c’est un autre débat.

Alors je commence à fuir ces blogs parentaux qui jugent les parents qui ne font pas comme eux. Parce que j’ai déjà bien assez culpabilisé comme ça à force de me demander si tout ce que je faisais était le mieux pour mes enfants et lire que non.

Prendre la parole sortir de sa coquille

Crédit photo @Nana Cam Photo

Des enfants “vitrines publicitaires”

Une autre chose qui me dérange avec certains blogs ce sont les publications montrant les enfants. Alors oui, chaque personne est libre de faire comme elle veut avec sa famille. J’ai fait le choix de ne pas montrer mes enfants pour différentes raisons. Alors, quand je vois que certaines pages regorgent de photos de leurs enfants en citant des marques, ça me met très mal à l’aise. Je sais très bien que, pour certaines personnes, le blog est une source de revenus. Cela a demandé beaucoup de travail pour se faire connaître, lier des partenariats avec des marques. C’est leur choix et je le respecte tant que ça ne dépasse pas certaines limites. Certaines de MES limites plus exactement.

Mais là, ce qui me dérange, c’est que l’image des enfants soit souvent associée à du sponsoring, du contenu publicitaire. Occasionnellement, j’ai presque envie de dire que ça peut passer. Mais voir sur chaque publication “Ma princesse et sa robe #jolierobe, ses collants #joliscollants et son doudou #doudoutoutdoux”, ça me donne envie de faire GRRRR.

GRRRR parce que l’enfant n’est souvent pas en âge de donner son accord sur l’utilisation de son image à des fins commerciales. Parce que les droits des enfants sur les réseaux ne sont pas encore suffisamment encadrés. Un enfant qui va paraître dans une publicité télévisée ou presse sera protégé par un contrat que ses parents auront signé. Qu’en est-il sur les réseaux sociaux ?

Alors tout comme c’est le choix des parents de montrer les enfants sur les réseaux affublés de nombreux hashtag et références produits/marques, c’est mon choix de ne plus les suivre.

Trop de concours, partenariats…

Une autre chose qui me fait fuir aussi maintenant, ce sont les blogs “tests produits”, “concours”, “partenariats” à outrance.

Je suis déjà assez bien bombardée de publicité chaque jour dans la rue, le métro, en ouvrant mon journal. Alors je n’ai pas envie de la subir sur les réseaux sociaux en faisant défiler mon fil d’actualités.

Encore une fois, chaque personne est libre de faire ce qu’elle veut de son blog. Je ne vais jeter la pierre à personne alors que moi-même j’ai recours à ce genre de pratique de temps en temps.

Comme je le disais plus haut, je sais ce que cela représente comme charge de travail d’organiser des tests produits, des partenariats, des concours. Mais quand un blog ou une page ne parle quasiment plus que produits, de marques, de ses partenaires, ça me m’intéresse pas. J’ai l’impression de consulter un catalogue promotionnel qui vante les mérites de tels produits, telles marques, telles enseignes… Trop de pub tue la pub et je préfère m’en aller…

Illustration Les Créas de Nono

Des blogs à suivre 

Mais je ne fuis pas tous les blogs parentaux. J’en ai cité quelques uns que je prend plaisir à suivre. Il y en a bien d’autres comme “Bout de Lune” (tenu par Syndrome du Neurone Unique), Le Repère des Parents, Londres pour les enfants, Les mots de Kiara, Précieux Moments, La cour des petits, Les mamans winneuses, Bergamote & Family, Amélie Epicétout, Allo Maman Dodo… Difficile de tous les citer parce que, malgré tout, il y a bien des blogs parentaux que je trouve intéressants et que je continue à suivre !

J’ai juste décidé d’être un peu plus sélective dans mes choix de lecture. Je me désabonne des blogs parentaux qui ne correspondent plus à mes valeurs. Et puis, je m’abonne à d’autres blogs liés à mes centres d’intérêts comme Ladies and Gentlemen, Toutalégo, Fille d’Album, Ras le Blog, La Casa di Catwoman… que je vous invite à suivre aussi.

D’ailleurs, quels sont les blogs (parentaux et autres) que vous suivez et pourquoi ?

 

Comments

  1. By Malleval

    Répondre

    • Répondre

  2. By Picou

    Répondre

    • Répondre

  3. By Christine

    Répondre

    • Répondre

  4. Répondre

    • Répondre

  5. By Mag

    Répondre

    • Répondre

  6. By Sabine

    Répondre

    • Répondre

  7. Répondre

    • Répondre

  8. By Lamam seuletwo

    Répondre

  9. By Kiara Papillon

    Répondre

    • Répondre

  10. By Anouk

    Répondre

    • Répondre

  11. By vero

    Répondre

    • Répondre

  12. By Claire

    Répondre

    • Répondre

      • By Claire

        Répondre

  13. By Lia

    Répondre

    • Répondre

  14. Répondre

    • Répondre

  15. Répondre

    • Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :