Parcours de créatrice Elo Déco Atelier

Le salon baby de Paris est toujours l’occasion de faire de belles rencontres. Cette année encore, j’ai pu échanger avec Elodie, créatrice de Elo Déco Atelier qui vous en dit plus sur son parcours.

 

Elo Déco Atelier - Créatrice

En quelques mots, pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

Je m’appelle Elodie Texier, j’ai 32 ans. Je suis titulaire d’un Bac +5 en marketing et communication. J’ai travaillé pendant 8 ans chez un industriel agro-alimentaire (dans le café). J’ai été chef de produit sur différentes marques de café.

Vous avez créé votre activité Elo Déco Atelier, pouvez-vous nous dire en quoi elle consiste ?

Je conçois et vends des objets de décoration. Aujourd’hui je réalise uniquement des cadres contenant des origamis, qui sont principalement à destination des chambres d’enfants. J’envisage d’étendre ma palette de créations en développant mon activité vers d’autres objets de décoration (comme des mobiles ou des lampes en origami), mais également d’autres types de cadres ne contenant pas uniquement des origamis.

 

Elo Déco Atelier

A quel moment avez-vous eu envie de créer votre activité ?

En décembre 2015, j’ai demandé un congé sabbatique pour travailler sur un projet de création d’entreprise avec une amie. C’était un secteur complètement différent, à savoir : le textile (et notamment la lingerie). Mon amie est tombée enceinte et on a mis le projet de côté. Depuis 1 an déjà, j’avais envie de travailler pour moi, d’être indépendante, autonome… Quand on travaille dans une entreprise de grande ampleur, les décisions marketing sont de plus en plus centralisées, et on perd en autonomie. Le contenu des missions et du poste s’amenuisaient.

J’ai donc voulu prendre du temps pour moi et réfléchir à ce que je voulais vraiment faire de ma vie.

Bien sûr, choisir un nouveau cap n’est pas une décision toujours évidente à prendre mais quand on ne s’épanouit plus dans son travail, c’est qu’il est temps de changer. J’ai eu la chance d’être bien entourée et soutenue ce qui m’a décidée à prendre un congé sabbatique dans un premier temps puis à négocier une rupture conventionnelle avec mon entreprise.

Comment avez-vous fait pour passer de l’idée au projet ?

J’avais envie de créer mon entreprise mais j’hésitais sur l’activité. J’avais plusieurs idées et le risque était d’aller dans tous les sens.

Cette année, plusieurs amies qui ont eu des enfants. J’ai voulu leur offrir un cadeau différent de ce qu’on peut recevoir habituellement (comme des vêtements ou des doudous). C’est comme ça qu’est née l’idée de l’origami encadré. J’ai eu des retours positifs et c’est surtout mon amie Marion, qui vit à Chicago, qui a été très enthousiaste et qui m’a dit « Elo, ne cherche plus ce que tu veux faire ! Il faut que tu fasses des cadres en origami et que tu les vendes ! Je suis certaine que ça peut se vendre ! Aux USA les mamans en seraient dingues ! » Alors voilà je me suis dit que parfois il ne sert à rien de chercher, c’est juste là. J’aime créer, j’aime m’organiser. Et finalement j’ai tout simplement lancé Elo Déco Atelier.

Elo Déco Atelier

Avez-vous été accompagnée par une structure pour réfléchir à votre projet et le mener à bien ?

Pour ce projet, je n’ai pas eu d’accompagnement. En revanche, pour le projet précédent dans la lingerie, j’avais été accompagnée par la BGE. En France, il existe beaucoup d’organismes, de salons et de formations pour nous renseigner et nous aider à monter notre projet. C’est une réelle chance.

Connaissez-vous les aides pour les femmes créatrices d’entreprise ? En avez-vous bénéficié ?

Oui je connais différentes aides mais n’en ai pas encore bénéficié.

Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées dans votre parcours de créatrice ?

L’inscription en tant que micro-entreprise est très rapide et très simple. Les difficultés sont de savoir si on remplit toutes les formalités et si on n’oublie rien. Il faut aussi toujours se renseigner et vérifier les informations par nous-mêmes. Exemple : lorsque je me suis inscrite à la chambre des métiers et de l’artisanat, on m’avait dit qu’il fallait que je fasse un stage de 4 ou 5 jours sur la gestion d’entreprise et que ça coûtait plus de 200€. En cherchant sur Internet, j’ai finalement vu qu’étant titulaire d’un Bac +5, je n’avais pas besoin d’effectuer ce stage. J’ai donc pu économiser du temps et de l’argent.

Pour le moment, les « difficultés » ou les « challenges » sont liées à mon activité à savoir : être référencée chez des revendeurs (boutiques, professionnels…) et émerger sur Internet.

Une dernière difficulté que j’ai en tête serait peut-être d’ordre social. Je suis passée d’une entreprise de plusieurs centaines d’employés à… une structure en solo. Je vais donc parfois travailler dans des espaces de co-working pour garder un lien social.

Elo Déco Atelier

De quoi aviez vous besoin pour vous lancer ?

De confiance en moi ! On passe par des hauts et des bas, on se dit que ça ne marchera pas, on hésite. On se dit qu’il y a toujours mieux que nous. Et puis un jour, on décide d’arrêter de se mettre des barrières psychologiques. On réalise que c’est ça qui nous anime et qu’on a la chance d’être avec quelqu’un qui croit en nous… on décide alors de se lancer parce que c’est le bon moment.

Quels conseils auriez-vous envie de donner à une personne qui souhaite se lancer à son tour ?

Je conseillerais à cette personne d’écouter ses envies et de croire en elle. Je lui dirais aussi qu’il est important de se structurer et de structurer son idée. Gérer une entreprise est un vrai métier. On peut se lancer et créer son entreprise facilement, mais il faut savoir la gérer, la structurer et savoir s’organiser pour que ce soit rentable et pérenne. En tant qu’auto-entrepreneuse, je fais tout de A à Z : ça passe par l’envoi des commandes, le suivi logistique, les mises en ligne des produits, la conception des produits, les contacts avec les blogueuses… Bref, les journées sont bien remplies (et c’est ce que j’aime !). Mais l’avantage c’est que si on veut faire une pause ou aller se promener : on est totalement libre !!

Merci Elodie pour ce partage d’expérience. Je vous souhaite plein de belles créations à venir et de succès !

 

Elo Déco Atelier

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :