L’articulation des Temps pour… Feminin Business

Féminin Business propose une analyse du monde professionnel, du monde des affaires, mais vu avec un regard féminin et professionnel. Cette interview pourrait entrer dans différentes rubriques : articulation des temps, entreprendre au féminin, apprendre à déculpabiliser… Beau parcours et belle reconversion pour Cécile que je vous laisse découvrir…
Entreprendre au féminin

Bonjour Cécile,

En quelques mots, pouvez nous dire qui vous êtes, quel est votre parcours et quels sont vos centres d’intérêt ?

Cécile 39 ans bientôt (aïe). Après un parcours de salariée, à des postes de cadre en France et à l’étranger, dans le développement commercial, l’animation de réseau de PME, avec des activités très transversales (com, mkg..), et en comité de direction -le tout dans des PME- mon parcours professionnel a pris un tournant avec la naissance de mes enfants en 2008 puis 2012 : j’ai pris conscience de la difficulté de concilier ma vie de femme professionnelle salariée et mes vies personnelle/de maman/d’épouse. J’ai donc choisi de changer de cap avec une réorientation progressive dans le domaine des RH (déjà commencée avant 2008), pour me mettre au service de mes convictions : comment conjuguer carrière professionnelle et organisation familiale en tant que mère.
Je suis donc maman de trois garçons (2 fois 6 ans et 20 mois) et également mariée à un chef d’entreprise…. Et je peux me définir ainsi : active, dynamique, toujours en projet et curieuse. De fait, j’adore voyager . Et découvrir : l’autre, l’ailleurs, le autrement, le différent. J’aime apprendre, j’aime me challenger. Et j’aime faire en sorte que les gens autour de moi soient heureux, et épanouis, c’est à dire en accord avec eux-même. Cela commence par moi, mon mari (avec qui nous échangeons beaucoup sur son entreprise) et mes enfants. Tout cela fait que je me remets beaucoup en question, mais que j’avance dans ma vie en étant de plus en plus épanouie.
Bon, sinon, côté loisirs, je dois avouer qu’il n’y a plus grand chose, hormis la lecture, et le chocolat : mes deux péchés mignons et indispensables avant de dormir ! Avant, je pratiquais la voile, j’ai
fait de la compétition, et j’ai aussi beaucoup et bien dansé le ceroc (rock moderne qui se pratique à deux, mais très peu répandu en France…). Et j’adore nager quand je peux, en vacances. Je pense que je vais peu à peu pouvoir réintroduire une de ces activités (la danse ou la natation) dans mon planning, d’ici 2 ou 3 ans, quand les enfants seront plus grands.
J’oubliais de dire que l’on m’a surnommée “social butterfly”, car j’ai des amis d’horizons différents les uns des autres, en étant à l’aise avec chacun, et appréciée de tous : j’arrive à concilier des univers opposés parmi mes amis, et à les réunir. J’aime organiser des raouts familiaux ou amicaux !
Enfin, (je sais je suis bavarde), j’adore voir mes enfants grandir, et être avec eux pour redécouvrir le monde…

Depuis quand tenez-vous ce blog Feminin Business et d’où est née cette envie ? Pouvez-vous nous le décrire en quelques mots ? 

Je vois mon site à la fois comme un blog et comme un site vitrine…L’envie est née il y a un an environ : j’avais commencé à travailler sur du contenu mais sans réussir à crocher dedans, car seule, c’était difficile. Il  y a 4 mois, j’ai été mise en contact avec Christelle Bourgeois de Calliframe, à qui j’ai demandé une proposition pour faire mon site web. Et nous sommes vite tombées d’accord car nos valeurs sont très proches.  Quant au nom, c’est une de mes relations professionnelles qui me l’a soufflé et je l’en remercie très sincèrement (il se reconnaitra)! Le site est donc ouvert depuis début mai 2014, et j’avais envie de pouvoir m’exprimer sur ce que je comprends et ressens du monde professionnel, du monde des affaires, mais vu avec mon regard féminin et professionnel.

Avoir des enfants, qu’est-ce que cela a changé dans votre vie ?

Tout! J’ai eu du mal à les avoir, surtout les deux premiers….et j’ai réalisé, quand ils avaient 3 ans, que je me devais d’être à leurs côtés pour les aider à grandir, sinon à quoi bon avoir des enfants ? A l’époque, je les voyais le matin en pyj, le soir en pyj, et le week end je hurlais et étais stressée, à travailler entre 60 et 70h/semaine. Pour autant je ne me voyais pas tout arrêter au plan  professionnel. J’ai quand même quitté le poste où j’étais (avec déchirement, car j’ai toujours aimé ce que je faisais, ainsi que l’environnement….) membre d’un com dir, sachant que ma demande de temps partiel puis d’aménagement de mon poste pour être sédentaire n’avaient pas été acceptées et j’ai repris des études… puis suis tombée enceinte de bébé 3, puis j’ai réfléchi à créer mon activité pour finalement me lancer en portage salarial en mai 2013, et par créer ma société en mai 2014.
Tout cela parce que je pense que le rôle de parents doit être assumé sans pour autant totalement se renier. Donc j’ai cherché à concilier tous mes rôles : femme,  professionnelle , épouse, mère et amie/soeur/fille.

Une journée type chez vous, ça ressemble à quoi ?

En semaine/école :
– debout à 6 h 30, je fais 20 mn de vélo elliptique…
– puis douche et 7 h, je fais le tour des chambres pour réveiller les enfants, aider à s’habiller les grands, et habiller le petit. Puis petit déj des enfants, moi je vide le lave vaisselle/lave linge, range, mets le linge à sécher.. et aide numéro 3 à prendre son petit déj. 7 h 50, tout le monde remonte se laver les dents/figure/nez, et je change la couche de bébé 3. J’oublie de dire que j’aurai répété 20 fois depuis 7 h, “allez on y va”, “On arrête de jouer”, “on mange”, “on monte”, “on arrête de jouer avec la nourriture”, “arrêtez de vous disputer” etc etc. Selon les jours, mais assez souvent, monsieur est là, et il modère tout cela, pousse un peu tout le monde, aère les chambres
-8 h 10: on met les chaussures, vestes, on prend les cartables et zou tout le monde dans la voiture. Je dépose les ainés à l’école (je les amène avec le bébé dans leurs classes ), puis je dépose le 3ème sur le parking de l’autre école dans la voiture de sa nounou.
– 8 h 51,  je suis de nouveau chez moi ou en route pour aller mes cours (3  ou 4 fois/semaine, sachant que je termine à 12 h 30 à chaque fois). Je  prends mon petit déj, soit devant le pC soit devant un journal, soit dans la voiture…et 9 h 05 je suis devant mon PC (ou 9 h 30 devant mes étudiants).
– quand je ne suis pas en cours, je travaille sur mon PC dans mon bureau, et je ne pose pas de RDV avant 11 h, pour bosser non stop 1 h 30 à 2 h de suite; idem l’apm…: travail sur des textes, recherche ou RDV de coaching/suivi.
– une fois toutes les deux semaines, je vais avoir un RV médical pour un des enfants ou moi..c’est la seule chose de familial que je glisse dans cette journée. Le reste est fait le soir ou le matin.
– vers 13 h-14 h, je fais une pause de 20 mn pour déjeuner…
– 17 h 25, je commence à boucler mon travail, et à 17 h 35 je monte dans la voiture, je vais chercher bébé 3 chez la nounou, puis les deux grands à l’école. De retour à la maison : je prépare de suite le cartable pour le lendemain, je prépare à manger pendant que les enfants jouent ou regardent un petit film. A 19 h, diner des enfants, puis douche et lecture. Et à 20 h 30, tout le monde dort. Puis je retrouve mon mari, nous discutons pendant que je prépare notre diner, que l’on prend vers 21 h/21 h 10. A 22 h, je suis de nouveau devant mon PC pour régler les derniers soucis, et à 2 2h 30, dans mon lit pour mon temps de lecture plaisir en mangeant 4 carrés de chocolat…et dodo vers 23 h.
Je dispose ainsi de 4j/semaine, avec 13 h de cours casés, si bien que la journée de travail passe très vite ! Si bien que mercredi et week end, je regarde mes mails et réponds aux urgences, pour démarrer au clair le lundi matin; En gros je ne déconnecte jamais mais c’est aussi mon plaisir, car j’aime ce que je fais. Jamais  je ne gère quelque chose de familial dans la journée (hormis les RDV
médicaux ou concernant les enfants et tout ce qui est suivi de la maison). Tout ce qui est quotidien, je le fais soir et matin et j’ai la chance d’avoir une jeune femme pour le repassage et le ménage

Pour réussir à articuler votre vie professionnelle et votre vie personnelle, comment vous y prenez-vous ?

Je planifie au maximum, je suis organisée. Je fais mes courses en ligne, ou en gros volumes. J’évite de passer trop de temps en déplacement, je profite de chaque moment pour penser…mais dés que je suis dans la voiture, je passe des coups de fil aux copines, pour le plaisir…
Surtout, je suis à 100% à ce que je fais quand j’y suis et dans mes moments de relâche je laisse mon cerveau travailler tout seul avec parfois de très bonnes idées que je note dans mon agenda pour le faire quand je suis en phase de travail.
Je prends les RDV médicaux pour les enfants aux moments où moi, je suis la moins performante intellectuellement…
J’ai aussi la chance de pouvoir déléguer ménage (3 h/semaine) et repassage, même si je range la maison après chaque repas et une fois pendant le WE.
Et je m’octroie un déj par semaine avec une copine (qui travaille aussi en salariée ou pas, donc on est obligé de ne pas faire durer le déj).
Enfin, je planifie ma journée de travail comme je le faisais quand j’étais salariée, avec un lieu spécifique pour travailler, et je suis habillée “travail” en jour pro.
Le mercredi, j’ai les kids avec moi ainsi que pendant les vacances, et je prends 1 h à 1 h 30 en début d’apm pour travailler. les enfants dorment ou sont en temps de repos.

Quelles sont les mesures mises en place dans votre organisation qui facilitent votre quotidien ? 

Courses en ligne, organisation béton, concentration extrême quand je travaille….et le fait que je vois ma maison comme une petite PME, donc planification (même si c’est sur un papier volant, on fait quand même).
+ délégation à mon mari quand il est là. Et heureusement mes parents pas trop loin, qui en cas d’urgence extrême (genre : un des garçons a la gastro, puis le 2ème, et mon mari est en voyage à l’étranger) laissent tomber leur propre vie bien active pour me filer un coup de main !

Lorsque vous étiez salariée, votre employeur avait- t-il, de son côté, pris conscience de l’importance de cet équilibre vie pro-vie perso pour le bien être de ses salariés ?

Pardon ? J’ai pas bien compris la question…;-)

Le congé parental est un sujet dont on a beaucoup parlé avec le projet de loi sur l’égalité entre les femmes et les hommes. L’avez-vous pris ? Pour quelles raisons ?

Non, je n’ai pas pris de congé parental pour des raisons financières. Le montant mensuel était insuffisant, même si je prenais le COLCA pour assurer notre vie à 5, car on venait de construire la maison neuve etc…de plus, j’aurais dû ne pas faire garder mon dernier, donc je n’aurai pas pu travailler correctement. De fait, j’ai passé ma grossesse à préparer un projet d’activité, et dés la fin de mon congé maternité (de 6 mois car 3ème enfant), je suis passée en portage salarial avec cumul avec les allocations chômage.

Votre conjoint a t-il pris son congé paternité à la naissance de vos enfants ? Et le congé parental ? Pourquoi ?

Euh, rien de rien;..même pour les jumeaux, ni congé parental ni congé de paternité. Il a son entreprise, c’est une PME, et si il n’est pas là plus rien avance. Même pendant ses vacances, il travaille; Par contre, à l’époque, si je lui demandais un coup de main exceptionnel il m’aidait..

Pourquoi avez-vous choisi de travailler à votre compte ? Comment vous y êtes vous prise ? Avez-vous pu bénéficier d’un accompagnement pour vous aider à finaliser votre projet ?

Me mettre à mon compte ? Parce que cela me trottait dans la tête depuis près de 10 ans, que je suis entourée de chefs d’entreprise (mari/père/beau-père,/beau frère/amis). Parce que je ne peux plus être salariée, et ne veux plus donner mon énergie pour des projets qui ne sont pas les miens;. J’ai réessayé , mais je suis restée 3 j ! Certes, là je suis à temps partiel (10h/semaine sur 25 semaines/an) en tant que formatrice, mais la structure en question me laisse beaucoup d’autonomie, donc je m’y retrouve. Ensuite car je veux pouvoir gérer mon temps comme je le veux, prendre des temps pour mes enfants ou mon mari, comme je le veux (ou presque)…ce statut d’indépendante me le permet, par contre il y a eu un réel sacrifice financier. Mais qui sera temporaire, car je commence à gagner de nouveau ma vie.

Quelque chose à partager avec les autres parents ?

J’ai fait un gros travail sur moi pour oser prendre le risque de créer ma boite, et je me suis fait accompagner par une coach sur 6 mois. Cela a été un réel déclencheur ! Donc : faites-vous accompagner (mais c’est ma devise, pour tout…par ex, pb de sommeil avec bébé 3 : j’ai eu recours à une consultante en sommeil pour bébé, et cela a été réglé en 3 j, etc..).

Si vous avez quelque chose à ajouter, c’est à vous !

Je dirais qu’il faut finalement savoir être patient dans la vie, tout en étant actif et acteur de sa propre vie. Donc se prendre en main, travailler sur soi et ne pas incriminer la société ou les autres de ce qui ne va pas chez soi. Et oser le changement, le réel changement, quitter sa “zone de confort” dans laquelle on est pas bien, pour l’inconnu où on se sentira encore mieux. C’est ce passage qui est parfois long et délicat à vivre, mais donc être patient fait qu’on le vit mieux. ALEGRIA 🙂
Pour retrouver Cécile Vandorme Martin – Féminin Business by CVM Conseil

Site web : www.feminin-business.com
Facebook : https://www.facebook.com/cvmconseil?fref=ts

*  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *

Si vous aussi vous aussi vous êtes blogueuse ou blogueur et que vous souhaitez partager votre expérience d’Articulation des Temps, vous pouvez m’envoyer vos coordonnées par mail egalimere@gmail.com ainsi qu’un lien vers votre site ou votre page FB.

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :