Amélie Epicétout et l’articulation des temps

Entrer dans le monde d’Amélie Epicétout, c’est un peu comme entrer dans un boudoir d’antan, retrouver un espace intime où l’on peut échanger ses secrets (beauté, régime, mode) mais également parler des difficultés liées à la parentalité et à l’articulation des temps.

Amélie Epicétout

Bonjour Amélie, 

En quelques mots, que pouvez-vous nous dire de vous, de votre parcours, de votre activité ?

Je m’appelle Amélie, j’ai 30 ans, je suis une maman lambda : mariée, une petite maison dans un petit village, une voiture familiale, et deux chats.
Je travaille, je suis fonctionnaire et ma vie a changé depuis deux ans et demi maintenant, depuis que je suis maman d’une petite fille belle comme un cœur mais qui sait ce qu’elle veut.

Depuis quand tenez-vous le blog « Amélie Epicétout » et d’où vous en est venu l’idée, l’envie ? Pouvez-vous nous le décrire ?

Ce blog il était dans un coin de ma tête depuis des années, il est devenu réalité il y a presque deux ans. J’ai toujours été assidue aux blogs beauté et puis aux blogs de mamans quand je suis tombée enceinte. Moi aussi je voulais partager sur des sujets futiles, exposer mon avis sur des sujets plus sensibles mais essayer de faire rire, toujours.

 Devenir Maman, qu’est-ce que ça a changé pour vous ?

Tout et rien à la fois. Je suis toujours celle qui aime blaguer, faire la folle, faire les boutiques, se maquiller. Mais je suis aussi devenue responsable d’un petit être et il a fallu apprendre à s’organiser, à réfléchir pour quelqu’un d’autre que pour soi, à découvrir l’amour inconditionnel, l’inquiétude et la peur, la vraie.

Vous êtes Maman, vous travaillez, comment se passe une journée type pour vous ?

Chez moi, on se lève avec beaucoup de mal, on expédie la douche, le petit dej’ et on négocie longtemps pour l’habillage de la chouquette qui est en plein terrible two. L’Homme part très tôt. Moi, j’emmène la monstresse chez la nounou et je file au travail, j’y arrive très souvent en retard d’ailleurs (oups).

Je n’habite pas très loin de mon lieu de travail et j’ai une longue pause méridienne que je met à profit pour les tâches ménagères et le blog. Je récupère ma fille en fin de journée et là commence le marathon bain/pyjama/repas. Entre temps, monsieur rentre et profite de quelques moments privilégiés avec nous (ça fait très famille modèle ce que je dis non?)

Comment faîtes-vous pour articuler vos différents temps de vie ? Quelles sont les solutions mises en place pour faciliter votre quotidien ?

Après mon congé maternité, j’ai repris mon travail à 80%. Je consacre donc mon mercredi à ma chipie. On en profite pour aller à la bibliothèque ou à la piscine, pour se promener ou pour faire des activités qui demande un peu de temps comme de la pâtisserie ou de la peinture. Bref, on s’amuse, on découvre, mais à un rythme plutôt cool.
J’essaie de passer le moins de temps possible à faire mes courses et mon ménage, je suis une adepte du drive et je bénis l’inventeur du sèche linge et du lave-vaisselle.

Votre employeur a-t-il mis en place des mesures pour favoriser l’articulation des temps de ses salarié-e-s ? 

J’ai obtenu mon temps partiel « de droit » suite à la naissance de ma chouquette pour 3 ans, mais il n’y aura aucun soucis pour le faire prolonger si je le désire. Mes horaires ne sont pas tip top, je préférerai avoir une pause méridienne moins longue et sortir du travail plus tôt le soir, mais les horaires d’ouverture de mon bureau ne sont pas modulables. Sinon j’ai un quota de jours de garde d’enfant malade (déjà entamé en janvier d’ailleurs) plus qu’appréciable avec un enfant en bas âge et j’ai une marge de manœuvre très pratique avec mes rtt en cas de besoin.

Avez-vous bénéficié du congé parental ? Comment avez-vous vécu cette période et le retour au travail ?

Pour des raisons financières je n’ai pas pris de congé parental total.
Le retour au travail a donc été très rapide et assez brutal même si j’ai tout retrouvé comme je l’avais laissé : mon bureau, mes affaires et la bonne humeur de mes collègues.

Si vous aviez des conseils à partager avec les autres parents, quels seraient-ils ?

Qu’ils se renseignent sur leurs droits au travail car on peut passer à côté de beaucoup de choses sans le savoir. Il sont déjà peu nombreux, ça serait dommage de les louper à cause de la désinformation des salariés.

Quels sont vos projets pour 2014 ?

J’ai toujours eu énormément de projets, repoussés, annulés, impossibles à réaliser. En 2014 j’espère pouvoir en concrétiser des plus petits mais toujours aussi passionnants. A mon travail, comme partout, on ne nous annonce rien de bon, je préfère alors préparer d’autres cordes à fixer sur mon arc (ah oui je suis la reine de la métaphore aussi).

Quelque chose à ajouter, c’est à vous

Je suis ravie de partager ce côté de ma vie sur ton blog car ça fait partie des choses que j’aborde très peu, par discrétion par rapport à mon métier d’une part, mais aussi parce que mon blog c’est un peu mon échappatoire, et que du coup, j’y parle rarement vie pro.
Un grand merci à toi, je souhaite longue vie à ton blog.

Merci pour ces confidences !

Retrouvez Amélie Epicétout sur son blog et sa page Facebook 

 

Commentaires

  1. Répondre

  2. Répondre

  3. Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :