La vasectomie, question d’égalité dans le couple

Julien est un des premiers lecteur de mon blog. Nous avons eu l’occasion d’échanger à plusieurs reprises sur son rôle de père, le congé parental qu’il a pris, le partage des tâches, l’égalité femmes-hommes… Aujourd’hui, c’est d’une autre forme d’égalité qu’il a souhaité parler : celui de la contraception. En effet, Julien vient de faire le choix de la vasectomie. Ce sujet est encore bien tabou car il interroge sur la virilité des hommes, la reproduction, la survie de l’espèce… Comment un homme peut-il décider de ne plus tenir le rôle de géniteur ? Pourquoi réaliser un tel acte irréversible ? Et s’il venait à le regretter ?

Julien nous explique pourquoi il a fait le choix de la vasectomie.

salle d'attente pour illustrer l'article sur la vasectomie

Bonjour Julien,

En quelques mots, est-ce que vous pouvez nous parler de vous et de votre famille ?

Je suis donc papa, j’ai 45 ans, et je suis cadre dirigeant. Avec mon épouse nous sommes tous les deux d’une seconde union, mais sans enfant pour la première. Elle a 10 ans de moins que moi et nous avons 2 enfants, une fille de 8 ans et un garçon de bientôt 2 ans.

Nous sommes très heureux tous les 4, nous avons trouvé notre équilibre. Et puis, vu mon grand âge, nous avons décidé que nous n’aurions pas d’autre enfant.

Illustration Fanala

A quel moment avez-vous su, avec votre épouse, que vous ne vouliez plus d’enfant ? Est-ce qu’il y a eu un élément déclencheur ?

L’élément déclencheur, c’est qu’en fait, à l’origine, nous ne voulions qu’un seul enfant, c’était sûr et certain ! Et puis finalement, au bout de quelques années, nous nous sommes dit qu’il n’y avait que les imbéciles qui ne changeaient pas d’avis, et nous avions l’un et l’autre ce désir du second enfant.

En revanche, à 45 ans, moi je ne me vois pas être papa pour une troisième fois.

De son côté mon épouse souhaite aussi s’investir dans sa carrière, retrouver un certain équilibre entre la vie de famille et la vie professionnelle.

Nous pensons aussi à ce moment où nous pourrons nous retrouver à deux un jour.

Vous avez pris une décision qui peut surprendre : la vasectomie. Pouvez-vous nous expliquer ce qui a motivé ce choix ?

Mon épouse, comme beaucoup d’autres femmes, prend la pilule depuis très longtemps. trop longtemps… Ce qui nous inquiète, ma femme, moi-même mais aussi notre fille de 8 ans qui est désormais assez grande pour comprendre les risques à long terme sur la santé de mon épouse.

Pourquoi continuerait-elle à prendre la pilule quant on sait que ce n’est pas naturel, qu’il y a peut-être des risques pour sa santé ? D’autant plus que nous ne voulons plus d’enfants !

Depuis le début de notre relation, ma femme assume seule la contraception. Cela fait donc des années qu’elle prend la pilule car c’est le mode de contraception qui lui convient le mieux. C’est elle qui a abordé le sujet de la vasectomie en premier.

Au début, j’avoue, je n’étais pas très chaud. Comme sans doute beaucoup d’homme je me suis dit : “attends on touche à mon organe, et s’il ne marchait plus aussi bien après ? Ce serait la fin !“.

Et puis nous avons échangé longuement. Et, en effet, pourquoi ce serait à elle de continuer à porter le poids de la contraception ? Nous savons que nous ne voulons plus d’enfant. Je ne me vois pas père une nouvelle fois et nous sommes comblés avec nos deux enfants. La contraception est une affaire de couple, pas seulement celle de la femme. Alors je peux subir une petit intervention qui règle définitivement la question non ?

Symbole égalité femmes hommes pour article sur la vasectomie

Source Pixabay

Avez-vous pu échanger avec d’autres hommes ayant eu recours à une vasectomie ?

J’ai eu la chance de pouvoir en parler à mon frère, qui plus jeune que moi, avait déjà eu une vasectomie pour les mêmes raisons. Il m’a rassuré, et dès lors j’ai considéré qu’il fallait que je fasse cet acte, pour mon épouse mais aussi pour mes enfants et la santé de leur mère.

Comme je l’ai déjà dis, je considère que ce choix est et sera irrévocable. Je passe à autre chose dans ma vie et je n’envisage plus jamais d’avoir d’enfant. C’est aussi pour cette raison que je n’ai pas souhaité avoir recours à la congélation de sperme comme cela m’a été proposé.

Concrètement, comment est-ce que cela se passe ? Avez-vous dû rencontrer l’équipe médicale pour montrer votre “motivation” ? Rencontré un·e psychologue ?

Il y a 2 rendez vous obligatoires avec un urologue, à 4 mois d’intervalles, pour expliquer l’intervention et être sur du consentement du patient.

Il faut bien dire aux hommes qu’il n’y a pas de risques particuliers. Les capacités sexuelles ne sont pas affectées, l’éjaculation après la vasectomie reste identique, avec le même aspect. C’est juste qu’il n’y a plus de spermatozoïdes dedans.

Et grâce à ça, plus de risques d’effets secondaires pour leur compagne et mère de leurs enfants s’ils en ont. Plus d’oubli de contraception et finalement, une liberté retrouvée pour le couple !

Illustration Les Créas de Nono

Est-ce que le côté irréversible de l’opération vous a fait hésiter, vous ou votre épouse ?

Je pense qu’à un moment, il ne faut pas avoir peur de prendre des choix irrévocables. Ça aide aussi à avancer, à ne pas vivre dans cette attente non tranchée et jamais tranchée du “on en fait un dernier ?”.

Faire des choix cela ne nous a jamais fait peur. Nous sommes déjà des parents heureux, nous avons trouvé notre équilibre. Quel bonheur d’avoir deux enfants, on ne s’en souvient jamais assez !

Illustration Héloïse Weiner

Lorsque vous en parlez autour de vous, quelles sont les réactions ?

J’en ai parlé à mes parents, mais pas trop en dehors de mon cercle familial. Cela reste trop tabou et pas que chez les hommes finalement.

J’ai interrogé l’urologue pour savoir si c’était une intervention fréquente. Damned, c’est très rare !!! Il n’en fait que quelque unes par an, tout en reconnaissant que la pratique est beaucoup plus développée chez les anglo-saxons et dans les pays nordiques.

Pourquoi avez-vous choisi d’apporter votre témoignage sur ce sujet ?

Et si ce geste évitait à terme un cancer ou d’autres ennuis de santé à mon épouse ? C’est à ça que je pense en parlant de ce choix.

On devrait être beaucoup plus nombreux à avoir le courage de le faire ! C’est pour cela qu’il faut en parler, expliquer comment cela se passe, ne pas hésiter à aborder les questions liées à la sexualité après l’opération. Il est nécessaire de briser ce tabou et c’est pour cela que j’ai choisi de m’exprimer, d’apporter mon témoignage.

Alors si certains ont des questions, besoin d’informations, des questions, je suis là !

Merci beaucoup Julien pour ce témoignage et ces informations. 

Si vous vous posez des questions au sujet de la vasectomie, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Comments

  1. Répondre

    • Répondre

  2. Répondre

    • Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :