Bergamote Family, cuisine, passion et organisation

Bergamote Family va bientôt ses 3 ans ! Si vous êtes déjà fan de sa page et abonné.e à son blog, vous devez commencer à connaître Isabelle. Chaque jour ou presque, elle publie des recettes pour enfants ( de 4 mois à 99 ans 😉 ) et nous ouvre de nouvelles perspectives gustatives. Mais comment cette bourguignonne réussit-elle à concilier sa vie de famille, son blog, et ses différentes activités ? Elle nous l’explique dans l’interview qui suit.

Bergamote Family

En quelques mots, pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ?

Je m’appelle Isabelle, j’ai 33 ans, et je suis actuellement en congé parental. Celui-ci se termine d’ici quelques mois.

Initialement, après mon baccalauréat, je me suis orientée dans le paramédical (hors soin). J’ai débuté par quelques remplacements dans un CHU, puis je me suis retrouvée sans emploi. On m’a alors proposé de faire des petits boulots via l’ADMR (cantine scolaire, auxiliaire de vie…) et cela a duré plusieurs années. J’ai ensuite eu l’opportunité de retourner à un emploi dans mon domaine via un stage qui a aboutit à un CDI à temps partiel (25 h/semaine).

Combien avez-vous d’enfants et quels sont leurs âges ?

J’ai 3 enfants. Ma plus grande fille a 7 ans, et j’ai deux petits garçons de 2 et 3 ans. Actuellement, je n’ai plus que le dernier à la maison à 100%, les autres sont scolarisés.

Droit d'auteure Bergamote Family

Crédit Photo Bergamote Family

A la naissance de vos enfants, vous avez choisi de prendre un congé parental. Pouvez-vous nous dire pourquoi ?

A la naissance de ma fille, j’ai voulu prendre un premier congé parental de 6 mois. Les raisons sont multiples :

– cela était plus facile pour notre organisation familiale (mon conjoint travaille en garde de 12 H, de jour comme de nuit, de manière aléatoire),

– j’allaitais ma fille et je n’avais pas la possibilité de tirer mon lait à mon travail,

– je ne « perdais » pas d’argent !

– et puis bien évidemment, comme toutes les jeunes mamans, j’avais envie d’être auprès de mon enfant, de profiter de toutes ses premières fois.

Pour votre premier enfant, vous avez repris le travail au bout de 6 mois. Quel était alors le mode de garde mis en place ?

Ma fille a été auprès d’une assistante maternelle. Malheureusement, l’expérience a été catastrophique au point de finir chez une juriste afin de mettre fin au contrat de travail de manière prématurée. Ce fut une phase très difficile pour moi, tiraillée entre le fait d’être obligée de laisser mon enfant là-bas pour aller travaille, subir les menaces, me dire que mon enfant n’était pas le bienvenu…

A cette période, mon employeur m’a permis de prendre en urgence 15 jours de congé afin de ne plus laisser mon enfant auprès de cette assistante maternelle. Nous étions en lien avec le CCAS, 2 relais d’assistantes maternelles, la PMI… Au même moment, nous allions déménager, on allait nous libérer une place d’urgence en crèche pour gagner quelques nouvelles semaines de garde.

A la suite de tout cela, ma fille a eu une nouvelle assistante maternelle, dans notre nouvelle ville et tout s’est très bien passé !

Est-ce que cela vous a paru compliqué de trouver une place en crèche ou une assistante maternelle ? Comment vous-y êtes vous prise ?

Nous n’avons finalement jamais réussi à obtenir une place en crèche. Pourtant, c’est le mode de garde qui nous intéressait le plus au départ. Notre dossier était déposé dans les crèches de la ville (5 choix maximum) et la crèche liée à l’employeur de mon conjoint.

Pour les assistantes maternelles, on nous avait remis une liste. Nous avions passé 80 appels téléphoniques, une seule AM a accepté de nous rencontrer, et c’est celle que nous avions (malheureusement !) choisis.

Arrivé dans notre nouvelle ville, tout a été bien plus facile : 15 personnes sur la liste, 2 disponibles à accueillir notre enfant. Nous avons choisis celle qui nous correspondait le mieux. Cela aura duré presque 2 ans jusqu’à la scolarisation de ma fille.

Votre employeur avait-t-il mis en place des mesures pour favoriser l’articulation des temps de ses salarié-e-s ?

Absolument pas ! Il faut savoir que j’étais la seule salariée de l’entreprise, ma présence sur place était donc nécessaire à certains horaires. Ceci dit, il restait arrangeant : je pouvais par exemple (hors jours de déplacement professionnel) travailler à la maison si mon enfant était malade.

Crédit Photo Bergamote Family

Crédit Photo Bergamote Family

A quel moment avez-vous eu envie de créer votre blog Bergamote Family ? D’où est née cette envie ?

Quelques temps après la naissance de mon second enfant, je me savais en congé parental pour 3 ans, sachant que j’avais déjà passé ma grossesse en arrêt maladie (« grossesse précieuse » suite à un Fécondation In Vitro)… cela faisait déjà un an que j’étais à la maison. Et puis, une surprise de taille est arrivée : une grossesse spontanée ! Mes 2 petits gars allaient avoir 12 mois d’écart, le choc !

J’avais à ce moment là besoin de m’occuper l’esprit et me rendre utile. Pas d’être « juste maman à la maison », d’autant plus que je suis du genre à me renfermer et perdre confiance en moi. Lors d’un week-end chez mes parents en famille, j’ai parlé un peu de tout cela, et c’est mon frère qui m’a sorti « tu n’as qu’à rouvrir un blog ! » (j’avais un blog il y a 10 ans). J’ai dit OK, et c’est comme cela que Bergamote & Family est né ce week-end là ! Initialement, je voulais rester anonyme, simplement partager mes recettes pour bébé afin d’en faire profiter d’autres parents. Rapidement, j’ai été contactée par des marques (je ne savais pas que les partenariats existaient) et puis j’ai suivi le mouvement. Le blogging m’apporte énormément : de nouveaux amis, des contacts d’ordre professionnel, des sorties, des connaissances techniques…

Crédit Photo Bergamote Family

Crédit Photo Bergamote Family

Une vie familiale, un blog… Cela doit vous demander une certaine organisation. Alors quelles sont les mesures mises en place pour faciliter votre quotidien ?

A la création de mon blog, j’étais dans l’euphorie ! J’y passais des heures tous les jours. Ce ne fut pas compris par mon conjoint d’ailleurs, hermétique à ce monde. Il a fallu que je m’organise en effet, afin d’avoir un temps pour tout : la tenue de la maison, les repas, mon conjoint, les enfants, le blogging… Alors, je me suis dis que le temps réservé au blog serait celui où je suis seule : quand les enfants sont à la sieste et lorsque mon conjoint travaille de nuit et que les enfants sont couchés. J’ai ainsi 2 heures par jour pour blogguer, ce n’est pas suffisant pour que je fasse aboutir tous mes projets, mais cela permet de garder ma famille épanouie.

Je cuisine souvent en double, pour avoir des restes ou congeler. Les plats les plus simples et traditionnels sont les meilleurs ! La cuisine est aussi un moment d’activité et de partage en famille : mes enfants préparent leurs biscuits pour les goûters de la semaine.

Par ailleurs, j’ai un conjoint très investi avec les enfants et la maison : il gère très souvent les bains, la lessive, les repas quand il est présent.

Crédit Photo Bergamote Family

Crédit Photo Bergamote Family

Vous arrive-t-il de prendre du temps pour vous ? Pour votre couple ? Comment vous organisez-vous dans ces cas là ?

Je me suis oubliée pendant presque 2 ans. Être enceinte du troisième enfant en ayant un bébé de quelques mois, c’est épuisant. Et à la naissance de ce dernier, la première année fut difficile. Tout mon temps leur était destiné ainsi qu’à leur grande sœur. Maintenant, ils grandissent, je retrouve un peu de liberté si je peux dire ! Je me suis mise à la Zumba avec des amies, ce n’est qu’un soir par semaine, mais ça me permet vraiment de souffler et me dépenser ! Je vois de temps en temps ma meilleure amie, qui vient d’avoir son premier enfant.

Dans mon couple, il n’est pas simple de prendre du temps pour nous au quotidien. Mais on se réserve toujours des vacances à 2 une fois par an.  Là encore, tout va mieux aujourd’hui du fait que les enfants grandissent.Les grands-parents prennent alors le relais.

Et puis, nous nous lançons dans l’aventure du mariage cette année. Les préparatifs du mariage nous rapprochent, on discute plus de nous et nos envies (et pas que des enfants !). L’accompagnement religieux fait par le Pasteur (mon conjoint est protestant) est d’ailleurs grandement bénéfique, on se pose les bonnes questions, on ne voit que le meilleur du « nous ». Cela fait du bien de remettre notre couple au centre des discussions !

Crédit Photo Bergamote Family

Crédit Photo Bergamote Family

Si vous aviez un conseil, une astuce à donner aux autres parents, quel serait-il ?

D’arriver à tout concilier : vie pro, perso, couple, enfants. Il faudra faire des concessions, c’est évident. Mais au moindre soupçon de mal-être ou de regret, revoir les priorités et faire tout ce qu’il faut pour être bien et s’épanouir.

Crédit Photo Bergamote Family

Crédit Photo Bergamote Family

Et la question bonus : « Astuce mère parfaite » – « astuce mère imparfaite »

Faire des gâteaux au chocolat (en planquant de la courgette dedans !).

Crédit Photo Bergamote Family

Crédit Photo Bergamote Family

Si comme moi vous êtes souvent en panne d’inspiration pour vos repas, allez faire un tour sur le blog de Bergamote & Family. 

Allez, avouez, ça vous donne faim toutes ces images non ?

Commentaires

  1. Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :