Mes vacances loin des réseaux sociaux

Les congés tant attendus sont enfin arrivés et nous voilà fin prêts à prendre quelques jours en famille. Cette année, comme l’an passé, je fais le choix passer mes vacances loin des réseaux sociaux. J’aurai très envie de partager avec vous quelques-uns de ces moments mais je ne le ferais pas. Parce que partager ses vacances sur les réseaux sociaux, ce n’est pas du goût de tout le monde. Montrer des images des parcs animaliers, aquatiques, de loisirs c’est heurter la sensibilité de certaines personnes et déchaîner les foudres…  Pour celles et ceux qui me suivaient déjà les années précédentes, vous avez peut-être encore en tête certains commentaires violents ou agressifs. J’ai dû affronter de nombreuses reproches auxquelles je ne m’attendais pas, ce qui m’a laissé un arrière-goût amer.

réseaux sociaux - vacances loin des réseaux sociaux

Crédit Photo Nana Cam Photo

En vacances, je ne passe pas mon temps sur mon smartphone pour répondre aux commentaires. Non, je profite de ma famille, je visite les environs, je suis “dans la vraie vie”. Alors, imaginez un peu ce que ça peut donner quand, après une bonne journée, vous vous connectez et découvrez ces messages, parfois même ces insultes. La violence verbale sur les réseaux sociaux, j’en avais déjà parlé dans un article. Quand vous y êtes confronté-e-s, ça peut faire mal, très mal… Mais pour quelles raisons certaines personnes réagissent mal aux vacances des autres ?

Parce que j’ai la chance de partir en vacances 

Pour certaines personnes, pendant les vacances, je n’ai pas à me plaindre parce que MOI, je peux partir.

Non, je n’ai pas à me plaindre qu’il fait chaud dans le logement dans lequel nous sommes. Je ne dois pas dire que les voisins nous dérangent. Dire qu’il y a beaucoup de monde sur la route non plus. Trouver que le service dans un camping/gite/restaurant laisse à désirer… J’ai de la chance de partir en vacances moi, alors j’ai juste le droit de la fermer.

J’ai bien conscience que de nombreuses familles ne partent pas en vacances. Je travaille dans un domaine qui me permet de garder les pieds sur terre et d’avoir une bonne connaissance de la précarité. Je ne veux pas susciter de jalousie, juste partager un peu de ces moments en famille parce qu’ils nous font du bien. Mais cela n’est pas ressenti comme ça…

Si j’ai la chance de partir en vacances, c’est aussi parce que j’ai la chance de travailler. Que mon mari travaille aussi. Voilà. Le revers de la médaille, ce sont toutes ces semaines à courir après le temps, à être dans la gestion de notre organisation personnelle et familiale. Ce sont toutes ces grèves et ces retards dans les transports en commun. Toutes ces journées qui nous stressent et qui font de nous des cocottes minutes ambulantes prêtes à exploser en fin d’année scolaire.

Alors oui, j’ai de la chance de partir en vacances. J’en ai surtout besoin pour décompresser et recharger les batteries, comme beaucoup de personnes qui partagent le même quotidien.

Photo pour participation au silent sunday 2

Crédit Photo @Egalimère

Parce que je réalise des rêves de gosse

Enfant, nous partions dans des maisons familiales avec mes parents, mes sœurs, mon frère et le chien. On allait au bord de la mer où à la montagne. Nous partions la journée faire de longues ballades et nous étions heureux. Un bonheur tout simple d’être en famille dans des endroits loin de notre petite ville de Provence. Les zoos, les parcs d’attraction, les restaurants, c’était de temps en temps. Loin d’être frustrée par ces endroits où nous ne pouvions pas aller, je me suis mise à les ajouter à ma liste des choses à faire, à mes projets.

Encore à mon âge, j’ai conservé au fond de moi une âme d’enfant, des rêves et des projets à réaliser. Parmi eux : le Parc Asterix, certains zoos, et Marineland ! J’aurais vendu ma frangine pour y aller (mais elle m’aurait terriblement manqué 😉 ). Alors quand l’occasion s’est présentée de nous y rendre il y a 2 ans, je n’ai pas hésité un instant. J’ai photographié les dauphins, les orques, les otaries et j’ai partagé tout ça sur ma page Facebook. J’ai passé une très belle journée en famille et nous étions tous ravis. Imaginez, vous attendez plus de 20 ans pour pouvoir aller dans un endroit et voilà, enfin, vous y êtes !!!

Le soir, en voyant que j’avais de nombreuses notifications, je me suis connectée sur les réseaux sociaux. Je ne m’attendais pas à trouver tant de haine contre moi d’un coup. Je ne m’attendais pas à trouver des images d’animaux maltraités pour me montrer que j’amenais mes enfants dans un lieu horrible et que j’étais une mauvaise mère pour ça. (Oui, parce qu’en vacances, on oublie les pères généralement : c’est la mère imparfaite qui n’a pas mis la crème solaire, c’est la mère irresponsable qui n’a pas pensé à l’eau, c’est la mère indigne qui dort à la plage pendant que les enfants s’amusent…).

Je venais de réaliser un rêve de gosse et là, je me prenais une réalité virtuelle en pleine poire, pire qu’en 38 tonnes lancé à pleine vitesse !

camion - enfants ratésCrédit photo pixabay.com

Parce que je ne réponds pas aux commentaires 

Comme je le disais, en vacances, contrairement au reste de l’année, j’essaie de déconnecter. En temps normal, je passe mes journées sur écran entre le boulot, le blog, la page Facebook et les différents réseaux sociaux. En vacances, j’ai envie de vivre intensément le moment présent sans forcément avoir à partager une photo dans l’instant qui suit. Je n’ai pas encore le “réflexe blogueuse” qui vit avec son téléphone à la main et partage instantanément tout ce qu’elle vit avec plein de hashtag #envacances #lespiedsdansleau #piscine. Parfois, je publie immédiatement mais généralement, j’aime bien prendre le temps de recadrer les photos, ajouter des effets avant de les publier. Une fois publiée, je retourne à mes occupations et je ne guette pas les réactions.

Il en va de même pour les commentaires sur la page ou le blog. Avant de partir, je programme les rediffusions d’articles pour tous les jours jusqu’à mon retour. Les articles sont donc notifiés sur ma page Facebook mais de manière programmée. A ce moment-là, je ne suis pas devant mon PC ou sur mon smartphone, non, ça se fait automatiquement. Voilà pourquoi je ne réponds pas dans l’immédiat aux commentaires. Pendant l’année, je suis plutôt réactive mais pendant les vacances, je n’ai pas le nez constamment sur mon téléphone. Et ça surprend certaines personnes qui se sentent ignorées. Il m’est arrivé de recevoir des MP pendant mes vacances “J’ai commenté mais tu n’as pas répondu“, “Mon commentaire est resté sans réponse, tu ne l’as pas lu ?“…

Alors non, je ne vous oublie pas pendant les vacances, je suis moins souvent connectée, c’est tout !

Parce que mes vacances ne sont pas sponsorisées

Pour certaines personnes, parce que je tiens un blog, que j’ai quelques partenaires, mes vacances me sont offertes ou j’en tire quelques avantages. En effet, tout pourrait le faire croire puisque j’ajoute généralement le lieu où je me trouve (le nom du village vacances, celui du parc de loisirs, d’un restaurant, d’un musée…), comme les autres blogueurs et blogueuses. Certain-e-s bénéficient en effet de séjours offerts ou d’avantages mais contre une visibilité sur les réseaux sociaux.

Quand je vais dans un endroit et que j’apprécie le lieu, le service, la propreté, l’accueil… je le dis. Voilà, je ne suis pas “sponsorisée” pour cela mais certaines personnes ont du mal à le croire. (Pour information, lorsqu’un blogueur ou une blogueuse bénéficie d’un séjour offert, d’un repas dans un restaurant… il-elle a l’obligation d’apposer une mention légale dans son billet, un mot pour citer le nom de l’enseigne et préciser “offert” ou “sponsorisé”…).

Alors, quand on me demande “Comment fais-tu pour avoir un séjour à tel endroit ?” et que je réponds “Je suis passée par la centrale de réservation, j’ai pu bénéficier d’une offre de dernière minute…“, c’est tout juste si je ne me fais pas traiter de menteuse par la suite. Une personne m’a même reproché une fois d’avoir chopé le melon parce que je ne voulais pas donner les coordonnées de mes partenaires… Certes, je ne serais pas défavorable à un voyage tous frais payés mais je ne suis pas la cible privilégiée des voyagistes 😉

Le seul tuyau que je peux vous donner : soyez à l’affût des bons plans, des offres promotionnelles de dernière minutes, des conseils sur les blogs voyages pour économiser par ci-par là…

Valises

Des vacances loin des réseaux sociaux 

Pour ces raisons, et pour d’autres encore, je ne partagerai que très peu de choses sur les réseaux sociaux. Je publierai quelques photos sur mon compte INSTAGRAM, parfois sur ma page Facebook quand même 🙂

La rediffusion des articles est prévue pour tous les jours. Je ne suis pas sûre de répondre à vos commentaires au même rythme…

Si un endroit me plait, je vous en parlerai. Je n’exclue pas la possibilité d’en rédiger un article mais il vous faudra attendre la rentrée 🙂

Je penserais bien à vous pendant mes vacances loin des réseaux sociaux, soyez-en sûr-e-s, mais je tiens avant tout à me préserver et préserver ma famille.

Mais je vais surtout en profiter pour vivre pleinement ces moments en famille. Au calme. Sans stress…

 

Zen

 

 

Commentaires

  1. Par Nana

    Répondre

    • Répondre

  2. Par Catwoman

    Répondre

  3. Par La Carne

    Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :