Filles faciles, femmes de caractère et vrais hommes

Je sais ce que vous allez vous dire : mais elle a pas autre chose à faire que s’énerver après les citations de Santé+ Magazine ??? Qu’est-ce que ça peut lui faire de lire que les filles faciles sont pour les hommes faibles et les femmes de caractères pour les vrais hommes ???

Pour tout vous avouer, au début, je pensais juste publier cette image sur les réseaux sociaux et en rester là… Et puis, j’ai lu vos commentaires. Et j’ai vu que je n’étais pas la seule à être dérangée par cette phrase. A être fatiguée d’entendre parler de “vrais hommes” et de “filles faciles”. A voir que ce site diffuse encore et encore des messages bourrés de stéréotypes et de sexisme. Alors j’ai eu envie de savoir ce que cette phrase pouvait bien vouloir dire exactement…

filles-faciles-vrais hommes- Egalimère

Définition des filles faciles

J’ai tapé dans un moteur de recherche “définition filles faciles”. Je m’attendais à trouver une définition sur Wikipédia mais rien ! Alors j’ai suivi des liens vers différents articles (dont celui du blog Parler d’Amour que j’ai beaucoup aimé) et j’ai lu toutes sortes de choses sur les filles faciles. Je vais vous en faire grâce parce qu’en résumé, la définition revient à peu près toujours à la même chose. Les filles faciles sont des femmes aux mœurs légères, qui vont dire “oui” à n’importe qui et avoir des rapports sexuels consentis dès le premier soir.

Bon, voilà… Donc, une femme qui couche dès le premier soir est une fille facile… Ah oui, avec n’importe qui aussi. C’est à croire que mai 68 n’est pas passé par là et que la libération sexuelle de la femme n’a pas eu lieu.

Les filles faciles c’est pour les hommes faibles

Allons donc chercher ce qu’est un homme faible. Le premier lien qui m’est proposé sur le moteur de recherche renvoi vers des solutions de mots croisés pour “Homme faible”. J’ai failli tomber à la renverse quand j’ai vu les propositions : femmelette, défaillant, amoindri, chétif, crétin… J’ai continué et, pour résumer, un homme faible serait un homme qui manque de caractère et d’assurance, qui n’est pas sûr de lui.

Mais je suis tombée sur un forum qui m’a fait voir les choses autrement. Un jeune homme posait la question “Pourquoi l’homme est faible face à la femme ?”. Là, on ne parlait plus du caractère des hommes mais de leur faculté – ou non – à se contrôler face aux femmes. La question était donc de savoir comment font les hommes qui résistent à la tentation ? Qui ne regardent pas les femmes dans la rue ? Qui ne vont pas coucher dès le premier soir ?

Mais dites donc, les hommes seraient-ils donc faibles s’ils couchent eux aussi le premier soir ??? Est-ce donc cela que voulait nous dire Santé+ Magazine : les filles qui couchent le premier soir sont faite pour aller avec des hommes qui couchent le premier soir aussi. J’avoue, cette définition me convient mieux que “Les filles faciles qui couchent le premier soir vont le faire avec des hommes qui manquent de caractère et de confiance en eux“. Parce que oui, quel est le rapport entre le manque de caractère et le fait d’avoir des relations sexuelles dès le premier soir ? J’ai beau chercher, je ne trouve pas… Donc voilà, filles faciles et hommes faibles, seraient finalement des personnes qui assument leur sexualité ?

Passons à la suite maintenant.

Les femmes avec du caractère 

Les avis sont assez unanimes sur les forums. Une femme avec du caractère est une femme sûre d’elle, qui sait ce qu’elle veut, volontaire et organisée. Elle aime prendre des décisions de manière autonome et n’a besoin de personne pour s’assumer.

Je n’ai pas lu “castratrice” (ou féministe ) dans les propositions mais souvent qu’elles faisaient peur aux hommes. Pourquoi ? Parce que “les hommes peuvent se sentir menacés dans leur virilité face à une femme trop sûre d’elle, surtout si elle donne l’impression de ne pas avoir besoin d’eux“.  Mais noooon, les “vrais hommes” ne vont pas avoir peur puisque Santé+ Magazine dit qu’elles sont faites pour eux. Et là, comme moi, vous vous demandez : “Mais c’est quoi un vrai homme ???”

Les vrais hommes 

Ce qui revient le plus souvent quand je lis les commentaires et articles est qu’un vrai homme est un homme viril, puissant, qui a de la force et du caractère, ne pleure pas. Un homme, un vrai, avec des cou@@@@@ et bourré de testostérone ! Un homme comme les aime Santé+ Magazine, vous savez, un bon père de famille qui se tue au travail…

santé magasine image du père

Est-ce que vous le voyez, vous, le rapport entre les femmes avec du caractère et les vrais hommes ??? Mais qu’est-ce que ça veut bien vouloir nous dire tout ça ???

Après avoir fait des dernières recherches, j’avoue, je n’ai pas cherché à comprendre pourquoi “Les femmes avec du caractère sont pour les vrais hommes”. Non, je me suis arrêtée là parce que j’avais ma réponse. Pourquoi cette citation m’a énervée ? Qu’est-ce qu’elle met en évidence ? Qu’elle est bourrée de clichés et de stéréotypes sexistes. Et quand je dis sexiste, je ne pense pas seulement envers les femmes mais aussi envers les hommes.

Filles faciles, hommes faibles, femmes de caractère, vrais hommes… 

Tous ces termes utilisés pour décrire des “catégories” d’hommes et de femmes ne sont que des stéréotypes. Des idées reçues. Des constructions sociales…

Une femme “de caractère” peut très bien décider de coucher dès le premier soir. Une fille facile doit être bien sûre d’elle pour assumer son désir.

Un homme doit-il forcément être viril et fort de caractère pour être respecté et apprécié des autres ? Un homme n’aurait donc pas le droit de pleurer, d’être attentif aux autres ?

Quand je vois ce genre de citation, je réagis parce que cela entretien les idées reçues et les stéréotypes. Mettre des étiquettes sur des individus continue à les enfermer dans des constructions sociales.

Il n’y a pas de filles faciles mais des femmes qui assument leur liberté sexuelle. Il n’y a pas de femmes “de caractère”, toutes les femmes ont leur caractère, leurs forces, leurs faiblesses, leurs histoires… Il n’y pas d’hommes faibles ni de vrais hommes, il y des hommes. Certains sont sûrs d’eux, d’autres moins. Il y a des hommes qui pleurent, des hommes qui ont peur, des hommes qui stressent…

Tant que les préjugés continueront à être véhiculés sur les réseaux sociaux, les stéréotypes et le sexisme continueront à s’ancrer dans l’inconscient collectif.

Voilà pourquoi j’ai finalement réagis, pour dire que ces citations ne sont pas anodines parce qu’elles véhiculent ce genre de messages !

A lire, à voir :

Pourquoi refuser d’être des vrais hommes ?  sur le blog Médiapart

Le cerveau a-t-il un sexe ? par Catherine VIDAL

 

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :