Le BADS-KIFFS semaine16

C’est un Bads/Kiffs un peu particulier que je vous propose aujourd’hui car, même s’il y a de nombreux événements dont je voudrais parler (les publicités sexistes qui créent encore le buzz, les abandons des ABCD de l’Egalité…) je me demande à quoi ça sert tout ça ? Qu’est-ce que je fais ? J’arrête ou je continue ????

 

                                         Illustration Môman Imparfaite pour le rendez-vous 3 Bads/3 Kiffs

Les BADS-KIFFS semaine 16 – Interrogations, découragement… :

Voilà 6 mois que j’ai ouvert ce blog et depuis, même si je suis très satisfaite du chemin parcouru et des petites graines que j’ai semé par ci, par là (ça me touche quand je lis des statuts dans lesquels je lis “Tiens Egalimère, j’ai pensé à toi !”), je ressens comme une frustration lorsque je vois qu’après la publication d’un statut sur Facebook, je perds des “j’aime”, une certaine forme de défaite, de l’incompréhension…

Voir des personnes quitter la page me donne l’impression d’avoir raté quelque chose, de ne pas avoir réussi à tenir l’objectif de départ que je m’étais fixé et me donne un petit pincement au cœur.

J’ai participé à quelques interviews ces derniers temps (It’s a Mum’s Life, La Mère coupable, Maman et Toussa Toussa…) et à la question “Pourquoi avoir créé ce blog ?” ma réponse est la même : pour partager, informer, échanger sur des sujets tels que l’articulation des temps, l’égalité, les droits des femmes, la parentalité, déculpabiliser...

J’essaie de trouver de nouveaux sujets parce que j’ai peur de vous lasser avec l’articulation des temps des blogueurs et des blogueuses, je vous fais maintenant découvrir des parcours de Femmes qui se sont lancées dans la création d’entreprise, je participe aux Bads/Kiffs, au rendez-vous Potentiel Evoqué et Entre 10 Blogs…

Mais plus ça va, plus je ressens ces moments où je me pose des questions sur la direction à prendre, où je me décourage…

Pourquoi ? Parce que d’une part, je me suis interrogée sur le départ de 5 personnes de la page hier (pourquoi ? un de mes statuts n’a pas plu ? c’est le moment de faire le tri dans ses mentions “j’aime” et elles l’ont fait en même temps ?), et pour bien enfoncer le clou, je me suis penchée sur les statistiques relatives aux nombres de vues des articles que je publie sur le blog et que je constate qu’ils ont peu de portée.

Je n’écris pas pour faire de l’audience, pour accumuler un nombre de “j’aime” qui dépasserait toutes mes espérances – entendons-nous bien, je suis ravie de voir que de plus en plus de personnes rejoignent ma page, je ne pourrais jamais dire le contraire, c’est le côté narcissique de la blogueuse qui parle – mais avant tout parce que j’ai des choses à dire sur tous les sujets déjà mentionnés.

Je me rends aussi compte que, petit à petit, je m’éloigne de la ligne de conduite que je m’étais fixée au départ, je parle davantage de moi, de mes enfants et leurs petites phrases qui me font sourire et force est de constater que ce sont ces publications qui sont davantage aimées. Je ne me suis pas forcée, loin de là, ce n’était pas une opération de communication ou une opération marketing. C’est juste qu’un soir, j’ai eu envie de partager une phrase de mon fils parce qu’elle m’a faite rire et que cela m’a fait plaisir de voir qu’à vous aussi. Alors je continue parce que cela donne peut être une image moins rigide que lorsque je parle d’égalité, que cela crée une certaine forme de proximité…

J’en reviens donc à mes interrogations. Quand je partage des articles un peu trop “engagés” dans le féminisme, la lutte contre les stéréotypes, le harcèlement de rue, le sexisme ordinaire… s’en suit une série de personnes qui quittent la page et là, je me dis que si je parle de moi, de ma vie, de mes enfants, la page est plus animée que lorsque je parle de ces sujets… Alors à quoi bon ? A quoi bon parler de ces sujets qui n’intéressent pas grand monde ? A quoi bon vouloir faire avancer les choses et avoir l’impression de donner des coups d’épée dans l’eau ? A quoi bon poursuivre mon engagement sur la toile alors que j’ai déjà tant de chose à faire dans le milieu associatif ?

Et puis, sans trop savoir pourquoi, reviennent quelques nouveaux “j’aime”, quelques commentaires, des messages d’encouragement, des remerciements… Et là, je me sens soulagée et je me dis que oui, même si mon objectif n’est pas complètement atteint, ce n’est pas parce qu’il y a du mouvement dans les j’aime, je n’aime plus, qu’il faut que je baisse les bras et que je renonce à ce blog, à cette page même si l’envie est forte parfois de prendre de la distance, de faire une pause…

Alors, je me ressaisi et je me remémore ces phrases lues sur d’autres blogs et sur ma page :

Les personnes qui sont sur ta page, même si elles sont peu nombreuses à te suivre, sont celles qui ont un réel intérêt pour ce que tu écris. Peu importe qu’elles soient 150 ou 15 000, l’essentiel est de savoir que, quelque part, quelqu’un te lit, s’intéresse à ce que tu écris et que cela fera peut être avancer les choses…  Pourquoi tu écris ? Pour accumuler des likes ou parce que tu as des choses à dire ? Est-ce que ce blog doit t’apporter des choses à toi ou aux autres ? ”

Je pense aussi à toutes ces rencontres, virtuelles ou réelles, qui m’encouragent à poursuivre :

– mes deux “filles du net”, Une Femme à l’Ouest et La Mama Seule Two
– toutes ces blogueuses et ces blogueurs qui ont partagé un peu de leur intimité en nous parlant de leur vie personnelle et professionnelle,
– toutes ces femmes entrepreneures qui partagent leur parcours,
– toutes celles et tous ceux qui suivent la page Facebook ou le blog…

Je ne le fais sans doute pas assez souvent, alors je profite de ce billet pour remercier toutes ces personnes qui, au quotidien ou de manière occasionnelle, viennent manifester leur intérêt pour ces sujets, m’encourager, me donner l’envie de continuer.

Je vais remonter mes manches, prendre une grande bouffée d’oxygène et continuer à naviguer sur le net, à m’informer, à me documenter, à partager avec vous toutes ces choses qui me tiennent à cœur parce que c’est bien là mon objectif, peu importe ce qui se passe sur la page, peu importent les statistiques…

La route est longue pour mener à bien tous les combats en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, pour lutter contre le sexisme, le harcèlement de rue, les violences faites aux femmes, pour apprendre à déculpabiliser mais ensemble, nous sommes plus fort-e-s et c’est un chemin que nous pourrons mener main dans la main ! 

*  *  *  *  *  *  *  *  *  * 

Retrouvez les autres Bads/Kiffs sur le site de Môman Imparfaite

                                                              *  *  *  *  *  *  *  *  *  * 


Warning: Use of undefined constant rand - assumed 'rand' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/32/d585870307/htdocs/clickandbuilds/WordPress/MyCMS2/wp-content/themes/ribbon/single.php on line 35

Comments

  1. Répondre

  2. By LudiM

    Répondre

  3. Répondre

    • Répondre

  4. Répondre

    • Répondre

  5. By Lorette 972

    Répondre

    • Répondre

  6. Répondre

    • Répondre

  7. Répondre

  8. Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :