Mon fils en danger dans son école maternelle !

Pampam était le lapin de l’école maternelle que fréquente mon fils comme de nombreux autres enfants du quartier.

Ce lapin a grandit dans cette école au milieu des enfants. Il a été nourri par les élèves, il n’avait pas peur des humains, il leur faisait confiance et aimait les caresses des enfants.

Ce week-end, des gens se sont introduits dans l’école maternelle.
Ils ont volé 2 vélos, 4 trotinettes mais ils ont surtout commis l’horreur : ils ont frappé Pampam à plusieurs reprises.

Il ne s’en est pas remis. Pampam est mort !

Ce n’est pas la première fois que des personnes s’introduisent dans l’école pour y dérober des vélos ou autres jeux pour les enfants.

Cela a été évoqué lors des conseils d’école, remonté à la Mairie qui a bien proposé quelques solutions. Insuffisantes puisque des individus continuent à s’introduire dans l’école maternelle.

Alors ce soir, la directrice du centre de loisirs nous a fait par de son ras-le-bol, de son dégoût, les larmes aux yeux et le désespoir dans la voix. Elle nous a parlé du quotidien dans cette école maternelle.

Tous les matins, avant d’ouvrir les portes de l’école, les animateurs et l’équipe enseignante font un tour dans la cour pour retirer tout ce que ” la nuit ” a apporté :
– des mégots,
– des canettes de bières vides,
– des tessons de bouteilles,
– des serviettes hygiéniques ou des tampons usagés,
– des préservatifs usagés,
– des seringues…

Jusqu’à présent, elle jetait tout mais maintenant, elle va les garder, pour montrer aux parents incrédules que oui, tous les jours ou presque, elle ramasse ce genre de chose, dans la cour d’une école maternelle !!!

Alors ce soir, c’est pleine de révolte que je rédige ce billet parce que non, ce n’est pas normal qu’une petite fille ramène chez elle un tampon usagé qu’elle a mis dans sa poche, qu’un petit garçon montre “un trésor” à l’animatrice qui se révèle être un tesson de bouteille, qu’un autre enfant risque de se choper une maladie parce qu’il aura été en contact avec une seringue contaminée ou rouillée.

Non, ce n’est pas normal que des enfants soient exposés de la sorte, dans une école maternelle où les enseignants sont extraordinaires, les animateurs très professionnels, une école qui défend des valeurs de mixité sociale, une école où les enfants doivent s’épanouir et apprendre…

Non, ce n’est pas normal, pas dans une école maternelle, pas avec nos enfants, pas avec nos presque “bébés”…

Edit : Après avoir pris contact avec une journaliste du Parisien, un article est paru dans ce quotidien le vendredi 14 mars 2014. Depuis, des rondes ont été organisées par les médiateurs de la ville aux abords de l’école maternelle, les parents et les riverains sensibilisés par les faits. 

mon fils en danger dans son école - article le parisien du 14 mars 2014

Commentaires

  1. Répondre

    • Répondre

  2. Par Nana

    Répondre

    • Répondre

  3. Par Val

    Répondre

    • Répondre

  4. Répondre

    • Répondre

  5. Répondre

    • Répondre

  6. Répondre

    • Répondre

    • Répondre

  7. Répondre

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :