Plan pour l’Entrepreneuriat au féminin

Saviez-vous que les femmes ne représentent en France que 30 % des créations d’entreprise et ce taux stagne depuis plusieurs années.

Seule 1 sur 10 des entreprises innovantes nouvellement créées est dirigée par une femme !

entrepreneuriat au féminin

Comment s’explique ce faible taux  de l’entrepreneuriat au féminin ? 

Un sondage OpinionWay pour l’APCE réalisé en 2012(1) souligne que les raisons invoquées par les femmes comme freins ou obstacles à la création d’entreprise tiennent plutôt à  :
– manque de crédibilité dans les milieux professionnels (56 % des réponses),
– difficulté à convaincre les banquiers ou investisseurs (42 %)
– manque de temps pour la vie familiale (36 %)
– difficulté à gérer des équipes d’hommes (25 %)
– manque de soutien de l’entourage personnel (17 %).
– manque de confiance dans leurs qualités (compétences insuffisantes pour créer une entreprise : 35 %)

Un autre frein qui n’apparaît pas dans ce sondage est le poids des représentations sociales et des stéréotypes.

Et pourtant, l’entrepreneuriat féminin est un enjeu de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Que faire pour favoriser l’entrepreneuriat au féminin ?

Le Plan pour l’entrepreneuriat féminin, présenté le 27 août par Geneviève Fioraso, Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin comporte 3 axes:

Axe n°1 : sensibiliser, orienter et informer :

L’entrepreneuriat doit désormais être présenté comme une voie ouverte aux femmes autant qu’aux hommes. Des actions favoriseront désormais la sensibilisation à l’entrepreneuriat dans le parcours éducatif. Dès la classe de 6e, l’entrepreneuriat féminin fera partie du programme au titre du nouveau parcours individuel, d’information, d’orientation, et de découverte du monde économique et professionnel, prévu par la loi refondation de l’Ecole. Les Pôles Etudiants, Entrepreneuriat, Innovation (P2EI) lancés par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère du Redressement productif et associant la Caisse des dépôts seront également tenus de mettre également en place toute une série d’actions spécifiques visant à encourager et promouvoir l’entrepreneuriat au féminin. Enfin, un site internet référent viendra mutualiser toutes les informations sur les dispositifs spécifiques ou généralistes disponibles par région.

Axe n°2 : renforcer l’accompagnement des créatrices

Pour faciliter le parcours de la créatrice d’entreprise, les acteurs régionaux, les institutionnels et les partenaires associatifs se mobiliseront pour travailler ensemble dans une même logique d’accueil facilité et personnalisé. La professionnalisation de l’accompagnement est également visée.
En exemple, les déléguées régionales aux droits des femmes et à l’égalité (DRDFE) auront pour mission de conclure des accords avec les directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte), les régions, et les directions régionales de la Caisse des dépôts ainsi qu’avec bpifrance.

Axe n°3 : faciliter l’accès des créatrices au financement :

Parce que l’accès au financement ne doit pas être une succession d’obstacles ou de portes closes, les ministères et partenaires institutionnels consolident les dispositifs actuels de financement. Des aides spécifiques sont également apportées, notamment par l’action de Bpifrance, pour favoriser l’émergence et la réalisation de projets de création d’entreprises.
En lien avec la Fédération bancaire française, l’entrepreneuriat féminin sera promu et développé dans les principaux réseaux bancaires.

Retrouvez la synthèse du Plan pour l’Entrepreneuriat au Féminin
http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/fichiers_joints/entreprendre_au_feminin_-_synthese.pdf

Je vous propose de regarder cette interview sur les freins à la création d’entreprise par les femmes menée par Alice HERBIN pour la chaîne Business Women
http://www.youtube.com/watch?v=vl0CnDz2CoQ

 

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :